Stents endovasculaires pour la claudication intermittente

La claudication intermittente est une crampe douloureuse dans la jambe qui se développe lors de la marche et est soulagée par le repos. Elle est causée par un flux sanguin inadéquat vers les muscles de la jambe en raison d'une athérosclérose (dépôts graisseux sur les parois des artères qui bloquent le flux sanguin). On conseille aux personnes avec une claudication légère à modérée de continuer à marcher, d'arrêter de fumer et de réduire les facteurs de risque cardiovasculaires. Les traitements possibles incluent l'exercice physique, les médicaments, le pontage ou l'angioplastie. L'angioplastie consiste à agrandir l'artère rétrécie. Cette opération peut être réalisée en gonflant un 'ballonnet' à l'intérieur de l'artère. Parfois, des stents (dispositifs tubulaires fins en métal) sont insérés pour maintenir l'artère ouverte.

Les auteurs de la revue ont identifié deux études contrôlées dans lesquelles un total de 104 participants (68 hommes et 36 femmes) avec une claudication intermittente étaient randomisés pour recevoir le même type de stent endovasculaire (Palmaz) ou une angioplastie par ballonnet seule. Cette revue a montré qu'il n'existait pas suffisamment de preuves provenant des essais contrôlés randomisés sur les effets de l'utilisation des stents avec angioplastie par rapport à l'angioplastie seule pour traiter la claudication intermittente.


Conclusions des auteurs: 

Le faible nombre d'études pertinentes identifiées, en association avec les petits échantillons et les faiblesses méthodologiques limitent de manière significative l'utilité de cette revue pour guider la pratique clinique. Les résultats d'essais multicentriques plus importants sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les stents endovasculaires ont été proposés pour améliorer la perméabilité des artères après une angioplastie chez les patients avec une claudication intermittente. Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée en 2002.

Objectifs: 

L'hypothèse nulle devant être testée par cette revue est que pour les personnes avec une claudication, l'utilisation d'un stent endovasculaire, en plus d'une angioplastie transluminale percutanée, n'améliore pas les symptômes de la claudication limitant la qualité de vie par rapport à l'angioplastie percutanée seule.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour, le groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué une recherche dans son propre registre spécialisé (dernière recherche en août 2009) et dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library (dernière recherche dans le numéro 3, 2009).

Critères de sélection: 

Les essais randomisés comparant l'angioplastie seule à l'angioplastie avec stents endovasculaires chez les patients avec une claudication intermittente.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données. Seules les données des essais publiés ont été utilisées mais les données non publiées ont été examinées pour la mise à jour. L'efficacité a été mesurée par les mesures des critères de jugement principaux pré-définis, les taux de resténose ou de réocclusion et la distance de marche maximale.

Résultats principaux: 

Deux études impliquant un total de 104 participants ont été incluses. Les deux études incluaient seulement des personnes avec une maladie fémoro-poplitée. Elles comparaient l'angioplastie et la pose d'un stent Palmaz à l'angioplastie seule. Bien qu'une étude ait montré un léger avantage statistique dans la perméabilité artérielle après angioplastie seule, cela n'a pas été démontré lorsque les deux études ont été combinées. Aucune différence dans les critères de jugement secondaires n'a été détectée dans les études.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.