Sortie postnatale précoce de l'hôpital des mères en bonne santé et de leurs nourrissons nés à terme

La durée d'hospitalisation des femmes après l'accouchement a chuté de façon significative dans de nombreux pays au cours des 30 dernières années. La présente revue d'essais a comparé la politique de sortie précoce après un accouchement à une durée de séjour et des soins standards administrés simultanément.

La sortie postnatale précoce des mères en bonne santé et de leurs nourrissons nés à terme ne semble pas avoir d'effets indésirables sur l'allaitement ou la dépression maternelle. Toutefois, la qualité des études était généralement médiocre. Il y a encore un nombre trop insuffisant de participantes dans les essais pour déterminer les effets d'une sortie précoce sur des événements rares, comme la mortalité infantile. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Les essais regroupés ont une puissance statistique inadéquate pour identifier les hausses de résultats rares, tels que la mortalité infantile et maternelle ou les réadmissions des nourrissons ou de leurs mères.

Les politiques de sortie postnatale précoce des mères en bonne santé et de leurs nourrissons nés à terme ne semblent pas avoir d'effets indésirables sur l'allaitement ou la dépression maternelle lorsqu'elles sont associées à une politique consistant à proposer aux femmes au moins une visite à domicile d'une infirmière/sage-femme suite à leur sortie.

Des essais correctement conçus et de grande taille relatifs aux programmes de sortie précoce intégrant une évaluation du processus afin d'estimer le recours à des co-interventions et appliquant des approches standardisées afin d'évaluer les résultats sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La durée du séjour hospitalier postnatal a sensiblement diminué au cours des trente dernières années. Il existe actuellement une controverse sur la question de savoir si la baisse de la durée du séjour hospitalier a des effets néfastes ou bénéfiques.

Objectifs: 

L'objectif de la présente revue était d'évaluer la sécurité, l'impact et l'efficacité d'une politique de sortie précoce pour les mères en bonne santé et leurs nourrissons nés à terme par rapport à la santé et au bien-être des mères et de leurs bébés, à la satisfaction concernant les soins postnataux, aux coûts globaux des soins de santé et à des répercussions plus significatives sur les familles.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (décembre 2008), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2008, numéro 1), MEDLINE (de 1966 à décembre 2007), CINAHL (de 1982 à décembre 2007) et les bibliographies des revues.

Critères de sélection: 

Des essais randomisés comparant une sortie précoce de l'hôpital des mères en bonne santé et de leurs nourrissons nés à termes, dont le poids est supérieur ou égal à 2 500 grammes, ayant bénéficié de soins standards dans les établissements où les essais ont été réalisés.

Recueil et analyse des données: 

Au moins deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données.

Résultats principaux: 

Dix essais (impliquant 4 489 femmes) ont été identifiés. Il y avait une variation significative de la définition de l'expression « sortie précoce », ainsi que de l'étendue de la préparation prénatale et des soins à domicile administrés par une sage-femme suite à la sortie qui étaient proposés aux femmes dans les groupes d'intervention et témoin.

Six essais ont recruté et randomisé des femmes pendant leur grossesse, quatre essais ont randomisé des femmes suite à leur accouchement. Le nombre d'exclusions suite à la randomisation étaient élevées. La non-observance du traitement assigné était fréquemment constatée.

Aucune différence statistiquement significative des réadmissions de nourrissons ou de leurs mères n'a été trouvée dans huit essais signalant des données relatives à ces résultats. Cinq essais ne montraient aucune différence ou aucun résultat significatif recommandant une sortie précoce pour le résultat relatif à la dépression maternelle, bien que seuls trois d'entre eux aient utilisé un instrument standardisé correctement validé. Les résultats des huit essais ne montraient aucune différence significative des taux d'allaitement entre le groupe de sortie précoce et le groupe témoin bénéficiant de soins standard.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.