Éducation parentale postnatale pour l'optimisation générale de la santé des nourrissons et des relations parent-nourrisson

Les bénéfices de l'éducation parentale post-natale pour la santé des nourrissons ou pour les soins de santé et les relations parent-nourrisson restent indéterminés.

La parentalité est importante dans le développement d'enfants en bonne santé. Les nouveaux parents ont beaucoup à apprendre peu après la naissance d'un enfant et n'ont pas toujours un soutien social ou un modèle parental à imiter. Il est donc essentiel d'examiner l'efficacité des interventions mises en place par le personnel de santé pour éduquer les nouveaux parents à prendre soin de leur nouveau-nés de la meilleure façon possible. Cette revue cherchait à évaluer les programmes éducatifs proposés aux deux parents ou à l'un d'eux ou encore à un groupe de parents dans les deux premières mois après la naissance. Bien que la revue ait identifié 27 essais portant sur 3949 mères et 579 pères, seulement 15 (2922 mères et 402 pères) avaient des données utilisables avec résultats d'intérêt. Le sommeil du nourrisson, les pleurs, et les connaissances maternelles sur les comportements du nourrisson ont été les seuls résultats qui pouvaient être analysés efficacement. Des résultats ont montré que les interventions éducatives destinées à l'amélioration du sommeil augmentaient la quantité de sommeil du nourrisson en une moyenne de 29 minutes en 24 heures, mais n'avait aucun effet significatif sur la moyenne des pleurs du nourrisson en 24 heures à six et 12 semaines d'âge. L'éducation sur le comportement du nourrisson a augmenté les connaissances des mères sur le comportement du nourrisson quatre semaines après la naissance, de 2,85 points en moyenne. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Les effets bénéfiques des programmes éducatifs pour les participants et leurs nouveau-nés restent à éclaircir. L'éducation liée à l'amélioration du sommeil semble entraîner une augmentation du sommeil du nourrisson, mais elle ne semble avoir aucun effet sur la durée des pleurs. L'éducation sur le comportement du nourrisson peut potentiellement accroître les connaissances des mères, cependant d'avantage d'études et de plus grande échelle; des études bien planifiées sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les besoins d'apprentissage augmentent au tout début de la période post-partum et il est important d'examiner les interventions mises en place pour éduquer les nouveaux parents à prendre soin de leur nouveau-nés pendant cette période.

Objectifs: 

L'objectif principal était d'évaluer les effets de l'éducation post-natale structurée dispensée à une personne ou à un groupe liés à l'état de santé général d'un enfant ou des soins et les relations parent-nourrisson.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 mars 2013).

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés portant sur toute éducation post-natale structurée dispensée à des parents individuels ou à des groupes de parents dans les deux premiers mois après l'accouchement sur la santé ou les soins à apporter au nourrisson ou les relations parent-nourrisson.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue (JB, CTB) ont évalué la qualité des essais et extrait des données issues de rapports publiés.

Résultats principaux: 

En 27 essais (3949 mères et 579 pères) qui répondaient aux critères d'inclusion, seulement 15 (2922 mères et 402 pères) rapportaient des données d'utilité. Interventions éducatives inclues: Cinq sur l'amélioration du sommeil du nourrisson, 12 sur le comportement du nourrisson, trois sur la santé post-natale générale, trois sur les soins à apporter et quatre sur la sécurité du nourrisson. Les détails concernant les procédures de randomisation, l'assignation secrète, la mise en aveugle et les participants perdus de vue étaient rarement indiqués. Parmi les résultats analysés, 13 seuls ont été mesurés suffisamment similaires par plus d'une étude pour pouvoir être combinés en méta-analyses. Sur ces 13 méta-analyses, seules quatre se sont avérées avoir un niveau d'hétérogénéité suffisamment bas pour fournir une estimation globale d'effet. L'éducation sur l'amélioration du sommeil s'est traduite par une différence moyenne de 29 minutes supplémentaires de sommeil nocturne du nourrisson par 24 heures à l'âge de six semaines (intervalle de confiance (IC à 95%, de 18,53 à 39,73) comparativement aux soins habituels. Cependant, il n'avait aucun effet significatif sur la différence moyenne de minutes de la durée des pleurs en 24 heures à six et 12 semaines d'âge. L'éducation des mères sur le comportement des nourrissons a augmenté leurs connaissances en la matière avec une différence moyenne de 2,85 points (IC à 95%, de 1,78 à 3,91).

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.