Supplémentation entérale en fer chez les nouveau-nés prématurés et les nourrissons de faible poids de naissance

Cette revue a examiné si la fourniture dune supplémentation en fer est bénéfique pour les nouveau-nés prématurés et les nourrissons de faible poids de naissance. Les bénéfices potentiels comprenaient des améliorations dans les taux de globules rouges et de fer stocké dans leur sang. À plus long terme, on a pensé qu'une supplémentation en fer pourrait améliorer la croissance et le développement des bébés. Nous avons identifié 25 essais contrôlés randomisés (ECR) qui étaient pertinents pour ce sujet. Nous avons conclu que les bénéfices à long terme de la supplémentation en fer pour les nouveau-nés prématurés et les bébés de faible poids de naissance restent incertains. Concernant le taux de globules rouges et de fer, il a été montré que dans la première année de vie, après l'âge de deux mois, la supplémentation en fer peut entraîner un stock de fer et des taux de globules rouges légèrement augmentés et des taux plus faibles d'anémie ferriprive. Cependant, il y avait une grande variabilité entre les différentes études. Plus dECR sont nécessaires, en utilisant des groupes de patients bien définis.

Conclusions des auteurs: 

Les données disponibles suggèrent que les nourrissons recevant une supplémentation en fer ont un taux d'hémoglobine légèrement supérieur, de meilleures réserves de fer et un plus faible risque de développer une anémie ferriprive comparé à ceux ne recevant pas de supplémentation. Cependant, il est difficile de savoir si la supplémentation en fer chez les nouveau-nés prématurés et les nourrissons de faible poids de naissance a des bénéfices à long terme en termes de développement neurologique et la croissance. La durée et le moment optimal de la supplémentation en fer restent incertains.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les nouveau-nés prématurés présentent un risque d'épuisement des réserves de fer de leur organisme bien plus tôt que les nouveau-nés nés à terme en bonne santé. Il est courant d'administrer une supplémentation entérale en fer pour les nouveau-nés prématurés et les nourrissons de faible poids de naissance pour prévenir l'anémie ferriprive. Cependant, il est difficile de savoir si supplémenter en fer les nourrissons prématurés et de faible poids de naissance améliore la croissance et le développement neurologique. On soupçonne qu'un excès de fer exogène pourrait contribuer à une lésion oxydative chez les bébés prématurés, provoquant ou aggravant des affections telles que l'entérocolite nécrosante et de rétinopathie du prématuré. De plus, la dose optimale et le moment du démarrage et l'arrêt de la supplémentation en fer sont incertains.

Objectifs: 

Évaluer l'effet de l'administration prophylactique dune supplémentation entérale en fer sur la croissance et le développement neurologique chez les nouveau-nés prématurés et les nourrissons de faible poids de naissance. Les objectifs secondaires étaient de déterminer si la supplémentation en fer entraîne une amélioration des paramètres hématologiques et prévient d'autres causes de morbidité et la mortalité.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard du Groupe thématique Cochrane sur la néonatologie. Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 8), MEDLINE (1951 à août 2011), CINAHL (de 1982 à août 2011) et les actes de conférence et les revues précédentes.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et les essais quasi-randomisés qui comparaient une supplémentation entérale en fer à l'absence de supplémentation en fer, ou différents schémas d'une supplémentation entérale en fer chez les nouveau-nés prématurés ou de faible poids de naissance ou les deux.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons extrait les données en utilisant les méthodes standard du groupe Cochrane sur la néonatologie. Les deux auteurs de revue ont évalué séparément la qualité méthodologique des essais et extrait les données. Nous avons synthétisé les données en utilisant les risques relatifs (RR), les différences de risques (DR) et les différences moyennes pondérées (DMP). Quand les données concernant la méthodologie et les résultats ou les deux étaient manquantes, nous avons tenté de contacter les auteurs pour obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus vingt-six études (2 726 participants) dans l'analyse. L'hétérogénéité des participants, des méthodes et des résultats a empêché une synthèse quantitative large. Sur les 21 études comparant une supplémentation en fer à des contrôles, aucune n'a évalué l'état de développement neurologique comme un critère de jugement. De treize études rapportant au moins un paramètre de croissance comme critère de jugement, une seule étude de qualité médiocre a mis en évidence un bénéfice significatif de la supplémentation en fer. Concernant les résultats hématologiques, aucun bénéfice de la supplémentation en fer na été démontrée dans les 8,5 premières semaines de vie postnatale (16 essais), sauf dans deux études de qualité médiocre. Après cet âge, la plupart des études ont rapporté une augmentation de l'hémoglobine moyenne chez les nourrissons supplémentés en fer. Nous n'avons pu inclure qu'un nombre limité d'études dans une méta-analyse quantitative, suggérant que la concentration en hémoglobine chez les nourrissons supplémentés en fer était plus élevée d'environ 6 g/L au bout de six à neuf mois. Une étude comparant une dose élevée et faible dose de la supplémentation en fer surveillé le résultat du développement neurologique pendant un an, sans trouver aucune différence significative entre les groupes. Une étude comparant un démarrage précoce versus tardif de la supplémentation en fer n'a trouvé aucune différence de résultat cognitif, mais un taux accru d'examen neurologique anormal dans le groupe de supplémentation tardive à l'âge de cinq ans. Les études comparant des doses élevées et faibles de fer ont indiqué qu'il n'y avait pas de bénéfice hématologique observable discernable dans les doses de fer « standard » (c. par ex. 2 mg/kg/jour à 3 mg/kg/jour).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.