Supplémentation en vitamine C pour la prévention et le traitement de la pneumonie

Problématique de la revue

Quel est le rôle de la supplémentation en vitamine C dans la prévention et le traitement de la pneumonie chez les adultes et les enfants par rapport à l'absence de supplémentation ?

Contexte

La pneumonie est une infection pulmonaire causée par un virus, des bactéries et des champignons. La vitamine C joue un rôle dans le système immunitaire, c'est pourquoi une supplémentation pourrait être importante pour prévenir et traiter la pneumonie chez les enfants et les adultes. Nous avons évalué le rôle de la vitamine C pour la prévention et le traitement de la pneumonie.

Date de la recherche

Nous avons cherché des données probantes jusqu'au 4 mars 2020.

Caractéristiques des études

Nous avons inclus neuf études, dont deux qui ont été classées comme des études en cours. Les sept études incluses ont impliqué un total de 2774 participants et ont été menées dans des pays à revenu élevé (Royaume-Uni, États-Unis et Chili) et des pays à revenu moyen inférieur (Bangladesh et Pakistan). Quatre études ont été menées en milieu hospitalier, deux dans des écoles et une dans un centre d'entraînement militaire. Trois études ont porté sur des enfants de moins de cinq ans, deux sur des enfants d'âge scolaire, une sur des participants adultes et une sur des participants plus âgés, entre 60 et 90 ans. Deux études ont évalué l'effet de la supplémentation en vitamine C pour la prévention de la pneumonie ; quatre études ont évalué l'effet de la supplémentation en vitamine C dans le traitement de la pneumonie ; et une étude a évalué le rôle de la vitamine C à la fois pour la prévention et le traitement de la pneumonie. Les doses de suppléments de vitamine C utilisées étaient de 125 mg, 200 mg, 500 mg et 2 g.

Sources de financement des études

Quatre études ont été financées par des entreprises pharmaceutiques. Trois études n'ont pas rapporté des sources de financement.

Principaux résultats

Nous avons évalué le taux de pneumonie (incidence), la fréquence de la pneumonie (prévalence), le nombre de décès dus à la pneumonie (mortalité), et les résultats non intentionnels et nocifs (effets indésirables) associés à la vitamine C pour prévenir la pneumonie. Seules deux études (736 personnes) ont fait état d'une incidence, et une étude a signalé un effet indésirable (urticaire) associé à la vitamine C pour prévenir la pneumonie. Aucune étude n'a rapporté sur la prévalence ou la mortalité. Les données probantes étaient insuffisantes pour déterminer l'effet de la vitamine C sur la prévention de la pneumonie.

Nous avons également évalué le temps pendant lequel les personnes étaient malades (durée de la maladie), le nombre de personnes guéries, la mortalité et les effets indésirables liés à l'utilisation de la vitamine C comme traitement contre la pneumonie. Bien que deux études aient fait état de la durée de la maladie, les résultats n'ont pas pu être combinés pour l'analyse. Une étude a rapporté la mortalité. Aucune étude n'a rapporté de taux de guérison ou d'effets indésirables. Les données probantes étaient insuffisantes pour déterminer l'effet de la vitamine C dans le traitement de la pneumonie.

Qualité des données probantes

Nous avons jugé que les études incluses présentaient un risque global élevé ou peu clair de biais. Nous avons estimé que la qualité des données probantes était très faible en raison des limites des études, des variations entre les études, de la petite taille des échantillons et de l'incertitude des estimations.

Conclusions des auteurs: 

En raison du petit nombre d'études incluses et de la très faible qualité des données probantes existantes, nous sommes incertains de l'effet de la supplémentation en vitamine C pour la prévention et le traitement de la pneumonie. D'autres études de bonne qualité sont nécessaires pour évaluer le rôle de la supplémentation en vitamine C dans la prévention et le traitement de la pneumonie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Selon l'étude Global Burden of Disease Study 2015, l'infection des voies respiratoires inférieures est la principale cause de décès par maladie infectieuse, et la cinquième cause de décès en général. La vitamine C joue un rôle dans la modulation de la résistance aux agents infectieux, par conséquent une supplémentation en vitamine C peut être importante pour prévenir et traiter la pneumonie.

Objectifs: 

Évaluer l'impact de la supplémentation en vitamine C pour prévenir et traiter la pneumonie chez les enfants et les adultes.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, Embase, PubMed, CINAHL, LILACS, Web of Science et dans deux registres d'essais jusqu'au 4 mars 2020. Nous avons également vérifié les références bibliographiques pour identifier des études supplémentaires. Nous n'avons appliqué aucun statut de publication ni aucun filtre de langue.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) et des quasi-ECR (études utilisant des méthodes d'attribution qui ne sont pas aléatoires, par exemple la date de naissance, le numéro de dossier médical) évaluant le rôle de la supplémentation en vitamine C dans la prévention et le traitement de la pneumonie chez les enfants et les adultes par rapport au contrôle ou au placebo.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons suivi les procédures méthodologiques standard prévues par Cochrane.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus sept études dans la revue et identifié deux études en cours. Les sept études incluses ont impliqué un total de 2774 participants ; cinq études étaient des ECR et deux étaient des quasi-ECR. Les études incluses ont été menées dans des pays à revenus élevés (Royaume-Uni, États-Unis et Chili) et dans des pays à revenus intermédiaire inférieur (Bangladesh et Pakistan). Quatre études ont été menées en milieu hospitalier, deux dans des écoles et une dans un centre d'entraînement militaire. Trois études ont porté sur des enfants de moins de cinq ans, deux sur des enfants d'âge scolaire, une sur des participants adultes et une sur des participants plus âgés, entre 60 et 90 ans. Deux études ont évalué l'effet de la supplémentation en vitamine C pour la prévention de la pneumonie ; quatre études ont évalué l'effet de la supplémentation en vitamine C comme complément au traitement de la pneumonie ; et une étude a évalué le rôle de la vitamine C à la fois pour la prévention et le traitement de la pneumonie. Pour la prévention de la pneumonie, les études incluses ont fourni une supplémentation en doses de 500 mg par jour pendant 14 semaines, 2 g par jour pendant 8 semaines, et 2 g par jour pendant 12 semaines. Pour le traitement de la pneumonie, les études incluses ont fourni une supplémentation en vitamine C à des doses de 125 mg par jour (jusqu'à la sortie), 200 mg pendant 4 semaines et 200 mg jusqu'à la sortie, en complément du traitement de la pneumonie. Nous avons évalué les études incluses comme présentant globalement un risque élevé ou peu clair de biais pour la génération de séquences aléatoires, la dissimulation des allocations et l'aveuglement. Nous avons jugé la qualité des données probantes comme étant très faible.

Trois études ont évalué l'effet d'une supplémentation en vitamine C pour la prévention de la pneumonie ; nous avons jugé la qualité des données probantes comme étant très faible. Nous sommes incertains quant à l'effet d'une supplémentation en vitamine C sur l'incidence de la pneumonie (risque relatif (RR) 0,46, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,06 à 3,61 ; 2 études, 736 participants ; I² = 75 % ; données probantes de très faible qualité) et des effets indésirables (urticaire) (RR 3,11, IC à 95 % 0,13 à 76,03 ; 1 étude, 674 participants ; données probantes de très faible qualité). Aucune des études incluses n'a rapporté nos autres critères de jugement primaires (prévalence de la pneumonie et mortalité) ni aucun de nos critères de jugement secondaires.

Cinq études ont évalué l'effet d'une supplémentation en vitamine C comme complément au traitement de la pneumonie ; nous avons jugé la qualité des données probantes comme étant très faible. Une étude a signalé une diminution de la durée de la maladie dans le groupe de supplémentation en vitamine C (3,4 jours ± 2,54) par rapport au groupe de contrôle (4,5 jours ± 2,35), et une étude a signalé une diminution du nombre de jours nécessaires pour améliorer la saturation en oxygène (1,03 jours ± 0,16 contre 1,14 jours ± 1,0) et la fréquence respiratoire (3,61 jours ± 1,50 contre 4,04 jours ± 1,62) dans le groupe de supplémentation en vitamine C par rapport au groupe de contrôle. Nous sommes incertains de l'effet de la supplémentation en vitamine C sur la mortalité due à la pneumonie (RR 0,21, 95 % IC 0,03 à 1,66 ; 1 étude, 57 participants ; données probantes de très faible qualité). Une étude a rapporté que la durée moyenne du séjour à l'hôpital était de 6,75 jours chez les enfants du groupe de supplémentation en vitamine C et de 7,75 jours dans le groupe de contrôle ; une autre étude a rapporté une durée moyenne de séjour à l'hôpital plus faible dans le groupe de supplémentation en vitamine C que dans le groupe de contrôle (109,55 heures ± 27,89 contre 130,64 heures ± 41,76).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Mamadou Lamarana Diallo et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.