Plantes médicinales chinoises utilisées pour le cancer de l'œsophage

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les plantes médicinales chinoises sont largement utilisées en complément de la chimiothérapie ou de la radiothérapie chez les patients traités pour un cancer de l'œsophage. Toutefois, il n'existe aucune preuve indiquant que les plantes médicinales sont ou non efficaces dans ce rôle. Les auteurs ont effectué une revue systématique des avantages potentiels des plantes médicinales chinoises en comparant la chimiothérapie et la radiothérapie pour un cancer de l'œsophage avec ou sans plantes médicinales prises en simultané, et ils ont découvert qu'il n'y avait aucun essai contrôlé randomisé sur ce sujet.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas été en mesure de trouver des données issues des essais contrôlés randomisés sur l'efficacité de la médecine traditionnelle chinoise MTC) dans le traitement du cancer de l'œsophage. Des nouveaux essais devraient être réalisés et nous recommandons qu''ils soient à large spectre, randomisés de manière appropriée et que les évaluateurs des résultats soient mis en aveugle vis à vis des conditions d'assignation.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cancer de l'œsophage est la septième principale cause de décès par cancer dans le monde. Les plantes médicinales traditionnelles chinoises sont parfois utilisées en plus de la radiothérapie ou de la chimiothérapie pour ce type de cancer.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et les effets indésirables potentiels de l'ajout des plantes médicinales chinoises à un traitement avec radiothérapie ou chimiothérapie pour un cancer de l'œsophage.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les maladies pancréatiques et gastro-intestinales supérieures, The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, AMED Allied and Complementary Medicine Database), CBM Chinese Biomedical Database), China National Knowledge Infrastructure, le registre des essais contrôlés chinois du groupe Cochrane et CISCOM The Research Council for Complementary Medicine) jusqu''au 10 juillet 2008). Les bases de données des essais en cours, Internet et les listes de références ont également été examinées.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant l'utilisation de la radiothérapie ou de la chimiothérapie avec ou sans l'adjonction de plantes médicinales chinoises.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs au moins ont extrait les données et évalué la qualité des essais.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié 43 essais qui prétendaient utiliser la randomisation. Les premiers auteurs de l'ensemble des essais contrôlés randomisés que nous avons identifié initialement ont été contactés par téléphone et nous avons découvert que les auteurs avaient mal compris la procédure de randomisation. Avec ces nouvelles informations, nous avons réassigné tous les essais contrôlés randomisés en essais non randomisés. Comme nous n'avons identifié aucun essai contrôlé randomisé authentique, nous n'avons pas été en mesure de réaliser une méta-analyse.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.