Quel effet a le soutien psychologique via la vidéo en temps réel comparé au soutien téléphonique pour aider les gens à arrêter de fumer ?

Contexte

Les logiciels de communication vidéo, comme Skype et FaceTime, permettent aux professionnels fournissant un soutien psychologique ou des conseils (’counsellors’ en anglais) de voir et d'entendre les gens sur Internet pour les aider à arrêter de fumer. Le conseil/suivi psychologique via la vidéo pourrait aider un grand nombre de personnes à arrêter de fumer car plus de quatre milliards de personnes utilisent Internet et que les logiciels de communication vidéo sont gratuits.

Caractéristiques des études

Nous avons recherché des études le 13 août 2019 et en avons trouvé deux qui répondaient à nos critères d'inclusion. Notre objectif principal était de savoir si le conseil/soutien psychologique vidéo offert individuellement ou en groupe pouvait aider les gens à arrêter de fumer et de déterminer si il est comparable à d'autres types de soutien pour aider les gens à arrêter de fumer. Nous avons également étudié l'effet du conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel sur le nombre de fois où les gens ont essayé d'arrêter de fumer, le nombre de séances qu'ils ont suivies, leur satisfaction à l'égard du soutien, leur relation ou connexion avec le conseiller et les coûts d'utilisation du conseil/soutien psychologique via la vidéo pour aider les gens à arrêter de fumer. Les deux études avaient lieu aux Etats-Unis, et incluaient des personnes de zones rurales ou des femmes vivant avec le VIH. Les deux études ont dispensé des séances vidéo individuelles aux participants. Il y avait huit séances vidéo dans une étude et quatre dans l'autre. Les deux études ont comparé le conseil/soutien psychologique via la vidéo au soutien téléphonique et ont cherché à déterminer si les gens arrêtaient de fumer, le nombre de séances qu'ils suivaient et leur satisfaction à l'égard du programme. Une étude a examiné le nombre de fois où les gens ont tenté d’arrêter de fumer et une autre a étudié la relation ou connexion avec le conseiller.

Résultats principaux

Il n'est pas clair dans quelle mesure le conseil/soutien psychologique vidéo est comparable au conseil/soutien psychologique téléphonique pour ce qui est d'aider les gens à arrêter de fumer. Les personnes ayant eu recours au conseil/soutien psychologique vidéo étaient plus susceptibles que celles ayant eu recours au conseil/soutien psychologique téléphonique de recommander le programme à un ami ou à un membre de leur famille, mais nous n'avons constaté aucune différence quant à leur degré de satisfaction, au nombre de séances vidéo ou téléphoniques effectuées, à la réalisation, ou non, de l’ensemble de la séance et à la relation ou connexion avec le conseiller.

Qualité des données probantes

Nous avons jugé que la qualité des données probantes sur l’arrêt du tabac était très faible. Il n'y avait que deux études, et les limites de ces études rendaient difficile l’élaboration de conclusions fiables sur l’utilité du conseil/soutien psychologique vidéo dans l’aide au sevrage tabagique. Il convient d'en tenir compte lors de la lecture de ces résultats.

Conclusions des auteurs: 

Il existe très peu de données sur l'efficacité du conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel pour l’arrêt du tabac. Les recherches existantes ne suggèrent pas l’existence d’une différence entre le conseil/soutien psychologique vidéo et le conseil/soutien psychologique téléphonique pour aider les gens à arrêter de fumer. Toutefois, étant donné le très faible score GRADE, dû aux limites méthodologiques de la conception, à l'imprécision de l'estimation des effets et à l'incohérence des taux d’arrêt, les résultats d’arrêt du tabac devraient être interprétés avec précaution. Des essais randomisés de haute qualité comparant le conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel au conseil/soutien psychologique téléphonique sont nécessaires afin d’accroître la confiance dans l'estimation des effets. De plus, il n'existe actuellement aucune donnée comparant le conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel à un groupe témoin. De telles recherches sont nécessaires afin de déterminer si le conseil/soutien psychologique vidéo augmente l’arrêt du tabac.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les logiciels de communication vidéo en temps réel, tels que Skype et FaceTime, transmettent des vidéos et des fichiers audio en direct sur Internet, ce qui permet aux conseillers et professionnels en matière de soutien psychologique d’apporter du soutien aux gens essayant d’arrêter de fumer. Il y a plus de quatre milliards d'internautes dans le monde, et les internautes peuvent télécharger gratuitement des logiciels de communication vidéo, ce qui rend une approche de conseil/soutien psychologique vidéo à la fois réalisable et extensible pour aider les gens à arrêter de fumer.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité du conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel offert individuellement ou en groupe pour accroître l’arrêt du tabac, les tentatives d’arrêt, l'observance de l'intervention, la satisfaction et l'alliance thérapeutique, et fournir une évaluation économique du conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du Cochrane Tobacco Addiction Group, CENTRAL, MEDLINE, PubMed, PsycINFO et Embase pour identifier les études éligibles, le 13 août 2019. Nous avons effectué une recherche dans le Registre des Essais Cliniques Internationaux de l'Organisation Mondiale de la Santé et sur ClinicalTrials.gov pour identifier les essais en cours enregistrés avant le 13 août 2019. Nous avons vérifié les listes de références des articles inclus et contacté des chercheurs sur l’arrêt du tabac pour toute autre étude en plus.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR), des essais randomisés, des essais contrôlés randomisés en cluster ou des essais randomisés en cluster de conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel pour des fumeurs actuels sans restriction de lieu/contexte, ayant mesuré l’arrêt du tabac au moins six mois après le début du programme. L'intervention de conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel pouvait être comparée à un groupe témoin sans intervention ou à une autre intervention d’arrêt du tabac, ou les deux.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment extrait les données des essais inclus, évalué le risque de biais et évalué la certitude des données à l'aide de l'approche GRADE. Nous avons effectué une méta-analyse à effets aléatoires du critère de jugement principal d’arrêt du tabac, en utilisant la mesure la plus rigoureuse de l’arrêt du tabac mesurée lors du suivi le plus long. L'analyse était basée sur le principe de l'intention de traiter. Nous avons considéré que les participants pour lesquels il manquait des données au moment du suivi du critère de jugement principal de l’arrêt du tabac étaient des fumeurs.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus deux essais randomisés avec 615 participants. Les deux études ont fourni des services de conseil/soutien psychologique vidéo individuels en temps réel pour l’arrêt du tabac, et les comparaient à des services de conseil/soutien psychologique par téléphone. Nous avons jugé qu'une étude présentait un risque de biais imprécis et qu'une étude présentait un risque élevé de biais. Il n'y a pas eu d'effet statistiquement significatif du traitement sur l’arrêt du tabac (selon la définition la plus stricte et le suivi le plus long) dans les deux études incluses lorsque le conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel était comparé au conseil/soutien psychologique téléphonique (rapport de risques (RR) 2,15, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,38-12,04 ; 2 études, 608 participants ; I2 = 66 %). Nous avons jugé la certitude globale des données probantes sur l'abandon du tabac comme étant très faible en raison des limites méthodologiques, de l'imprécision de l'estimation des effets reflétée par les larges IC à 95 % et de l'incohérence des taux d’arrêt. Aucune différence significative n'a été observée entre le conseil/soutien psychologique vidéo en temps réel et le conseil/soutien psychologique téléphonique concernant le nombre de tentatives d’arrêt du tabac chez les personnes ayant continué de fumer (différence moyenne (DM) 0,50, IC à 95 % -0,60 à 1,60 ; 1 étude, 499 participants), le nombre moyen de séances de conseil/soutien psychologique terminées (DM -0.20, IC à 95 % -0,45 à 0,05 ; 1 étude, 566 participants), le fait d’avoir suivi toutes les séances (RR 1,13, IC à 95 % 0,71 à 1,79 ; 1 étude, 43 participants) ou l’alliance thérapeutique (DM 1,13, IC à 95 % -0,24 à 2,50 ; 1 étude, 398 participants). Les participants du groupe de conseil/soutien psychologique vidéo étaient plus susceptibles que leurs homologues du groupe de conseil/soutien psychologique téléphonique de recommander le programme à un ami ou à un membre de la famille (RR 1,06, IC à 95 %, 1,01 à 1,11 ; 1 étude, 398 participants) ; cependant, il n'y avait aucune différence entre les groupes quant au score de satisfaction (DM 0,70, IC à 95 %, -1,16 à 2,56 ; 1 étude, 29 participants).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Carole Lescure et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.