Des traitements antibiotiques courts (2-4 jours) sont aussi efficaces que des traitements antibiotiques plus longs pour les cystites chez les enfants.

Les cystites et les pyélonéphrites (infections urinaires - IU) sont fréquentes chez les enfants. Les cystites peuvent occasionner de la douleur lors des mictions et augmenter la fréquence de ces dernières. Certains enfants ont des infections à répétition. Les traitements antibiotiques standards (7 à 10 jours) permettent d'éliminer l'infection. Des traitements plus courts pourraient réduire les effets indésirables et les coûts, mais il a également été avancé qu'ils élimineraient moins efficacement l'infection et augmenteraient le risque de récurrence. Une revue d'études a mis en évidence que des traitements antibiotiques courts (2-4 jours) utilisés pour les cystites sont aussi efficaces que les traitements standards pour éliminer les IU et qu'ils n'augmentent pas la récurrence.

Conclusions des auteurs: 

Un traitement antibiotique oral de 2-4 jours semble être aussi efficace qu'un traitement de 7-14 jours pour éradiquer les IU des voies basses chez les enfants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La durée optimum du traitement antibiotique oral pour l'infection urinaire (IU) chez les enfants n'a pas été déterminée. De nombreuses études ont comparé le traitement par dose unique au traitement standard pour les IU ; les résultats obtenus sont mitigés. Un traitement antibiotique plus long qu'une dose unique mais plus court que la durée habituelle de 7 à 10 jours pourrait réduire le taux de rechute tout en apportant quelques uns des avantages associés à un traitement antibiotique court.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les bénéfices et les effets délétères d'un traitement antibiotique oral de courte durée (2-4 jours) par rapport à la durée habituelle (7-14 jours) pour l'IU aiguë chez les enfants.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL dans The Cochrane Library) MEDLINE (à partir de 1966) et EMBASE (à partir de 1988) sans restriction de langue.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant un traitement antibiotique oral de courte durée (2-4 jours) et un traitement standard (7-14 jours) ont été sélectionnés s'ils étudiaient des enfants âgés de trois mois à 18 ans souffrant d'IU avérée par culture.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué la qualité des études et extrait les données de manière indépendante. Des analyses statistiques ont été réalisées à l'aide du modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés en tant que risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance à 95 % (IC à 95 %).

Résultats principaux: 

Dix études ont été identifiées dans lesquelles 652 enfants souffrant d'IU des voies basses étaient évalués. Aucune différence significative n'a été observée en termes de fréquence de cultures d'urine positives entre le traitement antibiotique oral de courte durée (2-4 jours) et le traitement standard (7-14 jours) pour les IU chez les enfants, 0-10 jours après le traitement (huit études : RR 1,06 ; IC à 95 % entre 0,64 et 1,76) et un à 15 mois après le traitement (10 études : RR 0,95 ; IC à 95% entre 0,70 et 1,29). Aucune différence significative n'a été observée entre le traitement de courte durée et le traitement standard en termes de développement d'organismes résistants en IU à la fin du traitement (une étude : RR 0,57, IC à 95 % entre 0,32 et 1,01) ou d'IU récurrente (trois études : RR 0,39, IC à 95% entre 0,12 et 1,29).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.