L'administration d'une prophylaxie antibiotique pour la réparation élective de la hernie inguinale ne peut pas être recommandée universellement.

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'utilisation d'une prophylaxie antibiotique pour la réparation élective des hernies est actuellement une question controversée. Même si la réparation élective des hernies est considérée comme une procédure stérile, le taux d'infection des plaies postopératoires dépasse, dans de nombreux pays, celui attendu pour une chirurgie stérile, augmentant l'inconfort des patients et les dépenses de soins de santé. De plus, l'administration d'antibiotiques n'est pas sans risques potentiels.
Les essais cliniques contrôlés portant sur l'utilisation d'une prophylaxie antibiotique pour la réparation des hernies sont rares, le nombre de patients étudiés est faible et les résultats sont divers. Sur la base des résultats de cette méta-analyse des essais cliniques randomisés, l'administration d'une prophylaxie antibiotique pour la réparation élective de la hernie inguinale ne peut pas être recommandée universellement. Elle ne peut pas non plus être déconseillée lorsque des taux élevés d'infection des plaies sont observés.

Conclusions des auteurs: 

Sur la base des résultats de cette revue systématique, l'administration d'une prophylaxie antibiotique pour la réparation élective de la hernie inguinale ne peut pas être recommandée universellement. Elle ne peut pas non plus être déconseillée lorsque des taux élevés d'infection des plaies sont observés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'utilisation d'une prophylaxie antibiotique pour la réparation des hernies est actuellement une question controversée du fait de la disparité des résultats des études dans ce domaine.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue systématique était de déterminer l'efficacité d'une prophylaxie antibiotique pour réduire les taux d'infection des plaies postopératoires lors d'une réparation élective ouverte d'une hernie inguinale.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le cancer colorectal en croisant les termes herni* et inguinal ou aine et les termes antimicr* ou antibiot*, sous la forme de texte libre et en tant que termes MeSH. Une recherche semblable a été effectuée dans Medline en utilisant les termes suivants : #1 antibiotiq* OU antimicrob* OU anti-infecti* OU antiinfecti* ; #2 prophyla* OU prévenir* ; #3 #1 ET #2 ; #4 stérile ET (chirurgie OU tech* OU procéd*) ; #5 herni*; #6 (infection des plaies) ET #4 ; #7 #3 ET (#4 ou #5 ou #6). National Research Register, ISI-Web, DARE, Scirus, TRIPDATABASE, NHS EED, les références bibliographiques des études incluses et le web of clinical trials register (www.controlled-trials.com et clinicaltrials.gov) ont été vérifiés afin d'identifier des études supplémentaires.

Critères de sélection: 

Seuls les essais cliniques randomisés ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Dans la présente revue, nous avons recherché des essais éligibles en octobre 2011. Cette recherche a révélé quatre nouveaux essais inclus, dix-sept essais sont donc inclus dans la méta-analyse. Onze d'entre eux utilisaient du matériel prothétique pour la réparation des hernies (hernioplastie), contrairement aux études restantes (herniorraphie). Des analyses groupées et par sous-groupe ont été effectuées selon que du matériel prothétique était utilisé ou non. Un modèle à effets fixes a été utilisé dans les analyses.

Résultats principaux: 

Le nombre total de patients inclus était de 7 843 (groupe de prophylaxie : 4 703, groupe témoin : 3 140). Les taux globaux d'infection étaient de 3,1 % et 4,5 % dans le groupe de prophylaxie et le groupe témoin, respectivement (RC 0,64, IC à 95 % 0,50 - 0,82).
Le sous-groupe de patients avec herniorraphie présentait des taux d'infection de 3,5 % et 4,9 % dans le groupe de prophylaxie et le groupe témoin, respectivement (RC 0,71, IC à 95 % 0,51 - 1,00).
Le sous-groupe de patients avec hernioplastie présentait des taux d'infection de 2,4 % et 4,2 % dans le groupe de prophylaxie et le groupe témoin, respectivement (RC 0,56, IC à 95 % 0,38 - 0,81).

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.