Cyclophotocoagulation endoscopique pour le glaucome à angle ouvert et la fermeture primitive de l’angle

Objectif de la revue
L’objectif de cette revue Cochrane était de déterminer si la cyclophotocoagulation endoscopique (endoscopic cytophotocoagulation ou ECP) diminue la pression dans l'œil chez les personnes atteintes de glaucome à angle ouvert ou à angle fermé. Les auteurs de cette revue Cochrane ont recueilli et analysé toutes les études pertinentes pour répondre à cette question et n'ont trouvé qu’une étude en cours et aucune étude terminée.

Messages clés
Aucune étude pertinente n'a été publiée comparant l’ECP à d'autres traitements.

Sujet de la revue
Le glaucome est une affection oculaire courante qui peut mener à la cécité si elle n'est pas traitée. Quand on a le glaucome, le nerf optique (qui relie l'œil au cerveau) est endommagé, souvent en raison de la pression accrue dans l'œil due à l'accumulation de liquide. L’ECP est un type de chirurgie dans lequel les médecins utilisent un laser pour ralentir la production de ce fluide. Cela peut entraîner une baisse de la pression oculaire et une diminution des risques d'endommagement du nerf optique. L’ECP peut entraîner moins de dommages à l'œil que d'autres types de chirurgie du glaucome. Cela pourrait être plus sûr et plus confortable et pourrait aider à la récupération.

Principaux résultats de la revue
Les auteurs de cette revue Cochrane n'ont trouvé aucune étude terminée qui pourrait être incluse dans la revue.

Cette revue est-elle à jour ?
Les auteurs de cette revue Cochrane ont recherché les études publiées jusqu'au 12 juillet 2018.

Conclusions des auteurs: 

À l'heure actuelle, il n'existe pas de données probantes de haute qualité sur les effets de l’ECP pour le traitement du GAO et de la fermeture primaire de l’angle. Des ECR bien conçus sont nécessaires pour évaluer l'efficacité et l'innocuité de cette technique à moyen et à long terme.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le glaucome est l'une des principales causes de cécité irréversible. Un certain nombre de techniques chirurgicales mini-invasives ont été introduites comme traitement pour prévenir la progression du glaucome. Parmi celles-ci, la cyclophotocoagulation endoscopique (endoscopic cyclophotocoagulation ou ECP) est une procédure cyclodestructive développée par Martin Uram en 1992.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de l’ECP chez les personnes atteintes de glaucome à angle ouvert (GAO) et de fermeture primitive de l’angle dont l'état est mal contrôlé par les gouttes ophtalmiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL ; qui contient le registre des essais du groupe de travail Cochrane sur la vue et les yeux ; 2018, numéro 6) ; Ovid MEDLINE ; Ovid Embase ; le registre ISRCTN ; ClinicalTrials.gov et le système d’enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS. Les recherches ont été effectuées le 12 juillet 2018.

Critères de sélection: 

Nous avons cherché des essais contrôlés randomisés (ECR) sur le traitement par ECP comparé à d'autres traitements chirurgicaux (autres techniques impliquant des dispositifs mini-invasifs pour le glaucome ou trabéculectomie), des traitements au laser ou des traitements médicaux. Nous avons prévu également d’inclure des essais dans lesquels ces dispositifs étaient utilisés en association avec la phacoémulsification par rapport à la phacoémulsification seule.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de l'étude ont prévu d’extraire indépendamment les données à partir des rapports des études incluses en utilisant un formulaire de collecte de données et d’analyser les données en fonction des méthodes exigées par Cochrane. Notre principal critère de jugement était la proportion de participants qui n’utilisaient plus les gouttes ophtalmiques. Les critères de jugement secondaires comprenaient le changement moyen de la pression intraoculaire (PIO) ; la proportion de participants qui ont atteint une PIO de 21 mmHg ou moins, de 17 mmHg ou moins ou de 14 mmHg ou moins ; et la proportion de participants présentant des complications intra- et postopératoires. Nous avons prévu de mesurer tous les résultats à court (six à 18 mois), à moyen (18 à 36 mois) et à long terme (36 mois ou plus).

Résultats principaux: 

Nous avons trouvé une étude en cours qui répondait à nos critères d'inclusion (ChiCTR-TRC-14004233). L'étude compare la phacoémulsification combinée avec l’ECP à la phacoémulsification seule chez les personnes atteintes d’un glaucome primitif par fermeture de l’angle. Le principal critère de jugement est la PIO et le nombre de médicaments utilisés pour faire baisser la PIO. Au total, 50 personnes ont été enrôlées. L'étude a débuté en février 2014, et les investigateurs on a terminé le recrutement et son en train de recueillir les données.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Dara O’CONNOR et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.