Différents implants utilisés pour fixer certains types de fractures de la hanche

De nombreux types d'implants sont utilisés pour fixer les fractures de la hanche situées à proximité de l'articulation (fractures intracapsulaires). Les implants permettent de stabiliser l'os pendant la cicatrisation afin de réduire le risque de déviation. Il s'agit de vis ou de broches qui peuvent s'accompagner d'une plaque latérale fixée à l'os.

Cette revue des essais contrôlés randomisés inclut 30 études portant sur plus de 6 000 participants. La plupart des essais étaient mal documentés et présentaient des défauts méthodologiques susceptibles d'avoir affecté les résultats. Peu d'essais évaluaient une même comparaison. Dans l'ensemble, les résultats des 25 comparaisons individuelles, généralement évaluées dans un seul essai, ne permettaient pas d'établir la supériorité d'un implant par rapport à un autre. La réduction d'une complication grave (nécrose avasculaire) était régulièrement rapportée lorsque la vis coulissante de hanche était utilisée par rapport à cinq autres types de vis à os spongieux. Néanmoins, cela ne se traduisait pas par une réduction des nouvelles opérations dans ce groupe. En outre, la vis coulissante de hanche était associée à un temps d'insertion plus long et entraînait une perte de sang supérieure pendant la chirurgie par rapport à de nombreuses autres vis ou broches.

Cette revue n'a identifié aucune preuve issue des essais disponibles suggérant une différence majeure entre les différents implants en termes de survie des patients ou de complications associées à l'opération.

Conclusions des auteurs: 

Aucune conclusion définitive ne peut être présentée concernant le choix de l'implant pour la fixation interne des fractures intracapsulaires sur la base des preuves disponibles issues d'essais randomisés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

De nombreux implants à base de vis, de broches et de plaques latérales sont utilisés pour la fixation interne des fractures intracapsulaires de la hanche.

Objectifs: 

Identifier l'implant le plus efficace pour la fixation interne des fractures intracapsulaires de l'extrémité proximale du fémur sur la base des essais randomisés.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les traumatismes ostéo-articulaires et musculaires (13 septembre 2010), le registre Cochrane central des essais contrôlés (Bibliothèque Cochrane, 2010, numéro 3), MEDLINE (1950 à la 5ème semaine d'août 2010), EMBASE (1980 à la semaine 36 de 2010) et d'autres sources.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés et quasi-randomisés comparant différents implants pour la fixation interne des fractures intracapsulaires de la hanche chez l'adulte.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité des essais sur une échelle en 11 points ainsi que le risque de biais lié à la génération de la séquence et à l'assignation secrète, et ont extrait les données de manière indépendante. Des informations supplémentaires ont été sollicitées auprès des investigateurs. Après avoir été regroupés par type d'implant, les groupes d'essais comparables ont été divisés en sous-groupes et les données ont été combinées à l'aide du modèle à effets fixes lorsque cela était approprié, ou du modèle à effets aléatoires en cas d'hétérogénéité significative.

Résultats principaux: 

Cette revue publiée en 2011 inclut désormais 30 études portant sur 6 334 participants (6 339 fractures). La qualité méthodologique des essais variait considérablement et la documentation des méthodes et des résultats était généralement inappropriée. L'assignation secrète n'était confirmée que dans un seul essai. Les principales mesures de résultats rapportées étaient les complications liées à la cicatrisation de la fracture, les nouvelles opérations et la mortalité. La documentation des résultats fonctionnels était particulièrement déficiente.

Peu d'essais évaluaient une même comparaison. La plupart des résultats des 25 comparaisons individuelles, généralement évaluées dans un seul essai, ne révélaient aucune différence statistiquement significative entre les deux implants comparés. Nous avons observé que les rares résultats favorables étaient souvent associés à des implants développés dans les mêmes institutions que l'essai. Une réduction de la nécrose avasculaire était régulièrement associée à la vis coulissante de hanche par rapport à cinq types de vis à os spongieux, mais aucune différence significative n'était observée en termes de nouvelles opérations. En outre, la vis coulissante de hanche était associée à un temps d'insertion plus long et entraînait une perte de sang supérieure pendant la chirurgie par rapport à de nombreuses autres vis ou broches.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.