Donneurs d'oxyde nitrique (nitrates), L-arginine ou inhibiteurs de l'oxyde nitrique synthase dans l'accident vasculaire cérébral (AVC).

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La nitroglycérine (NTG) réduit la tension artérielle chez les patients ayant fait un AVC aigu. L'oxyde nitrique est une molécule essentielle impliquée dans la régulation de la tension artérielle et le contrôle de l'activité cérébrale, avant et pendant un AVC aigu. Par conséquent, les médicaments qui produisent de l'oxyde nitrique ou contrôlent sa production pourraient être bénéfiques en cas d'AVC aigu. Deux essais de petite taille sur la NTG, un donneur d'oxyde nitrique, ont été réalisés auprès de 127 patients ayant fait un AVC aigu et ont mis en évidence qu'elle réduit la tension artérielle ; cependant, ces études étaient trop petites pour évaluer si la NTG est sûre et efficace pour améliorer les résultats. Un essai plus vaste qui permettra de répondre à cette question est en cours de réalisation. Aucune autre étude sur des donneurs d'oxyde nitrique ou sur des médicaments modulateurs n'a été réalisée. À l'heure actuelle, ces classes de médicaments ne devraient pas être utilisées dans la prise en charge habituelle de l'AVC aigu.

Conclusions des auteurs: 

Actuellement les preuves issues d'essais randomisés sur les effets de des donneurs d'oxyde nitrique, de la L-arginine ou des inhibiteurs de l'oxyde nitrique synthase, chez des patients ayant fait un AVC, sont insuffisantes pour recommander leur utilisation. Un vaste essai contrôlé sur des patchs de trinitroglycérine est en cours de réalisation.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'oxyde nitrique a plusieurs effets qui peuvent être bénéfiques en cas d'AVC ischémique et utiles dans la prise en charge de la tension artérielle élevée en cas d'AVC. Certaines formes d'inhibition de l'oxyde nitrique synthase peuvent également être bénéfiques. Cependant, des concentrations élevées d'oxyde nitrique peuvent être toxiques pour les tissus cérébraux.

Objectifs: 

Évaluer les effets de donneurs d'oxyde nitrique, de la L-arginine ou d'inhibiteurs de l'oxyde nitrique synthase, chez des personnes ayant fait un AVC aigu.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche en mars 2002), EMBASE (de 1980 à mars 2002), MEDLINE (de 1966 à mars 2002), et les indices de références scientifiques d'ISI (de 1981 à mars 2002). Nous avons pris contact avec des entreprises pharmaceutiques et des investigateurs dans ce domaine.

Critères de sélection: 

Essais randomisés et quasi randomisés comparant des donneurs d'oxyde nitrique, la L-arginine ou des inhibiteurs de l'oxyde nitrique synthase, chez des patients une semaine après le déclenchement d'un AVC confirmé.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont appliqué indépendamment les critères d'inclusion. Les données sont fournies en tant que différences moyennes pondérées (DMP) ou rapport des cotes (RC) avec des intervalles de confiance (IC) de 95 %.

Résultats principaux: 

Deux essais terminés de petite taille (127 patients) sur la trinitroglycérine (TNG) transdermique, un donneur d'oxyde nitrique, ont été identifiés. La TNG a fait baisser la tension artérielle systolique ambulatoire en 24 heures de 7,9 mmHg (IC de 95 % entre 0,1 et 15,8 %) et a augmenté le rythme cardiaque (DMP 6,2 battements par minute, IC de 95 % de 2,7 à 9,8). Le traitement par TNG n'a pas été associé à des effets significatifs du point de vue statistique sur la mortalité en fin de traitement ou la mortalité combinée ou la détérioration, ou la mortalité à la fin du traitement, la mortalité combinée ou la dépendance, ou la mortalité combinée ou l'institutionnalisation.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.