Informations écrites sur les différents médicaments pour les patients

La prescription de médicaments est l'activité la plus courante de la plupart des services de santé. Les patients qui prennent des médicaments ont besoin d'être bien informés pour leur permettre de prendre les médicaments efficacement, de comprendre les effets bénéfiques et délétères potentiels des traitements et de prendre des décisions informées concernant leur utilisation. Dans certains pays, des informations écrites sont fournies sous forme de notices accompagnant les médicaments et sont également disponibles sur Internet. Notre revue a examiné si les informations écrites sur les différents médicaments pouvaient améliorer les connaissances et les attitudes ou changer les comportements en matière de prise de médicaments.

Les résultats de cette revue ne sont pas concluants pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les essais inclus mesuraient différents critères de jugement de différentes manières, ce qui ne nous a pas permis de combiner les résultats. Ensuite, ces essais présentaient les informations écrites destinées aux patients de différentes manières, et la plupart utilisaient des notices qui n'étaient pas faciles à lire. Enfin, la documentation était peu claire dans de nombreux essais, ce qui ne nous a pas permis d'établir s'ils avaient été ou non réalisés correctement. Malgré ces limitations, plusieurs essais (utilisant différents types d'informations et différentes mesures) rapportaient que les informations écrites amélioraient les connaissances des patients. Ce résultat est encourageant pour les patients qui souhaitent en savoir plus concernant leurs médicaments grâce aux notices. Aucune étude ne rapportait d'effets délétères associés aux informations écrites.

Les futures recherches devront utiliser des méthodes plus efficaces et examiner des mesures similaires dans de nombreuses situations. Il est important que les informations soient bien rédigées et mises en page pour permettre aux patients d'améliorer leurs connaissances. Les usagers de soins utilisent de plus en plus Internet pour obtenir des informations de santé, y compris des informations sur les médicaments. Néanmoins, nous n'avons identifié aucun essai permettant de déterminer si les informations disponibles sur Internet modifiaient les connaissances, les attitudes ou le comportement des patients.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves combinées n'étaient pas suffisamment solides pour déterminer si les informations écrites sur les médicaments étaient efficaces pour améliorer les connaissances, les attitudes et les comportements en matière de prise de médicaments. Certaines preuves indiquent que les informations écrites peuvent améliorer les connaissances. Les essais étaient globalement de faible qualité, ce qui limite la fiabilité des résultats. Les essais examinant les effets des informations écrites devraient être mieux planifiés et utiliser des mesures de résultats cohérentes et validées. Ces essais devraient évaluer les informations sur les médicaments disponibles sur Internet. Il est impératif que les informations écrites sur les médicaments soient rédigées dans le respect des meilleures pratiques en matière de contenu et de mise en page afin d'aider les patients à utiliser correctement leurs médicaments.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La prescription de médicaments est l'activité la plus courante de la plupart des services de santé. Comme c'est le cas de tous les traitements, les patients qui prennent des médicaments ont besoin d'être bien informés. pour leur permettre de prendre les médicaments efficacement, de comprendre les effets bénéfiques et délétères potentiels des traitements et de prendre des décisions informées concernant leur utilisation. Les informations écrites sur les médicaments, sous forme de notices ou d'informations disponibles sur Internet, pourraient permettre de répondre à ce besoin.

Objectifs: 

Évaluer les effets des informations écrites sur les différents médicaments délivrés sur ou sans ordonnance sur des critères de jugement importants pour les patients (connaissances, attitudes, comportements et résultats cliniques).

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté MEDLINE, EMBASE, CINAHL, la Bibliothèque Cochrane, PsycINFO et d'autres bases de données jusqu'en mars 2007. Nous avons effectué une recherche manuelle dans les tables des matières de cinq publications et les références bibliographiques des études incluses, et avons contacté des experts de ce domaine.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur des patients prenant des médicaments et comparant des informations écrites sur les médicaments à l'absence d'informations écrites ; ou les essais comparant au moins deux types d'informations écrites sur les médicaments. Nous avons uniquement inclus les essais qui mesuraient des critères de jugement en rapport avec les connaissances, les attitudes ou le comportement. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont extrait les données relatives aux interventions, aux méthodes utilisées et aux mesures de résultats de manière indépendante ; les divergences ont été résolues par discussion. Les données n'ont pas pu être combinées en raison de l'hétérogénéité des interventions et des critères de jugement mesurés. Les résultats sont présentés sous forme de tableaux et de texte narratif.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 25 ECR, impliquant 4 788 participants. Six essais sur douze rapportaient que les informations écrites entraînaient une amélioration significative des connaissances du médicament par rapport à l'absence d'informations. Compte tenu de l'impossibilité de combiner les résultats, nous ne sommes pas en mesure de présenter de conclusions concernant l'efficacité des informations écrites pour améliorer les connaissances des patients. Les résultats des critères de jugement de l'attitude et du comportement étaient mitigés. Aucune étude ne rapportait d'effet indésirable associé aux informations sur les médicaments.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.