Soutien aux mères, pères et familles après un décès périnatal

Le décès d’un nouveau-né est une expérience dévastatrice pour les parents et la famille. On estime qu'environ un patient sur cinq souffre d’une douleur intense et prolongée après le décès d'un bébé survenu aux alentours du moment de l'accouchement. Il est essentiel que les parents et les familles se voient proposer, et aient accès à un soutien approprié de la part des soignants et de leur réseau social proche. Actuellement, on sait peu de choses concernant le rôle et l'efficacité réelle des différents types de soutien spécifique pour aux parents endeuillés et leurs familles. Cette revue visait à identifier les essais cliniques existants afin d’évaluer l'effet de différents types d’intervention de soutien et/ou de conseil en gestion du deuil pour les parents vivant un décès périnatal. Il n'y a pas d’études inclues sur ce sujet. Pour la mise à jour de cette revue, nous avons identifié un nouvel essai, qui est actuellement en attente de classification. Des recherches supplémentaires dans ce domaine sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Au moment de la mort d’un nouveau-né, des interventions de la part des acteurs du système de soins primaires et un réseau de soutien familial et social fort sont indispensables aux parents et aux familles. Cependant, en raison du manque d'essais randomisés de haute qualité réalisés dans ce domaine, les bénéfices réels des interventions actuellement existantes visant à apporter un soutien pour les mères, les pères et les familles faisant face à un décès périnatal ne sont pas clairs. En outre, les preuves actuellement disponibles sur les effets néfastes potentiels de certaines interventions (par ex. voir et porter un bébé décédé) restent peu concluantes à ce jour. Cependant, des études descriptives bien menées ont montré que, lorsque les circonstances s’y prêtaient et en présence d’un personnel expérimenté, sensible et compatissant, le fait de voir et porter leur bébé décédé est souvent une expérience très positive pour les parents. La nature sensible de ce sujet et la taille réduite des échantillons, rendent le développement des essais cliniques rigoureux difficile. Aussi, d’autres types de recherche pourraient apporter de plus amples informations pour la pratique clinique dans ce domaine. Si cela se justifie, des essais méthodologiquement rigoureux sont nécessaires. Cependant, des essais méthodologiquement rigoureux devraient prendre en compte la comparaison de différentes approches de soutien.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Procurer un environnement empathique, sensible et bienveillant et un réel soutien aux mères, pères et familles souffrant d’un décès périnatal fait de nos jours partie intégrante du travail des services de maternité dans de nombreux pays. Des interventions telles que le soutien psychologique ou le counselling, voire les deux, ont été suggérées pour améliorer le vécu des parents et des familles après un décès périnatal.

Objectifs: 

Évaluer l'effet de toutes les formes d'intervention (i .e. médicale, infirmière, par les sages-femmes, les travailleurs sociaux, les psychologues, le counselling ou en groupe) sur les parents et les familles qui souffrent d’un décès périnatal.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (28 janvier 2013) et les références bibliographiques des articles.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés de toute forme de soutien visant à encourager l'acceptation de la perte, le conseil de gestion du deuil, ou la psychothérapie ou le counselling spécialisés pour les mères, les pères et les familles vivant un décès périnatal.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité des essais.

Résultats principaux: 

Aucun essai n’a été inclus.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.