Rinçage folliculaire lors du prélèvement des ovocytes dans la technologie de procréation médicalement assistée

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le rinçage des follicules lors de la collecte des ovules n'est pas utile, puisqu'il prolonge la durée de l'opération et qu'il accroît les besoins en médicaments pour soulager la douleur sans augmenter les chances de grossesse ou le nombre d'ovules à prélever.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas de preuves indiquant que l'aspiration et le rinçage folliculaires sont associés à une amélioration des taux de grossesses cliniques ou en cours ou à une augmentation du rendement des ovocytes. La durée de l'opération est significativement plus longue et davantage d'analgésie aux opiacés est nécessaire pour soulager la douleur lors du prélèvement des ovocytes. Il n'existe pas suffisamment de preuves concernant l'effet de l'aspiration et du rinçage folliculaires sur les taux de naissances vivantes dans les données identifiées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'aspiration transvaginale échoguidée des ovocytes a remplacé les autres méthodes de prélèvement des ovocytes pour la fécondation in vitro (FIV) et l'injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (IICS). Cependant, il existe une controverse sur la question de savoir si le rinçage produit un plus grand nombre d'ovocytes et augmente les chances de grossesse par rapport à l'aspiration seule.

Objectifs: 

Déterminer si l'aspiration et le rinçage folliculaires augmentent les taux de naissances vivantes ou de grossesses en cours et le nombre d'ovocytes par rapport à l'aspiration seule chez les femmes entreprenant une FIV et une IICS.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé des essais contrôlés sur les troubles menstruels et de la fertilité, MEDLINE, EMBASE, le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), PsycINFO et les listes bibliographiques des publications pertinentes (jusqu'avril 2010).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés qui comparaient l'aspiration et le rinçage folliculaires à l'aspiration seule ont été inclus. Les essais étaient exclus si la comparaison entre les méthodes de rinçage était faussée par les comparaisons avec les autres méthodes.

Recueil et analyse des données: 

La qualité méthodologique des études éligibles a été évaluée. Pour les données dichotomiques, les rapports de cotes (RC) et les intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été calculés. Pour les données continues, les différences moyennes ont été communiquées. L'hétérogénéité des études a été examinée à l'aide de tests statistiques de l'homogénéité et de la statistique I2.

Résultats principaux: 

Aucune étude n’a communiqué le critère de jugement principal de naissance vivante. Il n'y avait pas de preuve (3 études, 164 patientes) permettant d'envisager une association entre l'aspiration et le rinçage folliculaires et une grossesse en cours ou clinique par femme randomisée (RC 1,17, IC à 95 % 0,57 à 2,38). Il n'a été observé aucune preuve d'une différence en termes d'événements indésirables signalés entre l'aspiration et le rinçage folliculaires et l'aspiration seule. Il n’y avait aucune preuve de différences significatives en termes d'augmentation du rendement des ovocytes par femme randomisée (1 étude, 44 patientes). Sans rinçage, la durée de l'opération était significativement plus courte, de 3 à 15 minutes (3 études, P < 0,001) et la dose de péthidine requise était significativement inférieure (50 mg contre 100 mg, P < 0,00001).

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.