Injection intra-articulaire de stéroïdes et attelles/repos contre l'arthrite chez les enfants et les adultes

Les injections intra-articulaires de stéroïdes fonctionnent-elles pour traiter la polyarthrite rhumatoïde et les patients doivent-ils être mis au repos après les injections ?
Sept études de qualité modérée ont été révisées et fournissent la meilleure preuve dont on dispose actuellement. Les études portaient sur 346 adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde. Elles comparaient des personnes ayant reçu une injection de stéroïdes, une injection placebo ou une aspiration/rinçage des genoux ou poignets. Deux études ont cherché à savoir si les patients devaient mettre leurs articulations au repos après les injections.

Qu'est-ce que la polyarthrite rhumatoïde et en quoi les injections de stéroïdes peuvent-elles être bénéfiques ?

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie dans laquelle le système immunitaire de l'organisme attaque ses propres tissus sains. L'attaque se produit principalement au niveau des articulations des mains et des pieds et entraîne rougeur, douleur, tuméfaction et chaleur autour des articulations. Des injections intra-articulaires de stéroïdes dans une articulation peuvent être utilisées pour réduire rapidement la douleur et le gonflement. Des injections de stéroïdes peuvent être administrées aux patients pour retarder la prise de pilules de stéroïdes ou de médicaments contre l'arthrite, ou lorsque les médicaments ne contrôlent pas suffisamment la douleur. Il n'a pas été établi clairement que les injections de stéroïdes fonctionnent et si les articulations doivent être mises au repos après les injections.

Qu'ont montré les études ?

Une des deux études a montré que les patients ayant reçu des injections de stéroïdes ressentaient moins de douleur le premier jour que les patients ayant reçu des injections placebo.

La douleur a diminué d'environ 15 points sur une échelle de 0 à 100 avec une injection de stéroïdes et de 7 points avec une injection placebo.

Cependant, la modification de la douleur a été la même après 1 ou 7 à 12 semaines avec ou sans injections de stéroïdes.

Des études montrent que les personnes ayant reçu des injections de stéroïdes pouvaient plier et étirer leur jambe mieux/plus loin et avaient un genou moins enflé que les personnes ayant reçu des injections placebo. De même, la raideur matinale durait moins longtemps avec les injections de stéroïdes. Cependant, une étude a montré que les patients étaient capables de marcher plus rapidement avec des injections de stéroïdes, alors qu'une autre étude a montré qu'ils ne le pouvaient pas.

Les patients ont ressenti moins de douleur, raideur et tuméfaction et ont pu marcher plus rapidement quand les genoux étaient mis au repos après les injections de stéroïdes au niveau des genoux. Toutefois, après les injections de stéroïdes au niveau des poignets, les patients ont ressenti la même chose, que les poignets aient été mis au repos ou non, mais un plus grand nombre d'entre eux ont eu une rechute après la mise au repos des poignets.

Les injections de stéroïdes sont-elles sûres ?

Aucun effet secondaire dû aux injections n'a été rapporté.

Quel est le résultat ?
Le niveau de qualité des preuves est « limité ». Les injections intra-articulaires de stéroïdes peuvent améliorer la douleur, le mouvement, la raideur et la tuméfaction et sont sûres chez les adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde. Aucune preuve ne permet d'avancer que ces résultats s'appliquent aux enfants.

Les genoux devraient être mis au repos après une injection de stéroïdes, mais pas les poignets.

Conclusions des auteurs: 

Certaines preuves soutiennent l'utilisation d'injections IA de stéroïdes et le repos du genou après les injections ; cependant les poignets ne doivent pas être immobilisés après les injections. Les études incluses impliquaient des participants adultes. Toutes les conclusions ne peuvent être appliquées qu'avec prudence aux enfants. Il est nécessaire de mener une recherche complémentaire pour examiner l'utilisation et le type de repos ainsi que les réponses différentes selon les articulations après les injections.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Mettre au repos ou immobiliser une articulation pour améliorer les résultats après une injection intra-articulaire (IA) de stéroïdes est généralement recommandé. Cette revue systématique visait à déterminer l'efficacité des injections IA de stéroïdes et l'influence du repos post-injection.

Objectifs: 

1. Comparer les injections IA de stéroïdes et l'absence de traitement ou un placebo.
2. Déterminer les effets du repos suivant l'injection IA de stéroïdes en arthrite idiopathique juvénile ou polyarthrite rhumatoïde.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL - Numéro 4, 2003), la base des revues systématiques Cochrane (CDSR - Numéro 4, 2003), DARE (recherche effectuée le 01.08.04), MEDLINE (de 1966 à la deuxième semaine du mois d'août 2004), EMBASE (de 1980 à la deuxième semaine du mois d'août 2004) , CINAHL (de 1982 à la deuxième semaine du mois de décembre 2003), site des essais cliniques de l'Institut national de la Santé, (É.-U. - recherche effectuée le 01.08.04), OTseeker (base de données en ergothérapie - recherche effectuée le 01.08.04) et PEDro (Base de données en physiothérapie - recherche effectuée le 01.08.04). Une recherche manuelle a été effectuée dans des journaux et des listes de références.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés d'injections AI de stéroïdes ou de repos suivant des injections IA de stéroïdes en polyarthrite rhumatoïde ou arthrite idiopathique juvénile étaient éligibles.

Recueil et analyse des données: 

Des références potentiellement pertinentes ont été évaluées et toutes les données ont été extraites par deux relecteurs indépendants.

Résultats principaux: 

Cinq essais (n=346) examinant l'injection IA de stéroïdes au niveau du genou ont été inclus. Il n'a pas été possible de combiner les données attendu que les mesures des résultats, le délai de suivi et les méthodes de rapport des données étaient différents entre les essais. Des preuves contradictoires non concluantes issues de deux essais ont déterminé que la durée de marche était réduite. Des preuves issues d'une étude de qualité modérée ont conclu que la douleur était réduite 1 jour après l'injection (EVA 0-100 de 28,33 à 13,46 ; échelle de douleur de McGill de 8,89 à 3,96) mais pas 1 semaine ou 7-12 semaines après l'injection. Certaines preuves ont montré que les injections IA amélioraient la flexion du genou (de 14 degrés) et réduisaient le décalage d'extension du genou (de 20 degrés), la circonférence du genou (réduction médiane = 0,3 cm) et la raideur matinale (diminution de 60 mn à 7,6 mn). Un essai (n=91) a examiné les effets du repos suivant l'injection au niveau du genou. Le groupe du repos a obtenu une amélioration significative de la douleur, de la raideur, de la circonférence du genou et de la durée de marche par rapport au groupe sans repos (pas d'estimation ponctuelle fournie). Un essai a évalué le repos suivant l'injection au niveau du poignet (n=117). Le taux de rechute a été supérieur dans le groupe du repos (taux de rechute repos = 24/58, groupe sans repos = 14/59) ; mais il n'y a pas eu de différence entre le groupe de repos et le groupe sans repos concernant la douleur, la circonférence de l'articulation, la fonction du poignet, la force de préhension ou l'amplitude de mouvement.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.