Technique des jetons dans la schizophrénie

Résumé en attente.

Conclusions des auteurs: 

La technique des jetons pourrait avoir des effets sur les symptômes négatifs, mais on ignore si ces résultats sont reproductibles, cliniquement significatifs et durables au-delà du programme de traitement. La technique des jetons mérite une évaluation soigneuse dans le cadre d'essais randomisés bien planifiés, réalisés et documentés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La technique des jetons est une forme de thérapie comportementale qui consiste à obtenir le changement désiré en récompensant au moyen de jetons des comportements prédéfinis dans le cadre d'un programme. Les programmes utilisant la technique des jetons, très répandus dans les années 1970, se limitent aujourd'hui principalement aux services dans lesquels des patients qui ont passé de longs séjours en institution sont préparés au retour à la vie en société, et ciblent particulièrement la modification des symptômes négatifs de la schizophrénie - la démotivation, le manque d'attention et le retrait social.

Objectifs: 

Examiner les effets de la technique des jetons chez les patients atteints de schizophrénie ou d'autres troubles mentaux graves ou chroniques par rapport aux soins standard.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les recherches électroniques dans Biological Abstracts (1985-1999), CINAHL (1982-1998), la Bibliothèque Cochrane (numéro 1, 1999), le registre des essais du groupe Cochrane sur la schizophrénie (février 1999), EMBASE (1980-1999) et PsycLIT (1987-1998) ont été complétées par l'examen des références bibliographiques, des contacts personnels avec les auteurs des essais et des recherches manuelles.

Critères de sélection: 

Les études randomisées comparant un traitement basé sur la technique des jetons (dans lequel un changement est obtenu au moyen de jetons non monétaires et non consommables) à des soins standard chez des patients atteints de schizophrénie ou d'autres troubles mentaux chroniques ou graves de même nature.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons sélectionné les études, évalué la qualité et extrait les données de manière fiable. Nous avons estimé le risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % pour les données dichotomiques. Dans la mesure du possible, les statistiques du nombre de sujets à traiter (NST) ont également été calculées. L'analyse a été effectuée sur la base de l'intention de traiter. La somme des données continues normales a été produite à l'aide de la différence moyenne pondérée (DMP). Des données issues d'échelles n'ont été présentées que pour les outils ayant atteint les niveaux de qualité prédéfinis.

Résultats principaux: 

Trois essais contrôlés randomisés seulement ont pu être inclus dans les analyses (n total = 110). Aucune donnée relative aux comportements ciblés ou non ciblés n'était utilisable. Les résultats d'une étude à petite échelle étaient favorables à la technique des jetons pour le critère de jugement du changement de l'état mental sur l'échelle SANS-CV, avec une amélioration des symptômes négatifs à trois mois (n = 40, DMP de -12,7, IC entre -21,44 et -3,96).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.