Rofécoxib oral en dose unique pour la douleur postopératoire aiguë chez les adultes

Un niveau élevé de soulagement de la douleur est ressenti par près de 60 % des personnes souffrant de douleur postopératoire modérée à sévère après avoir pris une dose unique de rofécoxib 50 mg, contre environ 10 % avec un placebo. Selon des études principalement axées sur la douleur dentaire, un patient sur deux traité par rofécoxib 50 mg ont ressenti une diminution de leur niveau de douleur, ce qui n'aurait pas été le cas avec un placebo. Moins de personnes ont demandé un médicament de secours avec le rofécoxib et la durée d'utilisation était relativement longue, après 14 heures. Son efficacité et sa durée d'action sont meilleures que celles de nombreux analgésiques fréquemment utilisés à des doses standard. L'efficacité était meilleure en chirurgie dentaire que pour d'autres types de chirurgie. Les événements indésirables n'étaient pas différents du placebo dans ces études de dose unique.

Note de l'éditeur : Le médicament anti-inflammatoire rofécoxib (Vioxx) a été retiré du marché à la fin du mois de septembre 2004 après qu'il ait été établi qu'un usage à long terme (supérieur à 18 mois) pouvait accroître le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral dans une étude de prévention secondaire de la récurrence de l'adénome. Pour plus d'informations, consultez www.vioxx.com.

Conclusions des auteurs: 

Le rofécoxib 50 mg (deux à quatre fois la dose quotidienne pour la douleur chronique) est un analgésique orale à dose unique pour la douleur postopératoire chez les adultes avec une durée d'action relativement longue.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Note de l'éditeur : Le médicament anti-inflammatoire rofécoxib (Vioxx) a été retiré du marché à la fin du mois de septembre 2004 après qu'il ait été établi qu'un usage à long terme (supérieur à 18 mois) pouvait accroître le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral dans une étude de prévention secondaire de la récurrence de l'adénome. De plus amples informations sont disponibles sur le site www.vioxx.com.

Le rofécoxib est un inhibiteur de la cyclo-oxygénase-2 (COX-2) sélectif auparavant autorisé pour le traitement de la douleur aiguë et chronique ; il était associé à un nombre moindre d'événements indésirables gastro-intestinaux que les AINS traditionnels. Une revue Cochrane précédente (Barden 2005) a montré que le rofécoxib est au moins aussi efficace que les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) pour la douleur postopératoire.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité analgésique et les effets indésirables du rofécoxib en doses orales uniques pour la douleur postopératoire modérée et sévère.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des études dans le registre CENTRAL Cochrane, MEDLINE, EMBASE et la base de donnée de soulagement de la douleur d'Oxford jusqu'en juin 2009.

Critères de sélection: 

Essais randomisés, en double aveugle, contrôlés contre placebo portant sur une dose unique de rofécoxib administrée oralement chez des adultes souffrant de douleur postopératoire modérée à grave.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les données de soulagement de la douleur ou d'intensité de la douleur ont été extraites et converties en résultat dichotomique de nombre de participants ressentant un soulagement de la douleur d'au moins 50 % en 4 à 6 heures ; à partir de cette donnée, le risque relatif et le nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement (NST) ont été calculés. Le nombre de participants utilisant un médicament de secours pendant des durées spécifiées et la durée entre la prise du médicament et l'utilisation du médicament de secours ont été déterminées en tant que mesures d'efficacité supplémentaires. Des informations sur les événements indésirables et les arrêts prématurés ont été recueillies.

Résultats principaux: 

Vingt-neuf études et sept études de la revue précédente satisfaisaient aux critères d'inclusion. Vingt-quatre études portaient sur la chirurgie dentaire et trois études sur d'autres types de chirurgie. Au total, 2 636 participants ont été traités par rofécoxib 50 mg, 20 par rofécoxib 500 mg et 1 251 par placebo. Le NST pour un soulagement de la douleur d'au moins 50 % en 4 à 6 heures avec rofécoxib 50 mg était de 2,2 (de 2,0 à 2,3) dans toutes les études combinées,de 1,9 (de 1,8 à 2,0) dans les études dentaires et de 6,8 (de 4,6 à 13) pour les autres types de chirurgie. La durée moyenne avant d'avoir recours à un médicament de secours était de 14 heures pour le rofécoxib 50 mg et de 2 heures pour le placebo. Significativement moins de patients ont eu recours à un médicament de secours après avoir pris rofécoxib 50 mg que le placebo. Les événements indésirables n'étaient pas différents du placebo.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.