Méthodes de suivi des contacts pour la tuberculose

Objectif de la revue

Cette revue Cochrane vise à déterminer s'il existe des données probantes à l'appui de l'approche actuelle de recherche des contacts (le processus d'identification des personnes exposées à un cas infectieux de tuberculose) et si d'autres options pourraient entraîner un taux plus élevé de détection des infections dans les contacts. Nous avons cherché toutes les études pertinentes pour répondre à cette question.

Messages clés

Le suivi des contacts est une méthode importante pour réduire davantage les taux de tuberculose. Les auteurs de la Cochrane Review n'ont trouvé aucune étude traitant de cette question. Par conséquent, d'autres recherches sont nécessaires pour déterminer si d'autres méthodes de suivi des contacts pourraient produire un meilleur rendement en ce qui concerne le nombre de contacts détectés et la proportion de personnes atteintes de maladie.

Qu’a-t-il été étudié dans la revue ?

La tuberculose (TB) est une maladie infectieuse causée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis. À l'échelle mondiale, on estime que la tuberculose touche 1,7 milliard de personnes dans le monde, avec 1,3 million de décès et 10 millions de nouveaux cas chaque année. La tuberculose est transmise par les gouttelettes crachées par les patients infectés à des contacts sensibles. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) vise à éliminer cette maladie d'ici 2035. Pour réaliser cette tâche ambitieuse, la diminution actuelle du nombre de nouveaux cas doit s'accélérer. Dans les pays à revenu élevé où les taux de tuberculose sont faibles, le suivi des contacts est la principale méthode utilisée pour trouver les personnes à risque de développer la tuberculose.

Principaux résultats de la revue

Les auteurs de la revue ont constaté qu'aucun essai comparatif randomisé approprié n'a été mené pour répondre à cette question. Il n'y a pas suffisamment de données probantes de haute certitude pour comparer les méthodes actuelles de suivi des contacts utilisées avec d'autres options ; des recherches plus poussées sont donc nécessaires.

À quel point cette revue est-il à jour ?

Nous avons recherché les études publiées jusqu'au 15 juillet 2019.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue Cochrane souligne le manque de recherche à l'appui de la méthode actuelle de suivi des contacts et la nécessité pour les ECR de comparer de nouvelles méthodes comme l'analyse des réseaux sociaux pour améliorer les processus de suivi des contacts.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La tuberculose est une maladie bactérienne infectieuse qui se transmet par les gouttelettes respiratoires des personnes infectées aux contacts sensibles. Pour éliminer cette maladie des milieux à incidence faible et moyenne, il faut identifier les personnes les plus susceptibles d'être infectées (contacts). Récemment, les auteurs de l'étude ont examiné d'autres méthodes de suivi des contacts qui ont permis d'améliorer la détection et la priorisation des contacts. L'avantage comparatif de ces méthodes n'a pas été établi.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de nouvelles méthodes de suivi des contacts par rapport aux normes de soins actuelles pour identifier les cas latents et actifs dans les milieux à incidence faible à modérée.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons fait des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, Embase, LILACS, Web of Science, et CINAHL jusqu'au 15 juillet 2019. Nous avons également cherché des essais cliniques et examiné des listes de références et des comptes rendus de conférences.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) et ECR en grappes de stratégies de suivi des contacts qui comprenaient d'autres approches (autres que la pratique courante).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué de façon indépendante l'admissibilité et la qualité des articles identifiés à l'aide de critères préétablis.

Résultats principaux: 

Aucun essai n'a satisfait aux critères d'inclusion de cette revue. Plusieurs auteurs de l'étude ont décrit une autre méthode d'examen des contacts et d'analyse des réseaux sociaux, mais ne l'ont pas comparée à l'approche actuelle de suivi des contacts.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Jessica King et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d’origine? Merci d’adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.