Arrêt de l’alimentation pour la prévention de l'entérocolite nécrosante associée à la transfusion chez les nourrissons prématurés

Problématique de la revue

Chez les prématurés, l'arrêt de l'alimentation au moment d'une transfusion de concentré de globules rouges entraîne-t-il une diminution du risque de développer une entérocolite nécrosante (ECN) ou la mort ?

Contexte

L’ECN est une maladie intestinale inflammatoire grave qui est associée à des taux élevés de morbidité et de mortalité chez les prématurés. Il est bien connu que certaines pratiques d'alimentation ont un impact sur le risque qu'un bébé prématuré développe une ECN, et les données probantes suggèrent que les transfusions de concentré de globules rouges, qui sont souvent nécessaires pendant l'admission d'un bébé prématuré aux soins intensifs, pourraient avoir un rôle dans le développement de cette maladie. Les effets de l'alimentation d'un bébé pendant une transfusion de globules rouges et le développement subséquent d’une ECN ne sont pas encore clairs, et il existe d'importantes variations dans la pratique.

Caractéristiques de l'étude

En consultant les bases de données médicales jusqu'en novembre 2018, les auteurs de la revue ont trouvé sept études qui évaluaient les effets de l'arrêt de l'alimentation pendant une transfusion sanguine. De ces sept études, une étude était une étude d'observation non randomisée, quatre études sont en cours et une étude a été interrompue sans qu'aucun résultat ne soit disponible. Une seule étude portant sur 22 prématurés était éligible à l’inclusion dans la revue.

Principaux résultats

Des essais contrôlés randomisés ont fourni peu de données probantes sur les effets des pratiques d'alimentation pendant la transfusion sanguine et le développement de l’ECN. Un seul petit essai a été inclus dans l'analyse, et cet essai n'a pas signalé de cas d’ECN associée à la transfusion dans les groupes d'alimentation entérale ou sans alimentation.

Qualité des données probantes

Les données étaient insuffisantes pour permettre de tirer des conclusions significatives en raison de la très faible qualité des données probantes selon l’évaluation GRADE. Des essais contrôlés randomisés de grande envergure sont nécessaires pour répondre à la question de la revue.

Conclusions des auteurs: 

Les données probantes issues des essais contrôlés randomisés sont insuffisantes pour montrer si l'arrêt de l’alimentation a un effet sur l'incidence d’une ECN subséquente ou sur la mortalité. Pour résoudre ce problème, il faudrait des ECR de grande taille et suffisamment puissants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les pratiques d'alimentation au moment de la transfusion de concentré de globules rouges ont été impliquées dans le développement subséquent d'entérocolite nécrosante (ECN) chez les nourrissons prématurés. Plus précisément, il a été suggéré que le fait de retenir l’alimentation au moment de la transfusion pourrait réduire le risque d’ECN subséquente. Il est important de déterminer si le fait de ne pas donner d'aliments pendant la transfusion réduit le risque d’ECN ultérieure et de mortalité associée.

Objectifs: 

- Évaluer les effets bénéfiques et les risques, de l'arrêt par rapport à la poursuite de la gestion de l’alimentation, avant, pendant et après la transfusion sanguine chez les prématurés

- Évaluer les effets de l'arrêt par rapport à la poursuite de l'alimentation chez les sous-groupes de nourrissons suivants : nourrissons de différentes gestations ; nourrissons atteints d'anémie symptomatique et asymptomatique ; nourrissons qui ont reçu différents calendriers, types et méthodes d'alimentation ; nourrissons qui ont reçu différents produits sanguins, à différents volumes et par différentes voies de perfusion; et ceux qui ont reçu des transfusions de sang avec ou sans co-interventions comme le recours aux diurétiques

- Déterminer l'efficacité et l'innocuité de l'arrêt de l’alimentation au moment d'une transfusion sanguine pour réduire le risque d'entérocolite nécrosante (ECN) ultérieure chez les prématurés

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard du groupe Cochrane néonatal pour faire des recherches dans le Registre central des essais contrôlés de Cochrane (CENTRAL ; 2018, numéro 11), dans la Bibliothèque Cochrane ; MEDLINE ( de 1966 jusqu’au 14 novembre 2018) ; Embase (de 1980 jusqu’au 14 novembre 2018) ; et le Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature (CINAHL ; de 1982 jusqu’au 14 novembre 2018). Nous avons également effectué des recherches dans les bases de données d'essais cliniques, les actes de conférences et les listes de référence des articles extraits pour les essais contrôlés randomisés (ECR), les ECR par grappes et les essais quasi-randomisés (quasi-ECR).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant l'arrêt de l'alimentation par rapport à la poursuite de l’alimentation au moment de la transfusion sanguine chez les nourrissons prématurés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, sélectionné les essais, évalué la qualité des essais et extrait les données des études incluses.

Résultats principaux: 

La recherche a révélé sept études qui ont évalué les effets de l'arrêt de l’alimentation pendant la transfusion sanguine. Toutefois, un seul ECR portant sur 22 prématurés était éligible à l’inclusion dans la revue. Cet ECR présentait un faible risque de biais de sélection, mais un risque élevé de biais de performance, car il n’y a pas eu de mise en insu du personnel soignant vis à vis de la répartition dans l'étude. L'objectif principal de cet essai était d'étudier les changements du débit sanguin mésentérique, et il n’y a pas eu de cas d’ECN signalé chez les nourrissons participant à l'essai. Nous n'avons pas pu tirer de conclusion à partir de cette seule étude. Dans l'ensemble, l'évaluation GRADE de la qualité des données probantes était très faible.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Jessica King et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d’origine? Merci d’adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.