La stimulation électrique pour encourager la croissance du cartilage pourrait permettre d'améliorer l'ostéoarthrite du genou, mais une recherche plus poussée est nécessaire pour plus de certitude.

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La stimulation électrique pulsée en tant que traitement de l'ostéoarthrite semble prometteuse puisque la stimulation de la croissance du cartilage a été enregistrée au niveau cellulaire ; sa popularité grandissante requiert une évaluation de son efficacité. Une recherche dans la littérature et des recherches manuelles ont permis d'identifier 3 essais avec un total de 259 patients. Tous les essais ont examiné l'OA et un seul essai a réalisé une évaluation indépendante pour les patients atteints d'OA cervicale. Les résultats de cette analyse montrent des améliorations dans toutes les mesures de l'OA du genou, mais leur significativité clinique du point de vue du patient est contestable. Seuls deux résultats étaient favorables au traitement dans l'essai sur l'OA cervicale et aucun des deux n'a été considéré cliniquement important. Aucun effet secondaire n'a été rapporté. Les évaluateurs concluent qu'il est urgent de réaliser des études poussées à grande échelle sur la stimulation électrique pulsée en se penchant particulièrement sur l'OA du genou, afin d'établir la pertinence clinique du traitement.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves actuelles suggèrent que le traitement par stimulation électrique peut apporter des améliorations significatives pour l'OA du genou, mais des études plus poussées sont nécessaires pour confirmer si les résultats significatifs du point de vue statistique mis en avant dans ces études confèrent des bénéfices importants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Attendu que le traitement de l'ostéoarthrite (OA) est de moins en moins envisagée par traitement médicamenteux, nous étudions l'efficacité de la stimulation électrique pulsée dont il a été prouvé qu'elle stimulait la croissance du cartilage au plan cellulaire.

Objectifs: 

1) Évaluer l'efficacité de la stimulation électrique pulsée pour le traitement de l'ostéoarthrite (OA) ; 2) Évaluer la méthode la plus effective et efficace pour appliquer un champ électromagnétique, via des champs électromagnétiques pulsés (CMP) ou la stimulation électrique, ainsi que la longueur du traitement, le dosage et la fréquence des applications optimums.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté PREMEDLINE, MEDLINE, HealthSTAR, CINAHL, PEDro et le registre Cochrane des essais contrôlés jusqu'en 2001, inclus. Cette démarche a inclus des recherches via les bureaux de coordination des registres d'essais du champ Cochrane des traitements physiques et connexes et du groupe Cochrane sur les troubles musculo-squelettiques, pour obtenir des articles publiés et non publiés supplémentaires. La recherche électronique a été complétée par des recherches manuelles et la prise de contact avec des experts du domaine.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés et essais cliniques comparatifs comparant les CMP ou la stimulation électrique directe à un placebo chez des patients atteints d'OA.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont déterminé les études à inclure dans la revue selon des critères d'inclusion et d'exclusion (JH, VR) et ont extrait les données à l'aide de formulaires prédéfinis du groupe Cochrane sur les troubles musculo-squelettiques. La qualité méthodologique des essais a été évaluée par les deux mêmes évaluateurs à l’aide d’une échelle homologuée (Jadad 1996). Les mesures des résultats de l'ostéoarthrite ont été extraites des publications selon les directives de l'OMERACT (Bellamy 1997) et des résultats secondaires supplémentaires ont été pris en compte.

Résultats principaux: 

Seules trois études, portant sur un total de 259 patients atteints d'OA, ont été incluses dans la revue. Le traitement par stimulation électrique a eu un effet faible à modéré sur les résultats pour l'OA du genou, tous étant significatifs du point de vue statistique, avec un bénéfice clinique 13 à 23% plus important avec le traitement actif qu'avec le placebo. Seuls 2 résultats pour l'OA cervicale ont été significativement différents avec le traitement CMP et aucun bénéfice clinique ne peut être rapporté avec des variations maximales de 12%.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.