Corticostéroïdes pour la méningite bactérienne

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La méningite bactérienne aiguë est une infection des méninges (le système de membranes enveloppant le cerveau et la moelle épinière) qui est souvent à l'origine d'une perte auditive ou du décès de 5 à 40 % des enfants et de 20 à 50 % des adultes en souffrant, malgré un traitement antibiotique adapté. Elle est généralement causée par la propagation des bactéries provenant d'une infection respiratoire ou de l'oreille ; elle est traitée au moyen d'antibiotiques. Les corticostéroïdes sont des médicaments qui peuvent diminuer l'inflammation provoquée par l'infection. Des études expérimentales de la méningite menées sur des animaux ont démontré que cette inflammation endommage gravement le système nerveux. Les recherches sur l'utilisation de corticostéroïdes en plus des antibiotiques ont obtenu des résultats contradictoires. Cette revue de 24 essais, comprenant 4041 participants, a révélé que la dexaméthasone, un corticostéroïde, conduit à une diminution de la perte auditive et autres séquelles neurologiques chez les participants de pays à revenu élevé souffrant d'une méningite bactérienne. La dexaméthasone augmentait le taux de fièvre récurrente mais n'était associée à aucun autre événement indésirable.

Conclusions des auteurs: 

Les corticostéroïdes réduisaient significativement la perte auditive et les séquelles neurologiques, mais ils ne diminuaient pas la mortalité globale. Les données sont favorables à l'utilisation de corticostéroïdes chez les patients souffrant d'une méningite bactérienne dans les pays à revenu élevé. Aucun effet bénéfique n'a été observé dans les pays à faible revenu.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans le cadre d'études expérimentales, un lien a été établi entre le résultat de la méningite bactérienne et la gravité de l'inflammation dans l'espace sous-arachnoïdien. Les corticostéroïdes réduisent la réaction inflammatoire.

Objectifs: 

Examiner l'effet du traitement corticostéroïdien d'appoint par rapport à un placebo sur la mortalité, la perte auditive et les séquelles neurologiques chez les personnes souffrant d'une méningite bactérienne aiguë, indépendamment de leur âge.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2010, numéro 1), MEDLINE (1966 à février 2010), EMBASE (1974 à février 2010) et Current Contents (2001 à février 2010).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur l'utilisation de corticostéroïdes dans le traitement de la méningite bactérienne aiguë.

Recueil et analyse des données: 

Des scores ont été attribués à la qualité méthodologique des ECR. Les effets indésirables et les résultats ont été rassemblés. Nous avons effectué des analyses en sous groupe pour les enfants et les adultes, les agents infectieux, les pays à faible revenu contre les pays à revenu élevé, le moment de l'administration des stéroïdes et la qualité des études.

Résultats principaux: 

Vingt-quatre études impliquant 4041 participants ont été incluses. Le nombre de décès de participants était similaire dans le groupe sous corticostéroïdes et celui recevant le placebo (18,0 % contre 20,0 % ; risque relatif (RR) 0,92, intervalle de confiance (IC) à 95 % entre 0,82 et 1,04, P = 0,18). Une tendance à la baisse de la mortalité était observée chez les adultes recevant les corticostéroïdes (RR 0,74, IC à 95 % entre 0,53 et 1,05, P = 0,09). Les corticostéroïdes étaient associés à des taux plus faibles de perte auditive grave (RR 0,67, IC à 95 % entre 0,51 et 0,88), de perte auditive de toute nature (RR 0,76, IC à 95 % entre 0,64 et 0,89) et de séquelles neurologiques (RR 0,83, IC à 95 % entre 0,69 et 1,00).

Les analyses en sous groupe pour les agents infectieux révélaient que les corticostéroïdes réduisaient la perte auditive grave dans le cas d'une méningite à Haemophilus influenzae (RR 0,34, IC à 95 % entre 0,20 et 0,59) et la mortalité pour la méningite à Streptococcus pneumoniae (RR 0,84, IC à 95 % entre 0,72 et 0,98).

Dans les pays à revenu élevé, les corticostéroïdes diminuaient la perte auditive grave (RR 0,51, IC à 95 % entre 0,35 et 0,73), la perte auditive de toute nature (RR 0,58, IC à 95 % entre 0,45 et 0,73) et les séquelles neurologiques à court terme (RR 0,64, IC à 95 % entre 0,48 et 0,85). Il n'y avait aucun effet bénéfique du traitement corticostéroïdien dans les pays à faible revenu.

L'analyse en sous groupe pour la qualité d'étude ne montrait aucun effet des corticostéroïdes sur la perte auditive grave dans les études de haute qualité.

Le traitement corticostéroïdien était associé à une augmentation du taux de fièvre récurrente (RR 1,27, IC à 95 % entre 1,09 et 1,47), mais à aucun autre événement indésirable.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.