Stéroïdes inhalés versus stéroïdes oraux chez les adultes atteints d'asthme chronique

Les corticoïdes inhalés constituent le premier choix pour le traitement préventif de l'asthme, mais ils restent onéreux pour les budgets de santé dans les pays en voie de développement. La prednisolone orale est beaucoup moins chère. Dans cette revue, nous avons constaté que, dans la prise en charge des adultes atteints d'asthme chronique, une dose quotidienne de prednisolone 7,5 mg/jour semble équivalente à une dose moyenne à élevée de stéroïdes inhalés (300-2 000 mcg/jour). Les effets secondaires pourraient être présents même avec de faibles doses de prednisolone, de sorte que s'il n'existe pas d'alternative aux stéroïdes oraux, la dose efficace la plus faible devrait être prescrite. Ces résultats pourraient être utilisés dans les pays en voie de développement où les stéroïdes inhalés ne sont pas toujours disponibles.

Conclusions des auteurs: 

Une dose quotidienne de 7,5-10 mg de prednisolone semble équivalente à une dose moyenne de corticoïdes inhalés. Les effets secondaires peuvent être présents avec des faibles doses, de sorte que s'il n'existe pas d'alternative aux stéroïdes oraux, la dose efficace la plus faible devrait être prescrite.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les stéroïdes sont un traitement courant de l'asthme chronique en tant que traitement d'entretien dans les pays développés et en développement à travers le monde. Le coût des stéroïdes inhalés dans les pays en voie de développement implique que leur disponibilité soit limitée, et conduit à un l'asthme mal contrôlé chez des patients qui ont des prescriptions de faibles doses de stéroïdes inhalés, ou des prescription de stéroïdes oraux pour contrôler la maladie.

Cette revue cherche à déterminer la dose de stéroïdes oraux offrant les mêmes effets thérapeutiques doses modérées à élevées de stéroïdes inhalés.

Objectifs: 

Déterminer les doses équivalentes de stéroïdes inhalés versus stéroïdes oraux chez des adultes atteints d'asthme chronique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur les voies respiratoires a été consulté et des experts dans le domaine ont été contactés. Les recherches ont été mise à jour jusquen août 2008.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ont inclus les essais dune durée d'au moins 4 semaines et incluant des patients âgés de plus de 15 ans atteints d'asthme chronique. Les essais comparaient les stéroïdes inhalés et la prednisolone ou la prednisone orale ; la dose maximale pour la prise de stéroïdes inhalés était de 2 000 mcg/jour et de la prednisolone 60 mg (les deux jours).

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs indépendants ont examiné 1 285 titres et résumés issus de la recherche électronique, de la recherche bibliographique et d'autres contacts. 10 essais remplissaient les critères d'inclusion prédéfinis. Deux évaluateurs ont extrait les caractéristiques des études, et des mesures de résultats.

Résultats principaux: 

Tous les essais étaient de petite taille et les données n'ont pas pu être combinées. Les données de six essais produisaient le même schéma, dans lesquels la prednisolone à 7,5-12 mg/jour semblait aussi efficace qu'un stéroïde inhalé à 300-2 000 mcg/jour. Dans deux essais, un stéroïde inhalé à 300-400 mcg/jour était plus efficace que la prednisolone à 5 mg/jour. Toutes les doses de stéroïdes inhalés semblaient être plus efficaces qu'un jour doses de prednisolone jusqu'à 60 mg deux jours. Les effets secondaires rapportés étaient trop variables pour pouvoir effectuer des comparaisons. Une incidence de 30 % était rapportée dans une étude chez les patients recevant 5 mg de prednisolone par jour, aucun n'a été rapporté chez les patients sous stéroïdes inhalés.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.