Antibiotiques vs. Traitement anti-acide avec ou sans traitement anti-acide d'entretien à long terme) pour la prévention des saignements récurrents liés à un ulcère gastro-duodénal

Les ulcères gastro-duonénaux sont causés par les acides gastriques de l'estomac qui endommagent la muqueuse de l'estomac ulcère gastrique) ou l'intestin grêle supérieur ulcère duodénal). Cela entraîne des douleurs, des indigestions et parfois des saignements. Les saignements dans l'œsophage peuvent mettre en danger la vie des patients. Plusieurs traitements visent à guérir l'ulcère et à prévenir les saignements ultérieurs. On y retrouve les médicaments anti-acides et les antibiotiques permettant de traiter l'Helicobacter pylori, une bactérie responsable de la plupart des ulcères gastro-duodénaux. La revue a découvert que, pour les personnes qui ont un ulcère gastro-duodénal saignant causé par l'Helicobacter pylori, le traitement par antibiotiques prévient plus efficacement les nouveaux saignements gastro-intestinaux que les médicaments anti-acides. Lorsqu'une infection à Helicobacter pylori est présente, les antibiotiques sont également moins chers et plus pratiques que les médicaments anti-acides à long terme.

Conclusions des auteurs: 

Le traitement de l'infection H. pylori est plus efficace que le traitement de non éradication anti-sécrétoire avec ou sans traitement anti-sécrétoire d'entretien à long terme) dans la prévention de la récurrence des saignements liés à un ulcère gastro-duodénal. Tous les patients avec des saignements de l'ulcère gastro-duodénal devraient être testés pour l'infection H. pylori, et le traitement d'éradication devrait être prescrit aux patients positifs à l'H. pylori.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'ulcère gastro-duodénal est la principale cause d'hémorragies gastro-intestinales supérieures, et l'infection à Helicobacter pylori H.pylori) est le principal facteur étiologique de l'ulcère gastro-duodénal. Le traitement anti-sécrétoire d'entretien est le traitement standard à long terme utilisé pour les patients avec des ulcères saignants afin de prévenir la récurrence des saignements. L'efficacité de l'éradication de l'H. pylori pour la prévention des nouveaux saignements liés à un ulcère gastro-duodénal reste inconnue.

Objectifs: 

Comparer l'efficacité du traitement d'éradication de l'H. pylori à un traitement de non éradication anti-sécrétoire avec ou sans traitement anti-sécrétoire d'entretien à long terme) pour la prévention des saignements récurrents liés à un ulcère gastro-duodénal

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés The Cochrane Library, numéro 4, 2003), MEDLINE de janvier 1966 à janvier 2004), EMBASE de janvier 1988 à janvier 2004), CINHAL de janvier 1982 à janvier 2004) et dans les listes de références des articles. Nous avons également effectué une recherche manuelle à partir de plusieurs congrès. La stratégie de recherche a été reconduite en janvier 2005 et en octobre 2008, mais aucun nouvel essai n'a été découvert.

Critères de sélection: 

Essais cliniques contrôlés comparant l'efficacité du traitement d'éradication de l'H. pylori à un traitement de non éradication anti-sécrétoire avec ou sans traitement anti-sécrétoire d'entretien à long terme) pour la prévention des saignements récurrents liés à un ulcère gastro-duodénal

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont été chargés de l'extraction des données et de l'évaluation qualitative des études. Les auteurs des études ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux: 

Sept études totalisant 578 patients ont été incluses dans la première comparaison : le pourcentage moyen de récidive hémorragique dans le groupe avec traitement d'éradication de l'H. pylori était de 2,9 %, et dans le groupe avec traitement de non-éradication sans traitement anti-sécrétoire d'entretien à long terme ultérieur, il était de 20 % OR 0,17, IC à 95 % 0,10 à 0,32 ; il n'y avait aucune preuve statistique d'hétérogénéité, le NST était de 7, IC à 95 % 5 à 11). Trois études totalisant 470 patients ont été incluses dans la deuxième comparaison : le pourcentage moyen de récidive hémorragique dans le groupe avec traitement d'éradication de l'H. pylori était de 1,6 %, et dans le groupe avec traitement de non-éradication avec traitement anti-sécrétoire d'entretien à long terme, il était de 5,6 % OR 0,24, IC à 95 % 0,09 à 0,67 ; l'hétérogénéité n'a pas été démontrée, le NST était de 20, IC à 95 % 12 à 100). Des analyses en sous-groupes ont été réalisées afin d'examiner l'effet des AINS et le fait d'exclure les échecs d'éradication de l'H. pylori des analyses.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.