Les statines réduisent le cholestérol total et les triglycérides chez les patients sous dialyse à un niveau similaire à celui que l'on trouve dans le reste de la population

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les patients sous dialyse présentent un risque élevé de cardiopathie. Il a été démontré que les statines réduisent les niveaux de cholestérol et la mortalité chez la population générale. Notre objectif était de déterminer si un effet similaire avait été démontré chez les patients sous dialyse. Cette revue a identifié 14 études ; 13 d'entre elles comparaient des statines et un placebo et une comparait des statines à un autre agent hypolipidémiant. Les statines réduisaient les niveaux de cholestérol à un niveau similaire à celui que l'on trouve dans la population générale et étaient sûres. Une grande étude n'a trouvé aucun bénéfice majeur sur la mortalité avec les statines, bien qu'elles réduisaient le nombre d'événements cardiovasculaires chez les patients sous dialyse.

Conclusions des auteurs: 

Les statines réduisaient le taux de cholestérol chez les patients sous dialyse similairement au reste de la population. Toutes les études sauf une étaient de courte durée. Par conséquent, l'efficacité des statines en termes de réduction du taux de mortalité reste indéterminée. Les statines semblent être sûres auprès de cette population à haut risque. Des études en cours devraient apporter d'autres éléments sur l'efficacité des statines pour réduire le taux de mortalité chez les patients sous dialyse.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Plus de la moitié des décès des patients sous dialyse sont dus à une cardiopathie. Le rôle des inhibiteurs de la HMG-CoA réductase (statines) dans le traitement de la dyslipidémie chez les patients sous dialyse n'a pas été démontré et leur sécurité n'a pas été établie.

Objectifs: 

Évaluer les bénéfices et les effets délétères des statines chez les patients sous dialyse péritonéale (DP) et sous hémodialyse (HD).

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté MEDLINE, EMBASE, le registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL, dans The Cochrane Library), le registre spécialisé du groupe Cochrane de Néphrologie et effectué une recherche manuelle à partir des références bibliographiques des ouvrages, articles et comptes-rendus scientifiques identifiés.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR comparant des statines avec un placebo, l'absence de traitement ou d'autres agents hypolipidémiants chez des patients sous dialyse.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué la qualité des études et extrait les données de manière indépendante. Des analyses statistiques ont été effectuées à partir du modèle à effets aléatoires après une évaluation de l'hétérogénéité. Les résultats ont été exprimés en tant que différence moyenne (DM) pour les résultats continus et en tant que rapport de risque (RR) pour les résultats dichotomiques, avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux: 

Quatorze études (2 086 patients) comparaient des statines versus un placebo ou d'autres agents hypolipidémiants. Par rapport au placebo, les statines n'ont pas réduit la mortalité toutes causes confondues (10 études, 1 884 patients ; RR 0,95, IC à 95% entre 0,86 et 1,06) ou la mortalité cardiovasculaire (9 études, 1 839 patients : RR 0,96, IC à 95% entre 0,65 et 1,40). L'incidence d'événements cardiovasculaires non mortels était plus faible avec les statines par rapport au placebo, chez des patients sous hémodialyse (1 étude, 1 255 patients ; RR 0,86, IC à 95% entre 0,74 et 0,99). Par rapport au placebo, l'utilisation de statines était associée à des taux moyens de cholestérol total (14 études, 1 823 patients ; DM -42,61 mg/dL, IC à 95 % entre -53,38 et -31,84), de cholestérol LDL (13 études, 1 801 patients ; DM -43,06 mg/dL, IC à 95 % entre -53,78 et -32,35) et de triglycérides plus faibles à la fin du traitement (14 études, 1823 patients  DM -24,01 mg/dl, IC à 95% entre -47,29 et -0,72). L'occurrence de rhabdomyolyse était similaire et les tests de fonction hépatiques élevés avec les statines par rapport au placebo.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.