Acuponcture contre l'ostéoarthrite

Ce résumé d’une revue systématique Cochrane présente les connaissances actuelles issues de la recherche sur l’effet de l’acuponcture sur l'ostéoarthrite.

La revue montre que chez les personnes atteintes d'ostéoarthrite,

- l'acuponcture peut entraîner de légères améliorations au niveau de la douleur et de la fonction physique après 8 semaines ;

- l'acuponcture peut entraîner de légères améliorations au niveau de la douleur et de la fonction physique après 26 semaines ;


Souvent, nous ne disposons pas d’informations précises concernant les effets secondaires et les complications. Ceci est particulièrement vrai pour les effets secondaires rares mais graves. Les effets secondaires potentiels du traitement par acuponcture comprennent des contusions et des saignements mineurs sur le site d'insertion de l'aiguille.

Qu’est-ce que l'ostéoarthrite et qu'est-ce que l'acuponcture ?

L'ostéoarthrite (OA) est une maladie des articulations comme le genou ou la hanche. Lorsque l'articulation perd du cartilage, l'os se développe pour essayer de réparer le dommage. Au lieu d'améliorer la situation, l'os se développe anormalement et empire les choses. Par exemple, l'os peut adopter une forme anormale et rendre l'articulation douloureuse et instable. Cela peut compliquer la fonction physique ou la capacité du patient à utiliser ses genoux.

Selon la philosophie de l'acuponcture traditionnelle, l'énergie circule dans des « méridiens » situés dans tout le corps. La douleur et la maladie se produisent lorsque un élément bloque la circulation de l'énergie dans un méridien. Pour retrouver un bon état de santé, il convient alors de stimuler les points d'acuponcture appropriés sur le corps en y insérant des aiguilles très fines. Parfois, en cas de douleur, la stimulation électrique est utilisée en plus des aiguilles. Selon la théorie de l'acuponcture, le patient peut sentir si l'acuponcture soulage la douleur lorsqu'il ressent une sensation d'endormissement ou de picotement, appelé le qi, à l'endroit où l'aiguille est insérée.

Meilleure estimation de l'effet chez les personnes atteintes d'ostéoarthrite suivant un traitement par acuponcture :

Douleur après 8 semaines :

- Les personnes traitées par acuponcture ont déclaré ressentir une amélioration de la douleur d'environ 4 points sur une échelle de 0 à 20.
- Les personnes traitées par acuponcture placebo ont déclaré ressentir une amélioration de la douleur d'environ 3 points sur une échelle de 0 à 20.

- Les personnes suivant un traitement par acuponcture ont eu une amélioration d'un point de plus sur une échelle de 0 à 20. (amélioration absolue 5%).

Douleur après 26 semaines :

- Les personnes traitées par acuponcture ont déclaré ressentir une amélioration de la douleur d'à peine plus de 3 points sur une échelle de 0 à 20.
- Les personnes traitées par acuponcture placebo ont déclaré ressentir une amélioration de la douleur d'à peine moins de 3 points sur une échelle de 0 à 20.

- Les personnes suivant un traitement par acuponcture ont eu une amélioration de moins d'un point de plus sur une échelle de 0 à 20. (amélioration absolue 2%).

Fonction physique après 8 semaines  :

- Les personnes traitées par acuponcture ont déclaré ressentir une amélioration de la fonction d'environ 11 points sur une échelle de 0 à 68.
- Les personnes traitées par acuponcture placebo ont déclaré ressentir une amélioration de la fonction d'environ 8 points sur une échelle de 0 à 68.

- Les personnes suivant un traitement par acuponcture ont eu une amélioration d'environ 3 points de plus sur une échelle de 0 à 68. (amélioration absolue 4%)

Fonction physique après 26 semaines :

- Les personnes traitées par acuponcture ont déclaré ressentir une amélioration de la fonction d'environ 11 points sur une échelle de 0 à 68.
- Les personnes traitées par acuponcture placebo ont déclaré ressentir une amélioration de la fonction d'environ 10 points sur une échelle de 0 à 68.

- Les personnes suivant un traitement par acuponcture ont eu une amélioration d'environ 1 points de plus sur une échelle de 0 à 68. (amélioration absolue 2%)

Conclusions des auteurs: 

Les essais contrôlés par placebo ont mis en évidence de bénéfices significatifs du point de vue statistique ; cependant, ces bénéfices sont faibles, n'atteignent pas nos seuil de pertinence clinique prédéfinis et sont probablement dus, au moins partiellement, à l'effet placebo de l'assignation en aveugle incomplète. Les essais contrôlés par liste d'attente de l'acuponcture pour l'ostéoarthrite des articulations périphériques suggèrent qu'il existe des bénéfices significatifs du point de vue statistique et cliniquement pertinents, dont la majorité peut être attribuée à l'espérance ou à l'effet placebo.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'ostéoarthrite des articulations périphériques est une cause majeure de douleur et de limitation fonctionnelle. Peu de traitements sont sûrs et efficaces.

Objectifs: 

Évaluer les effets de l'acuponcture pour traiter l'ostéoarthrite des articulations périphériques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (la librairie Cochrane 2008, numéro 1), MEDLINE et EMBASE (dans les deux cas jusqu'en décembre 2007), et scanné les listes de références des articles.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) comparant l'acuponcture avec des aiguilles et l'acuponcture placebo, un autre traitement actif ou un groupe témoin sur liste d'attente, chez des personnes atteintes d'ostéoarthrite du genou, de la hanche ou de la main.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué indépendamment la qualité des essais et ont extrait les données. Nous avons pris contact avec les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires. Nous avons calculé les différences moyennes standardisées à partir des différences des améliorations entre les groupes.

Résultats principaux: 

Seize essais, rassemblant 3 498 patients, ont été inclus. Douze ECR n'incluaient que des personnes atteintes d'OA du genou ; 3 ECR uniquement des personnes atteintes d'OA de la hanche ; et 1 ECR un ensemble de personnes atteintes d'OA de la hanche et/ou du genou. Par rapport à un contrôle par placebo, il a été démontré que l'acuponcture apporte des améliorations statistiquement significatives, à court terme, sur la douleur de l'ostéoarthrite (différence moyenne standardisée -0,28, intervalle de confiance de 95% entre -0,45 et -0,11 ; amélioration de 0,9 point supérieure au placebo sur une échelle de 20 points ; variation absolue en pourcentage de 4,59% ; variation relative en pourcentage de 10,32% ; 9 essais ; 1 835 participants) et la fonction (-0,28, -0,46 à -0,09 ; amélioration de 2,7 points supérieure sur une échelle de 68 points ; variation absolue en pourcentage de 3,97% ; variation relative en pourcentage de 8,63%) ; cependant, ces bénéfices à court terme combinés n'ont pas atteint les seuils de pertinence clinique que nous avions prédéfinis (c.-à-d. 1,3 points pour la douleur ; 3,57 points pour la fonction) et les essais étaient substantiellement hétérogènes d'un point de vue statistique. De plus, une restriction des essais contrôlés par placebo utilisant des placebos jugés plus adaptés pour l'assignation secrète des traitements aux patients (qui étaient également les mêmes placebos estimés les plus susceptibles d'avoir une activité physiologique) a réduit l'hétérogénéité et a donné des bénéfices à court terme combinés pour l'acuponcture inférieurs et non significatifs. Par rapport à l'acuponcture par placebo, lors du suivi à six mois, l'acuponcture a présenté des améliorations cliniquement non pertinentes, mais à la limite de la significativité du point de vue statistique, concernant la douleur de l'ostéoarthrite (-0,10, -0,21 à 0,01 ; amélioration de 0,4 point supérieure au placebo sur une échelle de 20 points ; variation absolue en pourcentage de 1,81% ; variation relative en pourcentage de 4,06% ; 4 essais ;1 399 participants) et la fonction (-0,11, -0,22 à 0,00 ; amélioration de 1,2 point supérieure au placebo sur une échelle de 68 points ; variation absolue en pourcentage de 1,79% ; variation relative en pourcentage de 3,89%). Dans une analyse secondaire par rapport à un contrôle par liste d'attente, l'acuponcture a été associée à des améliorations à court terme significatives du point de vue statistique et cliniquement pertinentes, sur la douleur de l'ostéoarthrite (-0,96, -1,19 à -0,72 ; amélioration de 14,5 point supérieure au placebo sur une échelle de 100 points ; variation absolue en pourcentage de 14,5% ; variation relative en pourcentage de 29,14% ; 4 essais ; 884 participants) et la fonction (-0,89, -1,18 à -0,60 ; amélioration de 13,0 point supérieure au placebo sur une échelle de 100 points ; variation absolue en pourcentage de 13,0% ; variation relative en pourcentage de 25,21%). Dans les comparaisons frontales de l'acuponcture avec les groupes témoins « éducation supervisée sur l'ostéoarthrite » et « consultation du médecin », l'acuponcture a été associée à des améliorations à court et à long terme cliniquement pertinentes de la douleur et de la fonction. Dans les comparaisons frontales de l'acuponcture avec les groupes « exercices à la maison/brochure de conseils » et « exercice supervisé », l'acuponcture a été associée à des effets thérapeutiques similaires à ceux des groupes témoins. L'association de l'acuponcture à un programme physiothérapique à base d'exercices n'a pas donné d'améliorations plus importantes que le programme d'exercice seul. Des informations sur la sécurité n'ont été rapportées que dans 8 essais qui présentaient par ailleurs des limitations quant aux informations rapportées et des méthodes hétérogènes.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.