L'électrothérapie pour le traitement de la cervicalgie

Contexte

La cervicalgie est une affection fréquente, invalidante et coûteuse. L'électrothérapie est un terme générique qui couvre un certain nombre de traitements visant à réduire la douleur et à améliorer la tension et la fonction musculaires.

Caractéristiques de létude

Cette revue mise à jour inclus 20 essais de petite taille (1 239 personnes au total). Nous avons inclus des adultes (âgés de plus de 18 ans) souffrants dune entorse cervicale aiguë ou dune douleur au cou non spécifique, ainsi que les patients atteints de cervicalgies chroniques, incluant des modifications dégénératives, une douleur myofasciale ou des céphalées découlant du cou. Aucun indice sur la gravité des troubles n'a pu être spécifié. Les preuves étaient à jour en août 2012. Il n'a pas été possible de regrouper les résultats des essais, parce qu'ils différaient par les populations, les types et les dosages d'électrothérapie et les traitements de comparaison, et qu'ils mesuraient des critères de résultat légèrement différents.

Résultats principaux

Nous ne pouvons rien exprimer de définitif sur l'efficacité de l'électrothérapie pour la cervicalgie en raison de la faible ou très faible qualité des données pour chaque critère de jugement qui, dans la plupart des cas, n'étaient basées que sur les résultats d'un seul essai.

Il est possible que pour les patients souffrant decervicalgie aiguë, la neurostimulation électrique transcutanée (NSET) ait soulagé la douleur mieux que la stimulation musculaire électrique, moins bien que l'exercice et les infrarouges et aussi bien que la thérapie manuelle et l'échographie. Elle ne procurait aucun avantage supplémentaire lorsqu'on la rajoutait aux infrarouges, aux compresses chaudes avec exercice, à la physiothérapie ou à une combinaison de minerve, d'exercice et de médicaments antalgiques.

Pour les patients souffrant d'une entorse cervicale aiguë, l'iontophorèse n'était pas plus efficace que l'absence de traitement, que le courant interférentiel ou qu'une combinaison de traction, d'exercice et de massage pour le soulagement de la cervicalgie avec maux de tête.

Pour les patients souffrant de cervicalgies chroniques, il se peut que la NSET ait soulagé la douleur mieux que le placebo et que la stimulation musculaire électrique, pas aussi bien que l'exercice et les infrarouges et aussi bien que la thérapie manuelle et les ultrasons. le champ électromagnétique pulsé était peut-être meilleur que le placebo, que le courant galvanique et que la stimulation musculaire électrique. Les colliers magnétiques n'étaient pas plus efficaces qu'un placebo pour soulager la douleur; aucun bénéfice supplémentaire ne découlait de l'ajout de la stimulation musculaire électrique à la mobilisation ou la manipulation.

Pour les patients souffrant decervicalgie myofasciale, la NSET, la FREMS (une variante de la NSET) et la stimulation magnétique répétitive semblaient mieux soulager la douleur qu'un placebo.

Qualité des preuves

Environ 70 % des essais n'étaient pas correctement réalisées. Les essais étaient de taille très petite, comprenant 16 à 336 participants. Des données éparses et imprécises impliquent que les résultats ne peuvent pas être généralisés à l'ensemble de la population et cela contribue à la réduction de la qualité des données. Par conséquent, de futures recherches sont très susceptibles de modifier les résultats ainsi que la confiance que nous leur accordons

Conclusions des auteurs: 

Nous ne pouvons rien exprimer de définitif sur l'efficacité et sur l'utilité clinique des modalités d'électrothérapie pour la cervicalgie. La qualité des preuves étant faible ou très faible, nous ne sommes pas sûrs de l'estimation de l'effet. Les recherches futures modifieront très probablement tant l'estimation de l'effet que la confiance que nous accordons aux résultats. Les données actuelles concernant le CEMP, la SMR et la NSET montrent que ces modalités pourraient être plus efficaces que le placebo. Par rapport à d'autres interventions, la qualité des preuves était trop faible pour apporter de nouvelles recommandations.

Il convient d'envisager l'existence de biais de financement, en particulier dans les études sur le CEMP. Le courant galvanique, l'ionophorèse, la stimulation musculaire électrique (SME) et le champ magnétique statique n'avaient pas réduit la douleur ou l'invalidité. Les futurs essais sur ces interventions devraient avoir des effectifs de patients plus importants et mettre en Suvre une standardisation et une description plus précises de toutes les caractéristiques de traitement.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La cervicalgie est une affection fréquente, invalidante et coûteuse. L'efficacité de l'électrothérapie comme option de physiothérapie reste incertaine. Cette revue est une mise à jour dune revue Cochrane publiée pour la première fois en 2005 et précédemment mise à jour en 2009.

Objectifs: 

Cette revue systématique a évalué les effets à court, moyen et long terme de l'électrothérapie sur la douleur, la fonction, l'invalidité, la satisfaction des patients, l'effet global perçu, et la qualité de vie chez les adultes souffrant de cervicalgie, avec et sans radiculopathie ou céphalée cervicogénique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, MANTIS, CINAHL et ICL, sans restriction de langue, de leur origine respective jusqu'à août 2012 ; effectué une recherche manuelle dans les actes de conférence pertinents et consulté des experts du sujet.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) en toute langue, examinant les effets de l'électrothérapie utilisée en mono-traitement primaire de la cervicalgie. Les essais contrôlés quasi-randomisés et les essais cliniques contrôlés ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé des procédures méthodologiques standard prévues par la Collaboration Cochrane. Nous n'avons pu regrouper statistiquement aucuns résultats, mais nous avons évalué la qualité des données à l'aide d'une approche GRADE adaptée.

Résultats principaux: 

Vingt essais de petite taille (1239 personnes souffrant de cervicalgie), contenant 38 comparaisons, ont été inclus. L'analyse était limitée par la qualité variée des essais, les sous-types de traitement hétérogènes et les résultats contradictoires. Les principaux résultats pour la réduction de la cervicalgie par un traitement au moyen de modalités électrothérapeutiques étaient les suivants:

Des preuves de très faible qualité indiquaient que la thérapie par champ électromagnétique pulsée (CEMP) et la stimulation magnétique répétitive (SMR) ont été plus efficace que le placebo, tandis que la neurostimulation électrique transcutanée (TENS) a montré des résultats contradictoires.

Des preuves de très faible qualité indiquaient que le CEMP, la SMR et la TENS étaient plus efficaces que le placebo.

Des preuves de faible qualité (1 essai, 52 participants) déterminait que les aimants permanents (collier) n'étaient pas plus efficace que le placebo (différence moyenne standardisée (DMS) de 0,27, IC à 95 % -0,27 à 0,82, modèle à effets aléatoires).

Des preuves de très faible qualité indiquaient que le courant galvanique modulé, l'ionophorèse et la stimulation musculaire électrique (SME) n'étaient pas plus efficace que le placebo.

Quatre essais seulement avaient rendu compte d'autres critères de jugement tels que le fonctionnement et l'effet global perçu, mais aucun n'avait d'importance clinique. Lorsque la TENS, l'iontophorèse et le CEMP ont été comparés à un autre traitement, des preuves de très faible qualité nous ont empêchées de suggérer des recommandations. Aucun effet indésirable grave navait été signalé dans aucune des études incluses.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.