Administration prophylactique d'extraits de surfactant d'origine animale pour prévenir la morbidité et la mortalité chez les nouveau-nés prématurés

Les extraits de surfactant d'origine animale améliorent les résultats des bébés à risque de détresse respiratoire.

Le surfactant est essentiel au fonctionnement pulmonaire normal des bébés. Le syndrome de détresse respiratoire (SDR) est dû à une déficience ou à un dysfonctionnement du surfactant, la substance chimique qui tapisse les alvéoles des poumons et les maintient ouverts. Plusieurs surfactants d'origine animale ou synthétique ont été conditionnés et sont administrés aux bébés à risque afin de prévenir le développement d'un SDR. Cette revue a observé qu'un surfactant d'origine animale administré à la naissance réduisait le taux de mortalité ainsi que de nombreux troubles graves et incapacitants chez les bébés à risque de SDR.

Conclusions des auteurs: 

Il a été démontré que l'administration prophylactique d'extraits de surfactant d'origine animale par voie endotrachéale chez les nourrissons considérés à risque de syndrome de détresse respiratoire améliorait les résultats cliniques. Les nourrissons recevant un traitement prophylactique aux extraits de surfactant d'origine animale présentent un risque inférieur de pneumothorax, d'EPI, de mortalité, de DBP ou de décès.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le syndrome de détresse respiratoire (SDR) est dû à une déficience ou à un dysfonctionnement du surfactant pulmonaire. Divers extraits de surfactant d'origine animale ont été conditionnés et sont administrés aux nourrissons risquant de développer un SDR.

Objectifs: 

Évaluer les effets de l'administration prophylactique d'extraits de surfactant d'origine animale par voie endotrachéale sur la mortalité, la dysplasie broncho-pulmonaire (DBP) et d'autres morbidités chez les nouveau-nés prématurés risquant de développer un SDR. Des analyses en sous-groupe ont été réalisées sur la base du produit surfactant utilisé et du degré de prématurité.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches ont été effectuées dans MEDLINE et le registre Cochrane central des essais contrôlés jusqu'en janvier 2010.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant les effets d'une administration prophylactique d'extraits de surfactant d'origine animale (surfactant issu de sources humaines, porcines ou bovines, avec ou sans phospholipides supplémentaires) chez des nouveau-nés prématurés à haut risque lors de la naissance ou peu de temps après afin de prévenir le SDR, la mortalité et d'autres complications de la prématurité.

Recueil et analyse des données: 

L'extraction et l'analyse des données ont été effectuées conformément aux normes du CNRG.

Résultats principaux: 

Les neuf études incluses rapportaient toutes une amélioration initiale du statut respiratoire et une réduction du risque de SDR chez les nourrissons recevant un traitement prophylactique aux extraits de surfactant d'origine animale. La méta-analyse suggère une réduction du risque de pneumothorax (risque relatif typique de 0,40, IC à 95 %, entre 0,29 et 0,54 ; différence de risques typique de -0,12, IC à 95 %, entre -0,16 et -0,09), une réduction du risque d'emphysème pulmonaire interstitiel (EPI) (risque relatif typique de 0,46, IC à 95 %, entre 0,36 et 0,59 ; différence de risques typique de -0,16, IC à 95 %, entre -0,21 et -0,11), une réduction du risque de mortalité néonatale (risque relatif typique de 0,60, IC à 95 %, entre 0,47 et 0,77 ; différence de risques typique de -0,07, IC à 95 %, entre -0,12 et -0,03), et une réduction du risque de DBP ou de décès (risque relatif typique de 0,80, IC à 95 %, entre 0,72 et 0,88 ; différence de risques typique de -0,10, IC à 95 %, entre -0,16 et -0,04). Aucune différence n'était rapportée en termes de risque d'hémorragies intraventriculaires, de persistance du canal artériel, d'entérocolite nécrosante ou de rétinopathie du prématuré. Peu de données étaient disponibles concernant le suivi à long terme des nourrissons traités.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.