L'anesthésie locale (médicament anesthésiant) qui est directement appliquée sur la peau peut fournir un contrôle de la douleur lors de la réparation de lacérations cutanées

Introduction : Le contrôle de la douleur pendant la suture de la peau lacérée est généralement obtenu en injectant des médicaments dans la peau (infiltration) pour endormir la zone. Cette injection elle-même peut causer de la douleur, à l’inverse les anesthésiques topiques sont eux appliqués directement sur la peau et sont indolores donc indolores lors de leur application. La cocaïne a été l'un des premiers anesthésiques à être appliqué avec succès par voie topique. Les inquiétudes suscitées par les effets secondaires de la cocaïne, son usage abusif potentiel et le fardeau administratif que représente la délivrance d'une substance désignée ont conduit à la mise au point d'anesthésiques topiques sans cocaïne. De multiples anesthésiques topiques sans cocaïne se sont avérés efficaces pour la réparation des lacérations cutanées.

Caractéristiques des études: Les données probantes étudiées ont été inclues jusqu’en décembre 2016. Nous avons inclus dans cette revue 25 essais contrôlés randomisés auxquels ont participé 3 278 participants. Les études portaient à la fois sur des adultes et des enfants. Quinze des essais inclus ont utilisé l'autodéclaration de l'intensité de la douleur par les participants à l'essai pour déterminer l'efficacité des anesthésiques locaux.

Principaux résultats : Les résultats des études suggèrent que l'application directe d'anesthésiques locaux sur la peau est un moyen efficace et non invasif de contrôler la douleur pendant la suture ou l'agrafage des lacérations cutanées. Les résultats des études sur l'efficacité des anesthésiques topiques individuels étaient limités par la conception des études, et les données sur l'efficacité de chaque agent topique provenaient surtout d'essais uniques. Les chercheurs n'ont signalé aucun effet secondaire grave à la suite de l'utilisation d'anesthésiques topiques contenant ou non de la cocaïne. L'efficacité globalement comparable des anesthésiques topiques sans cocaïne pour la réparation des lacérations cutanées remet en question la nécessité d'inclure la cocaïne comme composante des solutions anesthésiques locales. Le petit nombre d'essais dans chaque groupe témoin et l'éventail de mesures des résultats évaluées ont empêché la mise en commun et l'analyse quantitative des différentes données étudiées sauf pour l'intensité de la douleur.

Des études supplémentaires sont nécessaires pour comparer directement l'efficacité des différentes formulations d'anesthésiques topiques. Notre revue de la littérature s'est limitée au contrôle de la douleur pour la réparation des lacérations superficielles, et nos résultats pourraient ne pas être généralisables aux lacérations plus profondes ou aux interventions plus complexes effectuées sur une peau intacte. D'autres recherches sont nécessaires pour renforcer les données probantes et pour surmonter les faiblesses des études incluses.

Qualité des données probantes : Dans l'ensemble, la qualité des données probantes était faible en raison des limites de conception des études, de la façon dont les études ont été menées, de l'imprécision des résultats et de la forte probabilité de communication sélective des données. La plupart des essais comparant les anesthésiques infiltrés et topiques présentaient un risque élevé de biais, ce qui était susceptible d'influencer les effets mesurés.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons trouvé deux nouvelles études publiées depuis que la dernière version de cette revue de la littérature a été publiée. Nous avons ajouté ces études à celles qui étaient incluses précédemment et nous avons effectué une analyse mise à jour qui a donné lieu aux mêmes conclusions de la revue que celles qui ont été présentées précédemment.

La plupart des analyses descriptives indiquent que les anesthésiques topiques peuvent offrir un moyen efficace et non invasif de fournir une analgésie avant la suture des lacérations cutanées. L'utilisation d'anesthésiques topiques à base de cocaïne pourrait être difficile à justifier, étant donné l'existence d'autres anesthésiques topiques efficaces sans cocaïne. Toutefois, la qualité globale des données probantes selon le système GRADE est faible en raison de limites de conception et de mise en œuvre, de l'imprécision des résultats et de la forte probabilité de biais de publication (déclaration sélective des données). D'autres ECR bien conçus et à faible risque de biais sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions définitives.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les anesthésiques locaux topiques procurent une analgésie efficace aux patients qui subissent de nombreuses interventions superficielles, y compris la réparation des lacérations cutanées. La nécessité de la cocaïne sous forme d'anesthésiques topiques a été mise en doute en raison de la crainte d'effets indésirables, d'où la mise au point de nouvelles préparations d'anesthésiques sans cocaïne. Cette revue a été initialement publiée en 2011 et a été mise à jour en 2017.

Objectifs: 

Évaluer si les avantages de l'application d'un anesthésique topique non invasif se produisent au détriment d'une efficacité analgésique réduite. Comparer l'efficacité de divers anesthésiques topiques monocomposants ou multicomposants pour la réparation des lacérations cutanées. Déterminer la nécessité clinique de l'application topique de l'anesthésique ester, la cocaïne.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour de la revue de la littérature, nous avons fait des recherches dans les bases de données suivantes : Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL ; 2016, numéro 11), Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature (CINAHL ; 2010 à décembre 2016), Embase (2010 à décembre 2016) et MEDLINE (2010 à décembre 2016). Nous n'avons pas limité cette recherche par langue ou par format de publication. Nous avons contacté des fabricants, des sociétés scientifiques internationales et des chercheurs dans ce domaine. Nous avons contacté par courriel certaines revues et examiné les méta-registres des essais en cours. Pour la version précédente de cette revue, nous avons effectué une recherche dans ces bases de données jusqu'en novembre 2010.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais cliniques comparatifs et randomisés (ECR) qui ont évalué l'efficacité et l'innocuité des anesthésiques topiques pour la réparation des lacérations cutanées chez des adultes et des enfants.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et des données extraites. Nous avons communiqué avec les auteurs des études pour obtenir des renseignements supplémentaires au besoin. Nous avons recueilli des renseignements sur les effets indésirables dans les rapports d'essais cliniques. Nous avons évalué le risque méthodologique de biais pour chaque étude incluse et nous avons utilisé l'approche GRADE pour évaluer la qualité globale des données probantes.

Résultats principaux: 

La présente revue de la littérature actualisée porte sur 25 ECR auxquels ont participé 3 278 participants. Le petit nombre d'essais dans chaque groupe témoin et l'hétérogénéité des mesures des résultats ont empêché l'analyse quantitative des données pour tous les résultats sauf un : intensité de la douleur. Dans deux études regroupées, le score moyen de l'échelle visuelle analogue autodéclarée (EVA ; 0 à 100 mm) pour la prilocaïne-phényléphrine (PP) topique était supérieur de 5,59 points (IC : Intervalle de confiance à 95% : 2,16 à 13,35) au score moyen autodéclaré de la tétracaïneépinéphrine-cocaïne (TAC) topique. La plupart des essais comparant les anesthésiques infiltrés et les anesthésiques topiques présentaient un risque élevé de biais, ce qui a probablement affecté leurs résultats. Les chercheurs ont démontré que plusieurs anesthésiques topiques sans cocaïne étaient efficaces comme analgésiques. Toutefois, les données concernant l'efficacité de chaque agent topique sont fondées principalement sur des comparaisons uniques dans des essais cliniques où le risque de biais n'est pas clair ou est élevé. Une induration cutanée érythémateuse légère et auto-limitée s'est produite chez l'un des 1042 participants qui avaient subi l'application de la TAC. Les enquêteurs n'ont signalé aucune complication grave parmi les participants traités par des anesthésiques topiques à base de cocaïne ou sans cocaïne. La qualité globale des données probantes selon le système GRADE est faible en raison de limites de conception et de mise en œuvre, de l'imprécision des résultats et de la forte probabilité de biais de publication (déclaration sélective des données). D'autres ECR bien conçus et à faible risque de biais sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions définitives.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Éric Deflandres et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.