Électrostimulation pour promouvoir la récupération du mouvement ou de la capacité fonctionnelle après un accident vasculaire cérébral (AVC)

L'électrostimulation est un traitement potentiel pour améliorer la récupération du contrôle du mouvement et de la capacité fonctionnelle après un AVC, mais les résultats de cette revue ne sont pas concluants. Après un AVC, de nombreuses personnes sont incapables d'utiliser leurs membres touchés dans leurs activités quotidiennes comme marcher, monter/descendre des escaliers, se laver les cheveux ou ouvrir une boîte de café. Pour améliorer la récupération, il peut être envisagé de faire fonctionner les muscles touchés par électrostimulation. Cette revue examinait les résultats de 24 essais contrôlés randomisés sur l'électrostimulation administrée pour améliorer la capacité de faire fonctionner volontairement le membre touché et/ou l'utiliser dans des activités quotidiennes. Les preuves disponibles suggèrent que lorsque l'électrostimulation est comparée à l'absence de traitement, il pourrait y avoir un effet limité sur certains aspects de la fonction en faveur de l'électrostimulation. Cependant, la majorité des résultats favorables à l'électrostimulation ont été découverts lorsqu'elle était comparée à un groupe de patients victimes d'AVC ne recevant aucun traitement et pour tous les critères de jugement examinés, sauf deux, il n'y avait aucune différence entre l'électrostimulation et un placebo ou entre l'électrostimulation et un autre type de traitement physique. Cette revue a également découvert qu'il y avait de nombreuses différences entre les essais contrôlés randomisés en termes de types de patients victimes d'AVC inclus, de doses d'électrostimulation et des mesures des résultats utilisées. Cela signifie qu'un grand nombre des comparaisons réalisées dans cette revue se rapportaient à un essai randomisé plutôt qu'à deux ou plus. De plus, le nombre de participants dans les essais était relativement faible. Les résultats de cette revue doivent donc être interprétés avec prudence.

Conclusions des auteurs : 

À l'heure actuelle, il n'existe pas suffisamment de données solides pour éclairer l'utilisation clinique de l'électrostimulation pour l'entraînement neuro-musculaire. Des recherches sont nécessaires pour répondre à des questions précises sur le type d'électrostimulation susceptible d'être le plus efficace, à quelle dose et à quel moment après l'AVC.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'électrostimulation pourrait améliorer la récupération motrice après un AVC en fournissant un nouvel entraînement neuro-musculaire.

Objectifs : 

Déterminer si l'électrostimulation améliore la capacité motrice fonctionnelle et la capacité à réaliser des activités de la vie de tous les jours.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons consulté le registre d'essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche août 2005), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library numéro 1, 2004), MEDLINE (de 1966 à janvier 2004), EMBASE (de 1980 à janvier 2004), CINAHL (de 1982 à janvier 2004), AMED - Allied and Complementary Medicine Database (de 1985 à janvier 2004), Physiotherapy Evidence Database (PEDro), REHABDATA et Science Citation Index d'ISI (de 1981 à 2003). Nous avons déposé une demande sur la liste de discussion par e-mail de PHYSIO, contacté les auteurs d'études pertinentes afin d'identifier des études non publiées ou en cours, examiné les références bibliographiques des essais inclus et contacté les auteurs des essais.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés sur l'électrostimulation administrée au niveau du système neuro-musculaire périphérique afin d'améliorer le contrôle du mouvement volontaire, la capacité motrice fonctionnelle et les activités quotidiennes.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné indépendamment les essais à inclure, évalué la qualité des essais et extrait les données.

Résultats principaux : 

Sur les 2 077 références identifiées, 24 essais ont été inclus dans cette revue. Pour l'électrostimulation comparée à l'absence de traitement, cette revue a découvert que l'électrostimulation améliorait certains aspects de la capacité motrice fonctionnelle et certains aspects du handicap moteur et la normalité de mouvement. De plus, une différence significative a été observée en faveur de l'absence de traitement par rapport à l'électrostimulation pour un aspect de la capacité motrice fonctionnelle. Pour l'électrostimulation comparée à un placebo, cette revue a mis en évidence que l'électrostimulation améliorait un aspect de la capacité motrice fonctionnelle. Pour l'électrostimulation comparée à un traitement physique traditionnel, cette revue a découvert que l'électrostimulation améliorait un aspect du handicap moteur. Aucune différence significative statistiquement n'a été observée entre l'électrostimulation et le traitement témoin pour tous les autres résultats. Cependant, ces résultats doivent être interprétés en tenant compte des éléments suivants : (1) la majorité des analyses ne proviennent que d'un seul essai ; (2) une variation a été observée entre les essais inclus en termes de durée après l'AVC, niveau de déficit fonctionnel et dose d'électrostimulation ; et (3) la possibilité de sélection et la détection de biais dans la majorité des essais inclus.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.