Moment optimal pour remplacer un dispositif intravasculaire d'administration.

Les tubulures (dispositif d'administration) des cathéters artériels et veineux peuvent contribuer à une infection du courant sanguin (bactériémie). Le taux d'infection peut être augmenté ou diminué selon la programmation du remplacement du dispositif d'administration.

L'objectif de cette revue était d'identifier toute association entre la fréquence avec laquelle les dispositifs d'administration ont été remplacés et les taux de colonisation microbienne, d'infection du courant sanguin (bactériémie) et de décès.

Nous avons consulté les bases de données (CENTRAL, MEDLINE, CINAHL et EMBASE) jusquà juin 2012. Nous avons identifié 16 études avec 5001 participants pour l'inclusion dans cette revue de mise à jour. Aucune preuve ne suggère qu'une infection du courant sanguin était plus ou moins probable avec des changements plus fréquents, bien que la qualité des essais inclus était faible à modérée. Certaines preuves indiquent que la mortalité était plus élevée chez les nouveau-nés recevant une nutrition parentérale lorsque le remplacement du dispositif d'administration était moins fréquent.

Conclusions des auteurs: 

Des preuves indiquent que les dispositifs d'administration ne contenant ni lipides, ni sang ni produits sanguins peuvent être laissés en place pour des intervalles allant jusqu'à 96 heures, sans augmenter le risque d'infection. D'autres preuves suggèrent que la mortalité a augmenté dans la population néonatale avec le remplacement peu fréquent du dispositif d'administration. Cependant, beaucoup des preuves obtenues proviennent d'études de qualité faible à modérée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les tubulures (dispositif d'administration) des cathéters artériels et veineux peuvent contribuer à une bactériémie et à d'autres infections. Le taux d'infection peut être augmenté ou diminué selon la pratique de remplacement des dispositifs d'administration . Cette revue a été initialement publiée en 2005 et a été mise à jour en 2012.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue était d'identifier toute relation entre la fréquence avec laquelle les dispositifs d'administration sont remplacés et les taux de colonisation microbienne, d'infection et de décès.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 6), MEDLINE (de 1950 à juin 2012), CINAHL (de 1982 à juin 2012), EMBASE (de 1980 à juin 2012), les références bibliographiques des essais identifiés et les bibliographies de revues publiées. La recherche originale a été réalisée en février 2004. Nous avons également contacté des chercheurs dans le domaine. Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus tous les essais randomisés ou les essais cliniques contrôlés portant sur la fréquence de remplacement du dispositif d'administration par cathéter veineux ou artériel chez des participants hospitalisés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué toutes les études potentiellement pertinentes. Nous avons résolu les désaccords entre les deux auteurs de la revue par la discussion avec un troisième auteur de la revue. Nous avons recueilli les données sur sept critères de jugement: infection liée au cathéter; infection liée à l'infusat; colonisation microbienne de l'infusat; colonisation microbienne du cathéter; infection du courant sanguin (bactériémie) de toute cause; mortalité et coût. Nous avons regroupé les résultats issus des études qui comparaient différentes fréquences de remplacement du dispositif d'administration, par exemple, nous avons regroupé des études qui comparaient le remplacement = toutes les 96 heures par rapport à toutes les 72 heures avec des études qui comparaient le remplacement = toutes les 48 heures par rapport à toutes les 24 heures.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié 26 études pour cette revue mise à jour, parmi lesquelles nous en avons exclu 10; six n'avaient pas répondu aux critères d'inclusion et quatre n'avait pas rendu compte de données utilisables. Nous avons extrait les données des 18 références restantes (16 études) avec 5001 participants: les études incluaient des nouveaux nés et des populations adultes, des administrations artérielles et veineuses, de la nutrition parentérale, des perfusions d'émulsions lipidiques et de solutés cristalloïdes. La plupart des études étaient à risque de biais modéré à élevé ou n'avaient pas correctement décrit les méthodes qu'elles utilisaient de manière à minimiser les biais. Aucun des essais inclus n'a pu affecter le personnel en aveugle en raison de la nature de l'intervention.

Aucune preuve n'a été trouvée de différences de bactériémie ou de fongémie liées au cathéter ou à l'infusat avec une plus grande fréquence de remplacement du dispositif d'administration que ce soit globalement ou dans la comparaison des différents intervalles de temps (risque relatif (RR) 1,06, intervalle de confiance (IC) à 95% 0,67 à 1,69; RR 0,67, IC à 95% 0,27 à 1,70). Le remplacement peu fréquent du dispositif d'administration a réduit le taux d'infection du courant sanguin (RR 0,73, IC à 95% 0,54 à 0,98). Aucune preuve ne révélait de différences en termes de colonisation du cathéter ou de l'infusat avec une plus grande fréquence de remplacement du dispositif d'administration (RR 1,08, IC à 95% 0,94 à 1,24; RR 1,15, IC à 95% 0,70 à 1,86, respectivement). Des preuves à la limite de la signification suggéraient que le remplacement peu fréquent du dispositif d'administration augmentait le taux de mortalité uniquement dans la population néonatale (RR 1,84, IC à 95% 1,00 à 3,36). Aucune preuve ne révélait d' interactions entre les effets (ou leur absence) de la fréquence de remplacement du dispositif d'administration et les sous-groupes analysés: nutrition parentérale et/ou émulsions lipidiques versus infusats non impliqués dans une nutrition parentérale ou des émulsions lipidiques; participants adultes versus nouveaux nés et cathéters artériels versus cathéters veineux.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux; pour la France : Minist�re en charge de la Sant�

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.