Interventions visant à réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH

REMARQUE : Cette revue doit être considérée comme obsolète et dépassée. En lieu et place de cette revue, veuillez vous référer aux revues Cochrane suivantes :

Read JS, Newell ML. Efficacité et innocuité de l'accouchement par césarienne dans la prévention de la transmission mère-enfant du VIH-1. Base des revues systématiques Cochrane 19 octobre 2005, numéro 4

Wiysonge CS, Shey MS, Sterne JA, Brocklehurst P. Supplémentation en vitamine A visant à réduire le risque de transmission mère-enfant de l'infection par le VIH. Base des revues systématiques Cochrane 19 octobre 2005, numéro 4

Wiysonge CS, Shey MS, Shang JD, Sterne JA, Brocklehurst P. Désinfection vaginale visant à prévenir la transmission mère-enfant de l'infection par le VIH. Base des revues systématiques Cochrane 19 octobre 2005, numéro 4

Volmink J, Siegfried NL, van der Merwe L, Brocklehurst P. Antirétroviraux visant à réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH. Base des revues systématiques Cochrane 24 janvier 2007, numéro 1.

Horvath T, Madi BC, Iuppa IM, Kennedy GE, Rutherford G, Read JS.. Interventions visant à prévenir la transmission mère-enfant postnatale tardive du VIH. Base des revues systématiques Cochrane 2009, Numéro 1.

Sturt AS, Dokubo EK, Sint TT. Traitement antirétroviral (TAR) dans le traitement de l'infection par le VIH chez des femmes enceintes éligibles pour le TAR. Base des revues systématiques Cochrane 2010, Numéro 3 .

Vous pouvez également consulter une revue générique abordant certains des thèmes précédents (publication en 2007) :

Bond K, Horváth T, Harvey K, Wiysonge CS, Read JS. Bibliothèque Cochrane et transmission mère-enfant du VIH : revue générique. La santé de l'enfant fondée sur des faits prouvés : Cochrane Review Journal 2007;2:4-24.

Conclusions des auteurs: 

La zidovudine, la névirapine et l'accouchement par césarienne de convenance semblent être efficaces dans la réduction du risque de transmission mère-enfant du VIH.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

REMARQUE : Cette revue doit être considérée comme obsolète et dépassée. En lieu et place de cette revue, veuillez vous référer aux revues Cochrane suivantes :

Read JS, Newell ML. Efficacité et innocuité de l'accouchement par césarienne dans la prévention de la transmission mère-enfant du VIH-1. Base des revues systématiques Cochrane 19 octobre 2005, numéro 4

Wiysonge CS, Shey MS, Sterne JA, Brocklehurst P. Supplémentation en vitamine A visant à réduire le risque de transmission mère-enfant de l'infection par le VIH. Base des revues systématiques Cochrane 19 octobre 2005, numéro 4

Wiysonge CS, Shey MS, Shang JD, Sterne JA, Brocklehurst P. Désinfection vaginale visant à prévenir la transmission mère-enfant de l'infection par le VIH. Base des revues systématiques Cochrane 19 octobre 2005, numéro 4

Volmink J, Siegfried NL, van der Merwe L, Brocklehurst P. Antirétroviraux visant à réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH. Base des revues systématiques Cochrane 24 janvier 2007, numéro 1.

Horvath T, Madi BC, Iuppa IM, Kennedy GE, Rutherford G, Read JS.. Interventions visant à prévenir la transmission mère-enfant postnatale tardive du VIH. Base des revues systématiques Cochrane 2009, Numéro 1.

Sturt AS, Dokubo EK, Sint TT. Traitement antirétroviral (TAR) dans le traitement de l'infection par le VIH chez des femmes enceintes éligibles pour le TAR. Base des revues systématiques Cochrane 2010, Numéro 3 .

Vous pouvez également consulter une revue générique abordant certains des thèmes précédents (publication en 2007) :

Bond K, Horváth T, Harvey K, Wiysonge CS, Read JS. Bibliothèque Cochrane et transmission mère-enfant du VIH : revue générique. La santé de l'enfant basée sur des faits prouvés : Cochrane Review Journal 2007;2:4-24.

====================================

À la fin de l'année 1998, plus de 33 millions d'individus étaient atteints du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et plus d'un million d'enfants ont été infectés par leur mère.

Objectifs: 

Le but de cette revue était d'estimer quelles interventions peuvent être efficaces dans la diminution du risque de transmission mère-enfant du VIH, ainsi que leurs effets sur la mortalité et la morbidité néonatales maternelles.

La stratégie de recherche documentaire: 

Cette recherche s'est appuyée sur le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance et le registre Cochrane des essais contrôlés.

Critères de sélection: 

Essais randomisés comparant les interventions visant à réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH par rapport à l'administration d'un placebo ou l'absence de traitement, ou bien deux interventions ou plus visant à réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH.

Recueil et analyse des données: 

L’évaluation de la qualité des essais et l’extraction des données ont été effectuées par l'évaluateur.

Résultats principaux: 

Zidovudine
Quatre essais comparant la zidovudine à un placebo et impliquant 1 585 participants ont été inclus. Par rapport au placebo, on a observé une réduction significative du risque de transmission mère-enfant quelle que soit la zidovudine (risque relatif (RR) de 0,54, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,42 à 0,69). Il n'existe aucune preuve de la supériorité de la thérapie de longue durée par rapport à la thérapie de courte durée.

Névirapine
Un essai a comparé la névirapine intrapartum et postnatale avec la zidovudine intrapartum et postnatale chez 626 femmes, dont la majorité allaitaient leurs nourrissons. Par rapport à la zidovudine, on a observé une réduction significative du risque de transmission mère-enfant du VIH avec la névirapine (RR de 0,58, IC à 95 % de 0,40 à 0,83). Aucun essai comparant la névirapine à un placebo n'est disponible.

Césarienne
Un essai comparant la césarienne de convenance avec l'anticipation d'un accouchement par voie basse impliquant 436 participants a été inclus. Par rapport à l'accouchement par voie basse, on a observé une réduction significative du risque de transmission mère-enfant du VIH avec une césarienne (RR de 0,17, IC à 95 % de 0,05 à 0,55).

Immunoglobuline
Un essai comparant l'immunoglobuline hyperimmune et la zidovudine avec de l'immunoglobuline non spécifique et zidovudine impliquant 501 participants a été inclus. L'ajout d'immunoglobuline hyperimmune à la zidovudine ne semble pas avoir d'effet supplémentaire sur le risque de transmission mère-enfant (RR de 0,67, IC à 95 % de 0,29 à 1,55).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.