Corticoïdes à haute dose dans la chirurgie cardiaque

Au cours d'une chirurgie cardiaque, des doses élevées de corticoïdes sont souvent administrées afin de réduire l'inflammation. Cette pratique est cependant controversée car ses effets bénéfiques ne sont pas clairement démontrés. De plus, les corticoïdes peuvent entraîner d'importants effets secondaires. L'objectif de cette méta-analyse était de résumer (combiner) les données existantes sur le sujet et d'estimer les effets de l'administration de corticoïdes sur le risque de complications graves (décès, infarctus, problèmes pulmonaires) après une chirurgie cardiaque.

Les principales bases de données de littérature médicale ont été consultées afin d'identifier des études portant sur des patients adultes subissant une chirurgie cardiaque et randomisés pour un traitement aux corticoïdes par rapport à une absence de traitement ou à un placebo. Au total, 54 publications ont été sélectionnées en vue de l'analyse. Dans la plupart des cas, la qualité était relativement faible et limitait la valeur de l'estimation combinée du risque. Pour les complications graves (décès, infarctus, problèmes pulmonaires), aucun changement du risque ne pouvait être démontré lorsque des corticoïdes étaient administrés. Seul le risque (fréquent) de troubles du rythme cardiaque (fibrillation auriculaire) présentait une réduction notable (d'environ 40 %).

Les auteurs en concluent qu'aucun effet bénéfique des corticoïdes à haute dose sur le risque de complications graves suite à une chirurgie cardiaque n'est démontré, mais cette conclusion est limitée par la faible qualité des données disponibles. Des études portant sur des effectifs beaucoup plus importants sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions définitives.

Conclusions des auteurs: 

Cette méta-analyse ne révélait aucun effet bénéfique de l'utilisation de corticoïdes sur la mortalité et les complications cardiaques et pulmonaires chez les patients subissant une chirurgie cardiaque.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des corticoïdes prophylactiques à haute dose sont souvent administrés pendant une chirurgie cardiaque. Leur utilisation reste cependant controversée car aucun essai présentant une puissance statistique suffisante ne permet de tirer des conclusions concernant leurs effets sur les principaux résultats cliniques.

Objectifs: 

L'objectif de cette méta-analyse était d'estimer les effets des corticoïdes prophylactiques dans la chirurgie cardiaque sur la mortalité et les complications cardiaques et pulmonaires.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les principales bases de données médicales (CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, CINAHL et Web of Science) ont fait l'objet d'une recherche systématique afin d'identifier des études randomisées évaluant les effets des corticoïdes dans la chirurgie cardiaque chez l'adulte. Les bases de données ont été consultées depuis leur création jusqu'en décembre 2009. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant une corticothérapie à un placebo ou à une absence de traitement dans la chirurgie cardiaque chez l'adulte ont été sélectionnés. Aucune restriction n'a été appliquée en matière de durée de la période de suivi. Toutes les études sélectionnées permettaient une combinaison des résultats pour un ou plusieurs critères de jugement.

Recueil et analyse des données: 

Les processus de recherche et de sélection des études éligibles ont été effectués par deux auteurs de manière indépendante. L'évaluation de la qualité et l'extraction des données des études sélectionnées ont également été effectuées par deux auteurs de manière indépendante. Les critères de jugement principaux étaient la mortalité et les complications cardiaques et pulmonaires. La principale mesure de l'effet était le rapport des cotes de Peto comparant des corticoïdes à une absence de traitement/placebo.

Résultats principaux: 

Cinquante-quatre études randomisées, généralement de qualité limitée, ont été incluses. Au total, ces études portaient sur 3 615 patients. Le rapport des cotes combiné pour la mortalité était de 1,12 (IC à 95 %, entre 0,65 et 1,92), ce qui n'indiquait pas de réduction de la mortalité chez les patients traités aux corticoïdes. Les rapports des cotes pour les complications myocardiques et pulmonaires étaient de 0,95 (IC à 95 %, entre 0,57 et 1,60) et de 0,83 (IC à 95 %, entre 0,49 et 1,40), respectivement. L'utilisation d'un modèle à effets aléatoires n'a pas substantiellement influencé les résultats des études. Les analyses des critères de jugement secondaires montraient une réduction de la fibrillation auriculaire et une augmentation des saignements gastro-intestinaux dans le groupe des corticoïdes.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.