Benzodiazépines dans l'akathisie aiguë induite par les neuroleptiques

L'akathisie est un effet indésirable courant et éprouvant de nombreux médicaments antipsychotiques. Elle se caractérise par une agitation et un mal-être mental qui peuvent être intenses. Elle est associée à des comportements agités, notamment un balancement d'un pied sur l'autre ou un trépignement lorsque le sujet est debout, et un balancement ou un croisement répété des jambes lorsqu'il est assis. Parfois, les patients doivent être constamment en mouvement pour essayer de soulager cette sensation d'agitation. Plusieurs stratégies ont été utilisées pour soulager l'akathisie, et cette revue fait partie d'une série offrant un aperçu des effets des traitements médicamenteux. Les preuves relatives à l'utilisation des benzodiazépines sont si limitées qu'aucune recommandation définitive ne peut être présentée, mais certains effets pourraient mériter des recherches supplémentaires.

Conclusions des auteurs: 

Pendant une période de suivi à court terme, l'utilisation des benzodiazépines pourrait réduire les symptômes de l'akathisie aiguë induite par les antipsychotiques. Cette revue souligne la nécessité de mener des essais cliniques bien planifiés, réalisés et documentés afin de confirmer les résultats des études ouvertes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'akathisie induite par les neuroleptiques est l'un des effets indésirables précoces les plus fréquents et éprouvants des médicaments antipsychotiques. Elle est associée à une mauvaise observance du traitement et donc à un risque accru de rechute. Cette revue évalue le rôle des benzodiazépines dans le traitement pharmacologique de ce trouble.

Objectifs: 

Déterminer les effets des benzodiazépines par rapport à un placebo chez les patients atteints d'akathisie aiguë induite par les neuroleptiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Biological Abstracts (janvier 1982-mars 1999), la Bibliothèque Cochrane (numéro 3, 1999), le registre du groupe Cochrane sur la schizophrénie (mai 2001), EMBASE (janvier 1980-mars 1999), LILACS (janvier 1982-mars 1999), MEDLINE (janvier 1964-mars 1999), PsycLIT (janvier 1974-mars 1999) et SCISEARCH ont été consultés. Nous avons recherché d'autres références bibliographiques dans les essais publiés et auprès de leurs auteurs.

Critères de sélection: 

Tous les essais cliniques randomisés comparant des benzodiazépines à un placebo chez des patients atteints d'akathisie aiguë induite par les antipsychotiques.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont sélectionné les études, évalué la qualité et extrait les données de manière indépendante. Ces données ont ensuite été analysées en intention de traiter. Pour les données dichotomiques homogènes, le risque relatif à effets fixes (RR), les intervalles de confiance (IC) à 95 % et, le cas échéant, le nombre de sujets à traiter (NST) ont été calculés sur la base de l'intention de traiter. Pour les données continues, les évaluateurs ont calculé les différences moyennes pondérées.

Résultats principaux: 

Deux petits essais contrôlés randomisés (N total = 27) ont été inclus. Dans les 7 à 14 jours, une réduction des symptômes était observée chez les patients recevant du clonazépam par rapport au placebo (2 ECR, N = 26, RR de 0,09, IC entre 0,01 et 0,6, NST de 1,2, IC entre 0,9 et 1,5). Aucune différence significative n'était observée concernant les événements indésirables (2 ECR, N = 26, RR de 3,00, IC entre 0,2 et 62) ou le recours à un anticholinergique (2 ECR, N = 26, RR de 1,56, IC entre 0,9 et 2,7). Aucun arrêt prématuré n'était rapporté dans ces deux études. Les données des résultats mentaux, sociaux et familiaux n'ont pas pu être combinées et il n'existait que peu ou pas de données concernant la satisfaction des patients, les décès, la violence, les comportements criminels et les coûts.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.