La technique de Shouldice est plus efficace que d'autres techniques ouvertes, n'utilisant pas de filet

La hernie inguinale est une maladie très courante qui affecte principalement les hommes jeunes et les hommes d'âge moyen, et sa réparation est l'opération la plus fréquente en chirurgie générale. Les hernies se présentent comme des renflements dans la région de l'aine qui peuvent devenir plus proéminents lors de la toux, de l'effort, du lever et dans toutes les situations où la pression abdominale augmente. En l'absence de complications, elles sont rarement douloureuses et le renflement disparaît généralement lorsque le sujet s'allonge. Il existe différentes stratégies chirurgicales qui peuvent être envisagées dans la planification de la réparation de la hernie inguinale. Celles-ci comprennent la possibilité de l'utilisation d'un filet (un filet est une prothèse constituée de mailles en matériau synthétique qui aide à contrer une tension de la paroi abdominale). Une méthode de réparation sans tension a été proposée pour obtenir de meilleurs résultats en termes de douleur et d'infections et pour éviter le problème de réapparition (récidive).

Nous avons découvert que la technique de Shouldice était la meilleure manière, en termes de récidive, pour soigner une hernie inguinale sans utiliser de prothèse. L'utilisation d'une prothèse réduit encore davantage la récidive. La douleur persistante, la durée d'hospitalisation postopératoire et les complications après l'intervention ne présentent pas de différences significatives selon les techniques. Néanmoins, la qualité méthodologique de la plupart des études incluses est faible, la durée du suivi est différente selon les études et les résultats sont insuffisants concernant les critères de jugement axés sur les patients, de ce fait les résultats non souhaités, en particulier chez les patients atteints de maladies chroniques, par exemple les patients diabétiques ou sous traitement aux stéroïdes, doivent être considérés avec prudence.

Conclusions des auteurs: 

L'herniorraphie de Shouldice est la meilleure technique sans filet en termes de récidive, bien qu'elle soit plus longue et nécessite une durée d'hospitalisation postopératoire légèrement plus longue. L'utilisation d'un filet est associée à un plus faible taux de récidive. La qualité des études incluses, évaluée avec l'échelle de Jadad, était médiocre. Les patients présentent les mêmes caractéristiques dans le groupe de traitement ou dans le groupe témoin, mais semblent plus sains que dans la population générale ; cela peut affecter la dimension de l'effet, le taux de récidive, en particulier, pourrait être plus élevé dans la population générale. Le nombre de patients perdus de vue a été identique dans le groupe de traitement et le groupe témoin, mais bien souvent, les raisons n'étaient pas indiquées. La durée du suivi varie largement selon les études, de 1 an à 13,7 ans.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La réparation de la hernie inguinale est l'opération la plus fréquente en chirurgie générale. Il existe plusieurs techniques : la technique de Shouldice est parfois considérée comme la meilleure méthode, mais différentes techniques sont utilisées comme « étalon or » pour la réparation ouverte de la hernie. Les critères de jugement, tels que les taux de récidive, les complications et la durée de l'hospitalisation postopératoire, varient considérablement selon les différentes techniques.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la technique de Shouldice comparé à d'autres techniques non laparoscopiques pour la réparation de la hernie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches d'essais contrôlés randomisés pertinents dans MEDLINE, EMBASE et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) en avril 2008 et avons mis à jour les recherches en septembre 2011.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés (ECR) portant sur le traitement de la hernie inguinale primaire chez l'adulte ont été examinés en vue d'une éventuelle inclusion.

Recueil et analyse des données: 

Tous les résumés identifiés par les stratégies de recherche ont été évalués par deux chercheurs indépendants afin d'exclure les études qui ne répondaient pas aux critères d'inclusion. Les publications complètes de tous les résumés pouvant être pertinents ont été obtenues et évaluées de manière formelle. Les informations manquantes ou mises à jour ont été recherchées en contactant les auteurs.

Résultats principaux: 

Seize essais ont été inclus dans cette revue. Un total de 2 566 hernies ont été analysées dans le groupe de Shouldice avec 1 121 filets et 1 608 techniques sans filet. Le taux de récidive avec les techniques de Shouldice était plus élevé qu'avec les techniques utilisant un filet (RC 3,80, IC à 95 % 1,99 à 7,26), mais moins élevé qu'avec les techniques sans filet (RC 0,62, IC à 95 % 0,45 à 0,85). Aucune différence significative n'a été constatée concernant la douleur chronique, les complications et la durée d'hospitalisation postopératoire. Les femmes représentaient près de 3 % des patients inclus.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.