Antibiotiques préventifs (prophylaxie) en chirurgie de l'oreille propre et propre-contaminée

La chirurgie de l'oreille, comme la chirurgie en général, peut être divisée en plusieurs catégories : la chirurgie propre, propre-contaminée, contaminée et sale. Les complications postopératoires peuvent comprendre une infection de la plaie, un écoulement par le conduit auditif externe, une labyrinthite et un échec de la greffe. L'objectif de cette revue était de déterminer si l'utilisation de l'antibioprophylaxie, en chirurgie de l'oreille propre ou propre-contaminée, peut être utile pour réduire les complications postopératoires. À l'heure actuelle, aucune preuve provenant d'essais contrôlés randomisés n'indique qu'il existe une substance antibiotique, indépendamment du schéma thérapeutique, pouvant contribuer à la réduction des complications résultant de n'importe quelle forme de chirurgie de l'oreille, propre ou propre-contaminée.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe aucune preuve solide indiquant que l'utilisation à grande échelle des antibiotiques prophylactiques en chirurgie de l'oreille propre et propre-contaminée est utile pour réduire les complications postopératoires telles que l'infection de la plaie, l'écoulement par le conduit auditif externe, la labyrinthite et l'échec de la greffe.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette étude est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois dans le numéro 3 en 2004, et précédemment mise à jour en 2007.

La chirurgie de l'oreille peut être réalisée pour traiter l'otite moyenne chronique, les troubles de la chaîne ossiculaire, les perforations tympaniques et l'otite moyenne avec effusion. Concernant la chirurgie de l'oreille, l'infection postopératoire peut entraîner des infections de la plaie, une infection de l'oreille moyenne caractérisée par un écoulement par le canal auditif, l'impossibilité pour la membrane tympanique de se fermer ou une labyrinthite due à une infection de — ou adjacente à — l'oreille interne. Ces complications peuvent être associées à une gêne et à un désagrément pour le patient, à une augmentation de la morbidité et à des coûts de soins médicaux accrus.

Objectifs: 

Évaluer les effets des antibiotiques locaux et/ou systémiques pour la prévention des complications telles qu'un écoulement postopératoire, un échec de la greffe et une labyrinthite chez les patients soumis à une chirurgie de l'oreille propre ou propre-contaminée.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), ainsi que dans PubMed, EMBASE, CINAHL, Web of Science, BIOSIS Previews, Cambridge Scientific Abstracts, mRCT et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La recherche la plus récente a été effectuée le 31 août 2009.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés ou quasi-randomisés portant sur des patients soumis à des formes de chirurgie de l'oreille, propre ou propre-contaminée. La chirurgie de la base du crâne était exclue. Nous avons inclus tout schéma d'antibioprophylaxie locale et/ou systémique administrée au moment de la chirurgie en comparaison avec un placebo, l'absence d'antibiotiques ou un groupe interventionnel alternatif. Les critères d'évaluation étaient l'infection, l'écoulement, l'échec de la greffe, la labyrinthite et les effets indésirables de la prophylaxie.

Recueil et analyse des données: 

Lorsque cela était possible, les investigateurs ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires relatives aux données et aux questions d'ordre méthodologique. Au moins deux auteurs ont, de manière indépendante, extrait les données et évalué la qualité méthodologique des essais.

Résultats principaux: 

Onze études ont été incluses dans la revue. La méthodologie des essais était de qualité acceptable à bonne. Cependant, la majorité des études présentaient trop peu de détails méthodologiques. Bien que les définitions des critères d'évaluation étaient hétérogènes, les résultats pouvaient être combinés. Aucune différence significative n'était observée entre les groupes sous antibioprophylaxie et les groupes témoins en termes de réduction des infections postopératoires, des échecs de la greffe, de drainage des conduits auditifs externes et d'effets indésirables des médicaments.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.