Acuponcture contre la douleur du coude

L'acuponcture pourrait apporter un soulagement à court terme de l'épicondylite latérale (tennis elbow), mais des recherches complémentaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour confirmer ou réfuter l'utilisation de l'acuponcture (par aiguilles ou laser) dans le traitement de la douleur latérale du coude. Cette revue a mis en évidence que l'acuponcture par aiguilles présente un bénéfice à court terme sur la douleur, mais ce résultat se fonde sur les conclusions de 2 petits essais dont les résultats n'ont pas pu être combinés en une méta-analyse. Aucun bénéfice durant plus de 24 heures après le traitement n'a été démontré. Aucun essai n'a évalué ou commenté d'éventuels effets indésirables. D'autres essais, utilisant des méthodes appropriées et des échantillons d'une taille adéquate sont nécessaires pour pouvoir tirer des conclusions concernant l'effet de l'acuponcture sur la douleur latérale du coude.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue fait partie d'une série de revues d'interventions pour la douleur latérale du coude. La douleur latérale du coude, ou tennis elbow, est une maladie courante entraînant une douleur au niveau du coude et de l'avant-bras et une réduction de la force et de la fonction du coude et du poignet. L'acuponcture est utilisée depuis longtemps pour traiter la douleur latérale du coude en Chine ; dans les pays occidentaux, les médecins et les consommateurs considèrent de plus en plus l'acuponcture comme un traitement de premier ordre pour les affections musculo-squelettiques. Aucune revue systématique précédente des preuves disponibles n'a été effectuée pour déterminer si l'acuponcture est efficace dans le traitement de la douleur latérale du coude.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité de l'acuponcture dans le traitement d'adultes souffrant de douleur latérale du coude en termes de réduction de la douleur, amélioration de la fonction, force de préhension et effets secondaires.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté MEDLINE, CINAHL, EMBASE et SCISEARCH, ainsi que le registre Cochrane des essais cliniques et la base de données des essais spécialisés du groupe de revue sur les troubles musculo-squelettiques, de 1966 à juin 2001. Nous avons recherché des mots clés identifiés et contacté des auteurs afin de trouver autant d'essais que possible.

Critères de sélection: 

Deux relecteurs indépendants ont évalué tous les essais identifiés selon des critères d'inclusion prédéterminés. Des essais randomisés et pseudo-randomisés dans toutes les langues ont été inclus dans la revue à condition qu'ils évaluent l'acuponcture par rapport à un placebo ou à une autre intervention chez des adultes souffrant de douleur latérale du coude (tennis elbow). Les résultats d'intérêts étaient la douleur, la fonction, l'incapacité, la qualité de vie, la force, la satisfaction du participant par rapport au traitement et les effets secondaires.

Recueil et analyse des données: 

Pour les moyennes de variables continues et les déviations standard, elles ont été extraites ou imputées pour permettre l'analyse de la différence moyenne pondérée, alors que pour les données binaires, le nombre d'événements et la population totale ont été analysés et interprétés en tant que risques relatifs. Les résultats des essais ont été combinés uniquement en l'absence d'hétérogénéité clinique et statistique.

Résultats principaux: 

Quatre petits essais contrôlés randomisés ont été inclus, mais en raison de défauts dans les plans d'étude (en particulier de petites populations, une assignation secrète incertaine et une perte de vue substantielle lors du suivi) et des différences cliniques entre les essais, les données des essais n'ont pas pu être combinées en une méta-analyse. Un essai contrôlé randomisé a découvert que les résultats de l'acuponcture par aiguilles en termes de soulagement de la douleur étaient significativement plus durables que le placebo (DMP = 18,8 heures, IC à 95% entre 10,1 et 27,5) et entraînaient plus probablement une réduction de 50% ou plus de la douleur après 1 traitement (RR 0,33, IC à 95% entre 0,16 et 0,69) (Molsberger 1994) . Un deuxième essai contrôlé randomisé a démontré qu'il était plus probable que l'acuponcture par aiguilles entraîne une amélioration générale rapportée par le patient que le placebo à court terme (RR = 0,09 IC à 95% entre 0,01 et 0,64) (Haker 1990a) . Aucune différence significative n'a été mise en avant à long terme (après 3 ou 12 mois). Un essai contrôlé randomisé sur l'acuponcture au laser versus un placebo n'a mis en évidence aucune différence entre l'acuponcture au laser et le placebo en termes de bénéfice général (Haker 1990b). Un quatrième essai inclus publié en chinois n'a mis en évidence aucune différence entre l'injection de vitamine B12 et l'acuponcture et l'injection de vitamine B12 seule (Wang 1997).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.