Chloroquine en tant qu'agent d'épargne des stéroïdes dans l'asthme

L'asthme peut être traité au moyen de médicaments visant à réduire l'inflammation des voies respiratoires. Les corticoïdes inhalés sont fréquemment utilisés mais certains patients ont parfois besoin de stéroïdes oraux pour contrôler efficacement leur maladie. Cependant, les stéroïdes oraux sont fréquemment associés à des effets secondaires graves. La chloroquine a été proposée en tant que traitement d'appoint utile en complément des stéroïdes oraux dans le but de limiter les doses de stéroïdes chez les patients asthmatiques. Cette revue a identifié une petite étude croisée, mais les preuves rapportées étaient insuffisantes pour déterminer l'efficacité de la chloroquine pour réduire ou éliminer le recours aux stéroïdes oraux. Des essais bien planifiés sont nécessaires pour aborder cette question avant de pouvoir émettre des recommandations.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour recommander l'utilisation de chloroquine en tant qu'agent d'épargne des stéroïdes oraux dans l'asthme chronique. Les futurs essais devraient optimiser la dose de stéroïdes oraux avant d'ajouter d'un agent d'épargne des stéroïdes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Chez la plupart des asthmatiques chroniques, les stéroïdes inhalés constituent le traitement le plus efficace pour contrôler les symptômes. Mais chez un petit groupe de patients, les symptômes ne peuvent pas être contrôlés à l'aide de stéroïdes inhalés, ce qui exige l'administration continue de doses élevées de stéroïdes oraux (corticoïdes). Néanmoins, l'administration de doses élevées de stéroïdes oraux au cours de longues périodes est associée à des effets secondaires graves. Des traitements d'épargne des stéroïdes, tels que la chloroquine, ont donc été étudiés. La chloroquine est un agent anti-inflammatoire également utilisé dans le traitement de l'infection paludéenne et comme traitement de deuxième intention de la polyarthrite rhumatoïde, de la sarcoïdose et du lupus érythémateux disséminé. Toutes ces maladies sont associées à des anomalies immunologiques, ce qui laisse à penser que la chloroquine pourrait être utilisée dans le traitement de l'asthme sévère mal contrôlé. Une évaluation systématique des preuves de son efficacité pour réduire ou éliminer le recours aux corticoïdes oraux dans le traitement de l'asthme est nécessaire.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue était d'évaluer l'efficacité de l'ajout de chloroquine aux corticoïdes oraux chez les patients atteints d'asthme chronique qui dépendent des corticoïdes oraux afin de limiter ou d'éliminer le recours à ces stéroïdes oraux.

La stratégie de recherche documentaire: 

Une recherche a été effectuée dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les voies respiratoires en utilisant des termes de recherche prédéfinis. Les recherches étaient à jour en février 2011.

Critères de sélection: 

Seules les études randomisées et contrôlées par placebo remplissaient les critères d'inclusion dans la revue.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont sélectionné les études à inclure dans la revue de manière indépendante. Les données ont été extraites et saisies dans RevMan 5.

Résultats principaux: 

Une petite étude a été incluse dans la revue. Aucun résultat significatif n'était rapporté. Une mise à jour effectuée en février 2007 n'a pas permis d'identifier de nouvelles études.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.