Antibiotiques pour le traitement de la diarrhée due à une Salmonella non typhique

La Salmonella non typhique (SNT) peut provoquer des diarrhées. Dans cette revue, nous avons examiné les bénéfices et l'innocuité des antibiotiques pour le traitement de la SNT contre placebo ou absence de traitement. Nous avons constaté que chez les gens par ailleurs en bonne santé, le traitement antibiotique ne procurait aucun bénéfice par rapport à un traitement sans antibiotiques. De plus, le traitement antibiotique renforçait la probabilité que les patients continuent à excréter les mêmes organismes jusqu'à un mois après le traitement. Nous ne sommes pas en mesure de commenter l'utilisation d'antibiotiques chez les gens très jeunes, très âgés ou incapables de combattre l'infection parce que les essais que nous avons identifiés n'incluaient pas ces patients.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe aucune preuve du bénéfice des antibiotiques dans le traitement de la diarrhée SNT chez les personnes par ailleurs en bonne santé. Nous ne sommes pas certains des effets chez les personnes très jeunes, très âgées ou ayant une maladie grave extra-intestinale. Un nombre légèrement supérieur d'effets indésirables a été relevé chez les personnes ayant reçu un traitement antibiotique pour la SNT.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La Salmonella non typhique (SNT) provoque souvent des diarrhées et se résorbe en général spontanément. Il arrive toutefois qu'elle entraîne une déshydratation et une septicémie. L'administration systématique d'antibiotiques pour traiter cette infection pourrait entraîner une colonisation persistante et la propagation de souches bactériennes résistantes.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'administration d'antibiotiques chez les patients souffrant de diarrhée SNT.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses (jusqu'à août 2012), dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), publié dans The Cochrane Library (jusqu'au numéro 8 de 2012), ainsi que dans MEDLINE, African Index Medicus, CINAHL, EMBASE, LILACS et le Science Citation Index jusqu'au 6 août 2012. Nous avons également recherché dans le métaregistre des essais contrôlés (mRCT) les essais terminés et en cours et les listes bibliographiques des articles pertinents.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (SNT) comparant tout traitement antibiotique pour la diarrhée provoquée par des espèces de SNT contre placebo ou absence de traitement antibiotique. Nous avons sélectionné des essais incluant des personnes de tous âges qui présentaient les symptômes de la SNT, tels que de la fièvre, des douleurs abdominales, des vomissements et des diarrhées. Nous avons exclus les essais dont les résultats n'étaient pas rapportés séparément pour le sous-groupe de patients souffrant de SNT. Deux auteurs de la revue ont appliqué de manière indépendante des critères d'admissibilité à cette revue.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont, de façon indépendante, extrait les données en fonction de critères de jugement pré-spécifiés et évalué les risques de biais des études incluses. Le critère de jugement principal était la présence de diarrhée entre deux et quatre jours après le traitement. La qualité des données a été évaluée au moyen de l'échelle GRADE.

Résultats principaux: 

Douze essais, impliquant 767 participants, ont été inclus. Aucune différence n'a été détectée entre les groupes sous antibiotique et sous placebo/absence de traitement pour les personnes souffrant de diarrhée deux à quatre jours après le traitement (risque relatif (RR) = 1,75 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % : 0,42 à 7,21 ; un essai, 46 participants ; données de très faible qualité). Aucune différence n'a été détectée en ce qui concerne la présence de diarrhée 5 à 7 jours après le traitement (RR = 0,83, IC à 95 % : 0,62 à 1,12 ; deux essais, 192 participants ; données de très faible qualité), l'échec clinique (RR = 0,88, IC à 95 % : 0,62 à 1,25 ; sept essais, 440 participants ; données de très faible qualité). La différence moyenne était de 0 jours pour la diarrhée (IC à 95 % : -0,54 à 0,54 ; 202 participants, quatre études, données de faible qualité) ; 0,27 jour pour la fièvre (IC à 95 % : -0,11 à 0,65 ; 107 participants, deux études, données de très faible qualité) Le traitement antibiotique à la quinolone a résulté en un nombre significativement supérieur de cultures fécales négatives pour la SNT durant la première semaine de traitement (échec microbiologique : RR = 0,33, IC à 95% : 0,20 à 0,56 ; 166 participants, quatre essais).

Avec le traitement antibiotique, le passage du même sérovar de Salmonella un mois après le traitement était presque deux fois plus probable (RR = 1,96, IC à 95 % : 1,29 à 2,98 ; 112 participants, trois essais), ce qui était statistiquement significatif. Les réactions indésirables non graves au médicament étaient plus courantes chez les patients ayant reçu le traitement antibiotique.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.