Les professions paramédicales, tels que les infirmiers, les sages-femmes et les diététiciens, peuvent intégrer efficacement des protocoles cliniques pour améliorer les soins aux patients.

Le développement de protocoles cliniques destinés aux infirmiers, sages-femmes, diététiciens et autres professions paramédicales peut réduire la variabilité des pratiques et améliorer les soins des patients. Malgré des recherches limitées, cette revue a permis d'identifier certaines preuves indiquant que les protocoles pouvaient permettre d'améliorer les soins et que les rôles professionnels pouvaient être efficacement substitués : un infirmier peut, par exemple, exercer des fonctions médicales dans certaines circonstances. Ces interventions offrent l'opportunité de réduire les coûts mais d'autres recherches sont nécessaires dans tous les domaines couverts par ce sujet‏.

Conclusions des auteurs: 

Certaines preuves indiquent que les soins basés sur un protocole sont efficaces pour modifier les processus et les résultats des soins fournis par les professions paramédicales. Il faut cependant se garder de généraliser ces résultats à d'autres professions et environnements.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les protocoles cliniques visent à réduire la variabilité des pratiques et à promouvoir la prestation de soins de santé fondés sur des preuves.

Objectifs: 

Identifier et évaluer les effets des études portant sur l'introduction de protocoles cliniques pour les professions infirmières (y compris les visiteurs de santé), les sages-femmes et d'autres professions paramédicales.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe de revue Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins, MEDLINE (1975 à 1996), EMBASE, Cinahl et Sigle jusqu'en 1996, la base d’évaluation économique du NHS (1994 à 1996), DHSS-Data (1983 à 1996), la base des résumés des revues des effets (1994 à 1996) ainsi que les références bibliographiques des articles. Nous avons également effectué une recherche manuelle dans la revue Quality in Health Care, contacté personnellement les experts en la matière et contacté les bibliothèques identifiées par un comité d'experts.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés, les études contrôlées avant-après et les analyses de séries chronologiques interrompues portant sur l'introduction des interventions et comparant 1. Les protocoles cliniques associés à des stratégies de diffusion et/ou de mise en œuvre par rapport à l'absence de protocole ; 2. Les protocoles associés à des stratégies de diffusion et/ou de mise en œuvre par rapport à des protocoles associés à d'autres stratégies de diffusion et/ou de mise en œuvre ; et 3. Les protocoles (post hoc) utilisés par les professions paramédicales par rapport aux soins médicaux standards. Les participants étaient des infirmiers, des sages-femmes et d'autres professions paramédicales.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont extrait les données et évalué la qualité des études de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Dix-huit études portant sur plus de 467 professionnels de santé ont été incluses. Le reporting des méthodes était inapproprié pour toutes les études. Toutes les études (sauf une) ciblaient le groupe professionnel des infirmiers ; une étude ciblait uniquement des diététiciens. Les différents comportements ciblés incluaient la prise en charge de l'hypertension, de la lombalgie et de l'hyperlipidémie. Neuf études ont été identifiées pour la comparaison 1. Trois études sur cinq rapportaient une amélioration de quelques processus de soins et six études sur huit rapportaient une amélioration des résultats des soins. Une seule étude intégrait une évaluation économique formelle mais les résultats étaient équivoques. Trois études ont été identifiées pour la comparaison 2, mais la mauvaise qualité des méthodes ne permettait pas de tirer des conclusions définitives. Six études ont été identifiées pour la comparaison 3 (post hoc). Ces études confirmaient généralement l'hypothèse selon laquelle il n'existe pas de différence entre les soins fournis par des infirmiers suivant un protocole clinique et les soins standards fournis par un médecin.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.