Instruments à utiliser pour le prélèvement de villosités choriales pour le diagnostic prénatal

Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier les meilleures techniques et instruments chirurgicaux à utiliser pour le prélèvement de villosités choriales durant le premier trimestre de la grossesse (avant 15 semaines).

Le prélèvement de villosités choriales (PVC) est un test où un petit morceau de tissu placentaire (chorion) est retiré de l'utérus de la femme enceinte et est utilisé pour le dépistage danomalies génétiques. Les tissus peuvent être prélevés par le col de l'utérus ou à travers l'abdomen grâce à des tubes en plastique ou en métal (des canules), une pince à biopsie ou de fines aiguilles. Le risque de fausse couche pour la parturiente augmente si plusieurs tentatives sont nécessaires afin d'obtenir suffisamment de tissu placentaire ou si le sac gestationnel est endommagé pendant la procédure utilisant l'échoguidage.

Cette revue a mis en évidence des preuves montrant que de petites pinces pouvaient être plus efficaces et moins douloureuses pour la mère que l'aspiration à l'aide d'une canule, lors dun prélèvement via le col de l'utérus (le PVC par voie transcervicale). Cependant, il n'y avait aucune différence en termes de risque de fausse couche. Lorsque le prélèvement a été réalisé à travers l'abdomen (le PVC par voie transabdominale) en utilisant une aiguille associée à un système d'aspiration par pression négative soit continue soit discontinue, il n'y a eu aucune différence entre les techniques en terme d'efficacité, dintensité de la douleur ou de risque de fausse couche. Pinces et canules ont été évaluées dans cinq essais de PVC transcervical, portant sur 472 femmes. Deux essais impliquant 285 femmes ont comparé différentes techniques à l'aiguille pour le PVC par voie transabdominale. Ces essais randomisés sont trop petits pour fournir des preuves fiables en faveur d'un instrument ou d'une technique particulière pour le prélèvement de villosités choriales tant par voie transcervicale que transabdominale.

Conclusions des auteurs: 

Pour le PVC par voie transcervicale, bien qu'il existe des preuves pour recommander l'utilisation de petites pinces au lieu de canules, les preuves ne sont pas suffisamment solides pour encourager à un changement de pratique pour les cliniciens qui se sont habitués à une technique spécifique. Pour le PVC par voie transabdominale, selon les preuves actuelles, il n'existe aucune différence dans les critères de jugement cliniquement importants avec l'utilisation dun système daspiration à pression négative continue versus discontinue.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le prélèvement de villosités choriales (PVC) est la méthode de choix pour obtenir du tissu fœtal pour réaliser un diagnostic prénatal avant 15 semaines de grossesse. Le PVC peut être réalisé soit par voie transabdominale soit par voie transcervicale. Le type d'instrument utilisé et la technique pourrait avoir un impact significatif sur le résultat de la procédure. Une certaine habileté à manier l'instrument dans la cavité utérine sans ponctionner le sac gestationnel, à localiser l'extrémité de l'instrument sur un examen échographique et à réduire le nombre de passage de linstrument dans l'utérus est particulièrement importante.

Objectifs: 

Comparer l'efficacité et l'innocuité des différentes techniques et instruments utilisés pour obtenir du tissu chorial en début de grossesse, par voie transcervicale ou par voie transabdominale. Les critères de jugement principaux incluaient la non-obtention dun échantillon suffisant (plus de 5 mg de villosités chorioniques), le besoin de reinsertion de l'instrument, les douleurs et la survenue dune fausse couche après la procédure. Les critères de jugement secondaire incluaient le poids moyen de tissu obtenu, la réussite de la culture, une insertion difficile de linstrument, la visualisation difficile de linstrument, les saignements vaginaux après la procédure et le coût par procédure.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 août 2012).

Critères de sélection: 

Les essais randomisés comparant différents instruments (pince, canule, aiguille) ou techniques pour le PVC soit par voie transabdominale soit par voie transcervicale.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué l'éligibilité et la qualité des essais.

Résultats principaux: 

Pour le PVC par voie transcervicale, les pinces et les canules ont été évaluées dans cinq essais portant sur 472 femmes. Lorsqu'une canule a été utilisée, les opérateurs ont plus souvent échoué à obtenir un échantillon adéquate (plus de 5 mg de villosités choriales) (risque relatif moyen (RR) 3,81 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,52 à 9.56). Il n'y avait aucune différence dans la nécessité de réinsertion d'instruments (RR moyen de 2,44 ; IC à 95 % 0,83 à 7,20). Cependant, l'insertion d'une canule a été plus douloureuse (RR 1,93 ; IC à 95 % 1,11 à 3,37). Il n'y avait aucune différence dans la fausse couche spontanée lorsque l'utilisation d'une canule a été comparé à celle dune pince à biopsie (RR 1,00 ; IC à 95 % 0,14 à 6.96). Une étude rapportait le coût des procédures et montrait un coût plus élevé pour la PVC avec une canule (différence moyenne (DM) $183.7 ; IC à 95 % 152,62 à 214,78).

Lorsque les différents types de canules pour le PVC par voie transcervicale ont été comparés, il a été noté que lutilisation dune canule Portex était plus susceptible d'aboutir à un échantillon inutilisable (RR 2,23 ; IC à 95 % 1,25 à 3,98) comparée à lemploi dune canule en argent et plus a risque de représenter une procédure difficile (RR 3,26 ; IC à 95 % 1,38 à 7.67) ou douloureuse (RR 5,81 ; IC à 95 % 1,41 à 23.88) par rapport à une canule en aluminium.

Pour le PVC par voie transabdominale, deux essais comparant différentes techniques à laiguille ont été inclus, impliquant 285 femmes. Une étude utilisant un système ex vivo de placenta à terme a été exclu. Les essais inclus avaient comparé différentes techniques d'aspiration par pression négative continue avec un système daspiration à pression négative discontinue créé par une seringue associée à une aiguille de 20 Gauges. Les études ont produit des résultats contradictoires. Une étude a montré qu'il n'y avait aucune différence significative entre les groupes en ce qui concerne la quantité moyenne de villosités choriales obtenues (DM de 0,40 ; IC à 95 % -2,25 à 3,05) ou la non obtention dun échantillon adéquate (plus de 5 mg de villosités choriales) à la première tentative (RR 1,02 ; IC à 95 % 0,54 à 1,93), tandis que l'autre étude a trouvé que ces deux critères de jugements étaient significativement moins bons avec la technique standard à aspiration discontinue avec une seringue (poids moyenne de villosités obtenues : DM -14.80 ; IC à 95 % -21.71 à -7.89 ; échec à obtenir un échantillon adéquate sur la première tentative : RR de 2,73 ; IC à 95 % 1,08 à 6,92). Il n'y avait aucune différence en terme de taux de fausse couche suivant la procédure dans les deux études (RR 7,15 ; IC à 95 % 0,37 à 136.50 ; RR 2,93 ; IC à 95 % 0,12 à 70.00). La perception de la douleur par la patiente était similaire entre les groupes (DM de 0,00 ; IC à 95 % -0,04 à 0,04), tout comme létait la réussite de la mise en culture (aucun échec).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.