Interventions pour le remplacement de dents manquantes: implants dentaires dans les pommettes pour les patients édentés et avec une insuffisance du volume osseux dans la mâchoire supérieure pour poser des implants

Question de la revue

Cette revue, menée par les auteurs de a revue Cochrane sur la santé bucco-dentaire, a été réalisée pour évaluer les effets bénéfiques et néfastes des implants dentaires longs passant à travers le sinus et dans l’os des pommettes en tant qu’ alternative aux procédures d’augmentation du volume osseux dans la mâchoire, telles que la greffe osseuse. La question de la revue a pour objectif d'examiner trois options pour ce traitement.

Comme une alternative totale aux techniques d’augmentation du volume osseux dans la mâchoire.
(2) Comme une alternative partielle, par exemple, une augmentation du volume osseux serait nécessaire dans les parties situées à l’avant de la mâchoire.
(3) Combien de temps les implants dentaires peuvent aider à conserver n’importe quel palais artificiel (prothèse ou obturateur) qui peut être nécessaire après le retrait du palais supérieur et/ou dur de la bouche (maxillectomie).

Contexte

Parfois, le volume osseux dans la mâchoire supérieure est insuffisant pour poser des implants dentaires. Parfois, l’os est prélevé à partir d'un autre os autre dans le corps du patient ou des substituts osseux sont utilisés. Une autre méthode serait de placer un à trois longs implants en forme de vis dans le sinus et les pommettes (implants zygomatiques). Cela pourrait signifier que la greffe osseuse ne soit pas nécessaire. Les implants peuvent ensuite être utilisés pour fixer des dents artificielles.

Caractéristiques de l’étude

Une recherche a été effectuée en date du 17 juin 2013 et l'équipe de la revue n'a trouvé aucun essai comparant les résultats des implants zygomatiques par rapport à une greffe osseuse conventionnelle.

Résultats principaux

Il n'existe aucun essai comparatif évaluant l'efficacité des implants longs passant dans le sinus et les pommettes en tant qu’alternatifs aux procédures d'augmentation du volume osseux.

Qualité des preuves

Pas applicable.

Conclusions des auteurs: 

Il est nécessaire d’effectuer des essais cliniques randomisés dans ce domaine afin d’évaluer si les implants zygomatiques offrent des avantages par rapport aux méthodes alternatives d’augmentation du volume osseux pour le traitement des maxillaires atrophiés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les implants dentaires sont utilisés pour le remplacement de dents manquantes. La pose d'implants dentaires est limitée car un volume osseux adéquat est nécessaire. Plusieurs procédures d'augmentation du volume osseux ont été développées pour résoudre ce problème. Les implants zygomatiques sont de longs implants en forme de vis conçus comme une alternative partielle ou totale aux techniques d’augmentation du volume osseux dans les cas de sévère atrophie maxillaire. Un à trois implants zygomatiques peuvent être mis en place à travers la crête alvéolaire postérieure et le sinus maxillaire pour finalement s’insérer dans le corps de l’os zygomatique De plus, quelques implants conventionnels sont nécessaires dans la région antérieure du maxillaire pour stabiliser la prothèse. Les principaux avantages potentiels des implants zygomatiques pourraient être de se passer de greffe osseuse et d’adapter une prothèse conjointe plus rapidement. Une autre indication spécifique des implants zygomatiques pourrait être la nécessité d’une reconstruction maxillaire après maxillectomie chez les patients atteints de cancer.

Objectifs: 

Tester l’hypothèse d’une absence de différence de résultats entre les implants zygomatiques, avec ou sans procédure d’augmentation du volume osseux, et les implants dentaires conventionnels placés dans un maxillaire dont le volume osseux a été augmenté pour cause de résorption sévère.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données électroniques suivantes : Le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu' au 17 juin 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) ( La Bibliothèque Cochrane 2013, numéro 5), MEDLINE via OVID (de 1946 au 17 juin 2013) et EMBASE via OVID (de 1980 au 17 juin 2013). Les contacts personnels ainsi que tous les fabricants connus d’implants zygomatiques ont été contactés afin d’identifier des essais non publiés. Aucune restriction n'a été appliquée concernant la langue ou la date de publication lors de la consultation des bases de données électroniques.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) incluant des patients présentant des maxillaires sévèrement résorbés, ne pouvant pas être traités par des implants dentaires conventionnels et étant traités avec des implants zygomatiques avec ou sans greffe osseuse, versus des patients traités par une procédure d’augmentation du volume osseux et d’implants dentaires conventionnels, avec au minimum une année de suivi.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue auraient extrait les données des études éligibles et évalué leur risque de biais de manière indépendante et en double. Les résultats des études incluses auraient été combinés en méta-analyses en utilisant des modèles à effets aléatoires lorsqu’il y avait plus de quatre études et des modèles à effets fixes lorsqu' il y avait moins de quatre études. Nous aurions estimé l'effet de l'intervention par la différence de moyenne pour les résultats en continu et par le risque relatif pour les résultats dichotomiques, avec des intervalles de confiance à 95%. L’hétérogénéité devait être évaluée en tenant compte à la fois de facteurs cliniques et méthodologiques.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucun ECR éligible pour être inclus dans cette revue.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.