Correction chirurgicale différée versus précoce de la hernie diaphragmatique congénitale chez les nouveau-nés

Aucune preuve solide ne permet d'établir le moment le plus approprié pour pratiquer la correction chirurgicale de la hernie diaphragmatique congénitale. La hernie diaphragmatique congénitale est une maladie rare mais souvent mortelle. Elle se produit lorsque le diaphragme du nouveau-né présente un défaut qui permet aux organes abdominaux (tels que l'estomac ou le foie) de pénétrer dans le thorax et de déplacer les poumons et le cœur. La chirurgie peut corriger ce défaut, mais les lésions pulmonaires peuvent être suffisamment graves pour entraîner le décès du bébé. Il a été suggéré que la correction de ce défaut était suffisamment urgente pour justifier une chirurgie dans les 24 heures suivant la naissance, mais des réflexions plus récentes suggèrent qu'une période de stabilisation avant la chirurgie pourrait permettre aux poumons de se développer. Seuls deux essais ont été réalisés et n'apportent aucune preuve solide en faveur de la chirurgie différée par rapport à la chirurgie d'urgence.

Conclusions des auteurs: 

Aucune preuve solide ne permet de recommander une réparation chirurgicale différée (après stabilisation) plutôt qu'une réparation immédiate (dans les 24 heures suivant la naissance) de la hernie diaphragmatique congénitale, mais l'éventualité d'un avantage substantiel de l'une ou l'autre de ces méthodes n'est pas à exclure. Un essai randomisé multicentrique à grande échelle serait nécessaire pour répondre à cette question.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La hernie diaphragmatique congénitale, quoique rare (1 pour 2-4 000 naissances), est associée à une mortalité et des coûts élevés. Les opinions concernant le moment le plus approprié pour pratiquer la réparation chirurgicale ont progressivement évolué de la nécessité d'une réparation urgente à une politique de stabilisation utilisant diverses stratégies de ventilation avant l'opération. Les effets bénéfiques de la chirurgie différée restent sujets à débat.

Objectifs: 

Résumer les données disponibles concernant l'efficacité de la réparation chirurgicale pratiquée dans les 24 heures suivant la naissance plutôt que plus tardivement pour améliorer la survie jusqu'à la sortie d'hôpital chez les nourrissons atteints de hernie diaphragmatique congénitale qui sont symptomatiques à la naissance ou immédiatement après.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches ont été effectuées dans MEDLINE (1966 à septembre 2003), EMBASE (1978 à octobre 2003) et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 3, 2003) ; les références bibliographiques ont été consultées et des experts de ce domaine ont été contactés afin d'identifier d'autres études publiées et non publiées.

Ces recherches ont été mises à jour en 2009.

Critères de sélection: 

Les études étaient éligibles lorsqu'il s'agissait d'essais randomisés ou quasi-randomisés portant sur des nourrissons atteints de MPC qui étaient symptomatiques à la naissance ou immédiatement après, comparant une intervention chirurgicale précoce (< 24 heures) à une intervention différée (> 24 heures), et évaluant la mortalité en tant que critère de jugement principal.

Recueil et analyse des données: 

Des données ont été collectées concernant les méthodes et critères de jugement utilisés, y compris la mortalité, le recours à une OCEC (oxygénation par circulation extracorporelle) et la durée de la ventilation, tant dans des rapports d'étude que par le biais de communications personnelles avec les investigateurs. Une analyse a été effectuée conformément aux normes du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie.

Résultats principaux: 

Deux essais remplissaient les critères d'inclusion prédéfinis pour cette revue. Tous deux étaient de petite taille (n total < 90) et aucun ne rapportait de différence significative entre les groupes en termes de mortalité. Aucune méta-analyse n'a été effectuée en raison de l'hétérogénéité clinique significative entre les essais.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.