L'effet de la béclométhasone sur la taille des enfants

Lors d'une crise d'asthme, les voies respiratoires (passages vers les poumons) se rétrécissent en raison d'un gonflement (inflammation) et de spasmes musculaires. Ce rétrécissement entraîne des problèmes respiratoires, une respiration sifflante et de la toux. Des stéroïdes inhalés sont utilisés pour réduire le gonflement des voies respiratoires mais ils peuvent également ralentir la croissance des enfants. La revue des essais montre que la béclométhasone, un stéroïde inhalé, entraîne une réduction moyenne de la croissance d'environ un centimètre et demi par an. Néanmoins, on ignore si ce retard de croissance peut être rattrapé après l'arrêt du traitement. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Chez les enfants atteints d'asthme léger à modéré, la béclométhasone 200 mcg deux fois par jour entraînait une réduction de la croissance linéaire de -1,54 cm par an. Ces études duraient au maximum 54 semaines et l'on ignore si cette réduction de la croissance perdure ou si le retard peut être rattrapé après l'arrêt du traitement. Nous ne sommes pas en mesure de commenter les effets sur la croissance d'autres stéroïdes inhalés présentant des effets potentiellement moins systémiques. Si des stéroïdes inhalés sont nécessaires pour contrôler l'asthme de l'enfant, nous recommandons d'utiliser la dose minimale permettant un contrôle efficace et de surveiller attentivement la croissance.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les stéroïdes inhalés jouent un rôle central dans la prise en charge de l'asthme infantile. Leurs effets secondaires, en particulier pour la croissance, sont cependant préoccupants. D'autre part, l'asthme peut lui aussi entraîner un retard de croissance. Les taux de croissance n'étant pas stables, des essais contrôlés randomisés en groupes parallèles sont nécessaires afin d'évaluer l'impact des stéroïdes inhalés sur la croissance. Cette revue porte sur un seul stéroïde inhalé, la béclométhasone, qui est connue pour présenter de hauts niveaux d'absorption systémique.

Objectifs: 

Déterminer si la béclométhasone inhalée entraîne un retard significatif de la croissance linéaire chez les enfants asthmatiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Une recherche a été effectuée dans le registre des essais sur l'asthme du groupe Cochrane sur les voies respiratoires. Les références bibliographiques des études incluses et de revues reconnues ont été consultées afin d'obtenir des références supplémentaires. Des collègues et chercheurs travaillant dans le domaine de l'asthme ont été contactés en personne afin d'identifier des essais potentiellement pertinents.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant les effets de la béclométhasone à ceux d'un médicament non stéroïdien (placebo ou traitement non stéroïdien) sur la croissance linéaire des enfants asthmatiques.

Recueil et analyse des données: 

Les données relatives au résultat clinique de la « modification de la croissance » ont été extraites par deux évaluateurs de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Cent-cinquante-neuf références bibliographiques ont été identifiées au moyen de la stratégie de recherche documentaire et de l'examen des références bibliographiques. Trois étude remplissaient les critères d'inclusion. Toutes utilisaient de la béclométhasone 200 mcg deux fois par jour administrée à l'aide d'un Diskhaler à poudre sèche pour traiter des enfants souffrant d'asthme léger à modéré. Les études duraient de 7 à 12 mois. Dans les trois études, une réduction significative de la croissance linéaire était rapportée chez les enfants traités à la béclométhasone par rapport à ceux recevant un placebo ou un traitement non stéroïdien. La réduction moyenne, calculée par méta-analyse, était de -1,54 cm par an (IC à 95 %, entre -1,15 et -1,94).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.