L'effet des rappels générés manuellement et livrés aux fournisseurs de soins sur papier sur la pratique professionnelle et les résultats pour les patients

Quel est l’objectif de la revue ?

Dans cette Revue Cochrane, nous avons cherché à savoir si les professionnels de santé qui reçoivent des rappels sur papier donnent de meilleurs soins de santé. Les rappels contenaient des informations sur les patients, par exemple la recommandation de mesurer la tension artérielle. Nous avons recueilli et analysé toutes les études pertinentes et avons trouvé 63 études.

Messages principaux

Il semble probable que le fait d'envoyer des rappels aux professionnels de santé entraîne des améliorations allant de faible à modérée dans leur pratique, mesurées en fonction de l'adhésion aux recommandations cliniques. Il n'est pas certain que le fait de fournir des rappels ait un effet sur les résultats des patients.

Quel était l’objet de la revue ?

Les professionnels de santé ne fournissent pas toujours les soins recommandés par les recommandations ou standards de pratique clinique, en raison d'une trop grande quantité d'informations ou d'un oubli inconscient. Une solution possible est de leur donner des rappels sur papier qui n'ont pas été créés par un ordinateur. Ils sont particulièrement importants dans les pays où les documents électroniques ne sont pas largement disponibles. Les rappels pourraient aider les professionnels de santé à surmonter ces problèmes en les incitant à suivre les recommandations cliniques ou en leur fournissant des informations de manière simple et opportune. Dans cette revue, nous avons évalué les effets des rappels générés manuellement et transmis sur papier, sur la pratique professionnelle et les résultats pour les patients.

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

Nous avons identifié 63 études et en avons inclus 57 dans notre analyse. Les études ont évalué les rappels visant à commander des tests de dépistage, à administrer des vaccins, à prescrire des médicaments spécifiques ou à discuter des soins avec les patients. Les études montrent que :

- les rappels seuls (intervention à composante unique) améliorent probablement la pratique professionnelle, mesurée suivant le respect des recommandations, par rapport aux soins habituels ;

- les rappels ajoutés à une ou plusieurs co-interventions (intervention à composantes multiples) pourraient améliorer légèrement la pratique professionnelle, mesurée suivant le respect des recommandations, par rapport à la ou aux co-interventions sans la composante de rappel ;

- les rappels pourraient entraîner une pratique professionnelle légèrement moins bonne que d'autres interventions visant à améliorer la qualité, comme les rappels aux patients ;

- il n'est pas certain que les rappels, comparés aux soins habituels ou à d'autres interventions d'amélioration de la qualité, améliorent les résultats des patients ;

- les rappels ajoutés à d'autres interventions d'amélioration de la qualité pourraient faire peu ou pas de différence sur les résultats des patients par rapport à l'intervention d’amélioration de la qualité seule ;

- il y a eu des coûts supplémentaires pour obtenir les effets décrits ci-dessus, mais la pertinence des chiffres présentés est incertaine ;

- aucune des études incluses n'a rapporté les résultats liés aux effets néfastes ou indésirables.

Dans quelle mesure cette revue est-elle à jour ?

Les auteurs de la revue ont recherché les études publiées jusqu'en décembre 2018.

Conclusions des auteurs: 

Les rappels générés manuellement et livrés sur papier comme une seule intervention mènent probablement à des augmentations faibles à modérées des résultats liés à l'adhésion aux recommandations cliniques, et ils pourraient être utilisés comme une seule intervention d'AQ. Il n'est pas certain que des rappels devraient être ajoutés aux autres interventions d'AQ déjà en place dans le système de santé, bien que les effets pourraient être positifs. Si d'autres interventions d'AQ, telles que des rappels pour les patients ou des rappels informatisés, sont disponibles, elles devraient être préférées aux rappels générés manuellement, mais sous évaluation étroite afin de diminuer l'incertitude quant à leur effet potentiel.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les professionnels de la santé n'utilisent parfois pas les meilleures données probantes pour traiter leurs patients, en partie à cause d'actes d'omission inconscients et d'une surcharge d'information. Les rappels aident les cliniciens à surmonter ces problèmes en les incitant à se souvenir de l'information qu'ils connaissent déjà ou en présentant l'information dans un format différent et plus accessible. Les rappels générés manuellement sur papier sont définis comme des informations données au professionnel de santé pour chaque patient ou rencontre, fournies sur papier, et pour lesquelles aucun ordinateur n'est impliqué dans la production ou la livraison du rappel. Les rappels générés manuellement sur papier sont des interventions relativement peu coûteuses, et sont particulièrement pertinentes dans les contextes où les dossiers cliniques électroniques ne sont pas largement disponibles et abordables. Cette revue est l'une de trois revues Cochrane axées sur l'efficacité des rappels dans les soins de santé.

Objectifs: 

1. Déterminer l'efficacité des rappels générés manuellement et livrés sur papier pour modifier la pratique professionnelle et améliorer les résultats des patients.
2. Examiner si un certain nombre de modificateurs d'effets potentiels influencent l'efficacité des rappels générés manuellement et livrés sur papier.

Stratégie de recherche documentaire: 

Le 5 décembre 2018, nous avons effectué une recherche dans les registres de CENTRAL, MEDLINE, Embase, CINAHL et dans deux registres d'essais. Nous avons fait une recherche dans la littérature grise, examiné des revues individuelles, des comptes rendus de conférences et des revues systématiques pertinentes, et nous avons passé en revue les listes de références et les références citées des études incluses.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais randomisés et non randomisés évaluant l'impact des rappels générés manuellement et livrés sur papier comme une intervention unique (par rapport aux soins habituels) ou ajoutés à une ou plusieurs co-interventions comme une intervention à plusieurs composantes (par rapport à la ou aux co-interventions sans la composante de rappel) sur la pratique professionnelle ou les résultats des patients. Nous avons également inclus des essais randomisés et non randomisés comparant les rappels générés manuellement avec d'autres interventions d'amélioration de la qualité (AQ).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, évalué l’éligibilité des études et extrait les données. Nous avons extrait le critère de jugement principal tel que défini par les auteurs ou calculé la taille de l'effet médian pour tous les résultats déclarés dans chaque étude. Nous avons ensuite calculé le pourcentage d'amélioration médian et l'écart interquartile dans les études incluses qui ont rapporté les résultats liés à l'amélioration, et nous avons évalué la certitude des données probantes à l'aide de l'approche GRADE.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié 63 études (41 essais randomisés en grappes, 18 essais randomisés individuels et quatre essais non randomisés) qui répondaient à tous les critères d'inclusion. Cinquante-sept études ont fait état de données utilisables (64 comparaisons). Les études ont été réalisées principalement en Amérique du Nord (42 études) et au Royaume-Uni (huit études). Cinquante-quatre études ont été menées en milieu ambulatoire. Les domaines cliniques les plus souvent ciblés étaient la gestion des maladies cardiovasculaires (11 études), le dépistage du cancer (10 études) et les soins préventifs (10 études), et la plupart des études avaient les médecins comme population cible (57 études). La gestion générale d'une condition clinique (17 études), la commande de tests (14 études) et la prescription (10 études) sont les comportements les plus souvent visés par l'intervention.

Quarante-huit études ont rapporté des changements dans la pratique professionnelle mesurés en tant que résultats dichotomiques liés à l'observance du processus (p. ex., conformité aux recommandations de pratique clinique), 16 ont rapporté ces changements mesurés en tant que résultats continus liés au processus de soins (p. ex., nombre de jours avec les cathéters), huit ont rapporté des résultats dichotomiques liés aux patients (p. ex., taux de mortalité) et cinq ont rapporté des résultats continus liés aux patients (p. ex., tension artérielle systolique moyenne).

Les rappels générés manuellement et livrés sur papier améliorent probablement la pratique professionnelle mesurée par les résultats dichotomiques d’adhésion au processus par rapport aux soins habituels (amélioration médiane de 8,45 % (EI de 2,54 % à 20,58 %) ; 39 comparaisons, 40 346 participants ; données probantes de certitude modérée) et pourraient faire peu ou pas de différence sur les résultats continus du processus de soins (8 comparaisons, 3 263 participants ; données probantes de faible certitude). L'ajout de rappels sur papier générés manuellement à une ou plusieurs co-interventions d'AQ pourrait légèrement améliorer la pratique professionnelle mesurée en tant que résultats dichotomiques de l'adhésion au processus (amélioration médiane de 4,24 % (EI de -1,09 % à 5,50 %) ; 12 comparaisons, 25 359 participants ; données probantes de faible certitude) et probablement améliorer légèrement la pratique professionnelle mesurée en tant que résultats continus (amélioration médiane de 0,28 (EI de 0,04 à 0,51) ; 2 comparaisons, 12 372 participants ; données probantes de certitude modérée). Par rapport à d'autres interventions d'AQ, les rappels générés manuellement pourraient légèrement diminuer la pratique professionnelle mesurée en tant que résultats de l'adhésion au processus (diminution médiane de 7,9 % (EI -0,7 % à 11 %) ; 14 comparaisons, 21 274 participants ; données probantes de faible certitude).

Nous ne savons pas si les rappels générés manuellement et livrés sur papier, comparés aux soins habituels ou à d'autres interventions d'AQ, entraînent des résultats (dichotomiques ou continus) meilleurs ou pires pour les patients, car la certitude des données probantes est très faible (10 études, 13 comparaisons). Les rappels ajoutés à d'autres interventions d'AQ pourraient faire peu ou pas de différence dans les résultats (dichotomiques ou continus) des patients par rapport à l'AQ seule (2 études, 2 comparaisons).

En ce qui concerne l'utilisation des ressources, les études ont fait état de coûts supplémentaires par point d'efficacité gagné, mais en raison des différentes monnaies et années utilisées, la pertinence de ces chiffres est incertaine.

Aucune des études incluses n'a rapporté de résultats liés aux effets néfastes ou indésirables.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.