Accouchement provoqué chez les femmes enceintes diabétiques

Le déclenchement du travail à 38 semaines de grossesse pour les femmes souffrant de diabète traitées avec de l'insuline réduit les possibilités de donner naissance à un gros bébé.

Les femmes atteintes de diabète ou de diabète gestationnel ont plus de chances d'avoir un gros bébé, ce qui entraîne des problèmes autour de la naissance. Chaque accouchement provoqué (déclenchement du travail ou césarienne) vise à éviter ces complications. Pour autant, un accouchement provoqué précoce peut également générer des problèmes. La revue a découvert seulement un essai sur le déclenchement du travail chez les femmes diabétiques traitées avec de l'insuline. Le déclenchement du travail a réduit le nombre de gros bébés sans augmenter le risque de césarienne. Il n'y avait toutefois pas suffisamment de données pour évaluer cette intervention de manière définitive

Conclusions des auteurs: 

Les résultats du seul essai contrôlé randomisé comparant un accouchement provoqué à une prise en charge non interventionniste à terme chez les femmes enceintes avec un diabète nécessitant la prise d'insuline montrent que le déclenchement du travail réduit le risque de macrosomie. Le risque de morbidité maternelle ou néonatale n'était pas différent entre les groupes, mais au vu de la rareté de la morbidité maternelle et néonatale, le nombre de femmes incluses ne permettait pas d'établir des conclusions solides. Les points de vue des femmes sur un accouchement provoqué et sur une surveillance prolongée et un traitement avec de l'insuline devraient être évaluées dans les futurs essais.

[Remarque : La seule référence dans la section de classification en attente de la revue pourrait modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluée.]

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans les grossesses compliquées par du diabète, les principales inquiétudes pendant le troisième trimestre sont la détresse fœtale et le potentiel de traumatisme à la naissance associé à la macrosomie fœtale.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue était d'évaluer l'effet d'une politique d'accouchement provoqué, par rapport à une prise en charge non interventionniste, chez les femmes enceintes diabétiques arrivées à terme, sur la mortalité maternelle et périnatale et la morbidité.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (24.07.04). Nous avons mis à jour ces recherches le 24.07.09 et ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés disponibles sur l'accouchement provoqué, soit par le déclenchement du travail, soit par une césarienne, par rapport à une prise en charge non interventionniste chez les femmes enceintes diabétiques arrivées à terme.

Recueil et analyse des données: 

Les rapports du seul essai disponible ont été analysés de manière indépendante par les trois co-auteurs de la revue afin d'extraire les données sur les résultats maternels et périnataux. Nous avons présenté les résultats en tant que risque relatif (RR) et intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux: 

Les participantes du seul essai de cette revue étaient 200 femmes diabétiques insulino-dépendantes. La plupart avait du diabète gestationnel, à l'exception de 13 femmes avec un diabète de type 2 pré-existant (classe B). L'essai comparait une politique de déclenchement actif du travail à 38 semaines révolues de grossesse à une prise en charge non interventionniste jusqu'à 42 semaines. Le risque de césarienne n'était pas différent en termes statistiques entre les groupes (risque relatif (RR) 0,81 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,52 à -1,26). Le risque de macrosomie était réduit dans le groupe avec déclenchement actif (RR 0,56 ; IC à 95 % 0,32 à -0,98) et trois cas de dystocie des épaules modérée étaient signalés dans le groupe avec prise en charge non interventionniste. Aucune autre morbidité périnatale n'était mentionnée.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.