La vitamine C pour la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) (neuropathie motrice et sensitive héréditaire)

Question de la revue

Quels sont les effets bénéfiques et délétères de la vitamine C (acide ascorbique) dans le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) ?

Contexte

La CMT représente un large spectre de neuropathies périphériques héréditaires (conditions dans lesquelles les nerfs en dehors du cerveau et de la moelle épinière sont endommagés), qui est en général de progression lente et entraîne une perte de tissu musculaire et une perte de sensibilité. La perte de tissu musculaire et la perte de sensibilité sont causées par une destruction des fibres nerveuses qui vont vers les muscles et la peau. La vitamine C a été proposée comme traitement de la CMT car la vitamine C est nécessaire à la myélinisation (développement de la myéline, isolation autour des fibres nerveuses) lors des cultures en laboratoire de cellules nerveuses et de nerfs périphériques de souris.

Les caractéristiques de l'étude

Nous avons effectué des recherches dans la littérature médicale pour trouver des essais de vitamine C dans la CMT et nous avons trouvé six essais - cinq chez des adultes et un chez des enfants - sur le traitement de la CMT type 1A (CMT1A) avec de la vitamine C. Tous comparaient des doses de 1 à 4 grammes par jour de vitamine C avec un placebo (une pilule factice ou de sucre de même apparence que la vitamine C), et ont duré 12 ou 24 mois. Les essais chez l'adulte ont inclus un total de 622 personnes. L'autre essai a inclus 80 enfants. La principale mesure des effets de la vitamine C dans cette revue a été la modification des déficiences. Nous avons également recueilli des informations sur l'incapacité, les examens de conduction nerveuse, la sensibilité, la force musculaire, la qualité de vie et les effets nocifs de la vitamine C.

Les principaux résultats et la qualité des preuves

Nous avons constaté que le traitement par l'acide ascorbique n'a pas amélioré les déficiences de la CMT1A chez l'adulte, mesurées par le CMTNS (Charcot-Marie-Tooth Neuropathy Score). Chez les enfants, le CMTNS n'était pas rapporté, car c'est une mesure développée pour les adultes atteints de CMT. Les mesures utilisées pour les enfants dans cette étude n'ont pas montré de bénéfice de la vitamine C. Les études étaient largement à faible risque de biais, ce qui signifie qu'elles étaient bien conçues et que les résultats n'étaient pas facilement influencés par le hasard. Les événements indésirables dans les groupes vitamine C et placebo étaient similaires en nature et en nombre.

Il existe des preuves de bonne qualité pour les adultes et des preuves de faible qualité pour les enfants que la vitamine C n'améliore pas l'évolution de la CMT1A. Cependant, la CMT progresse lentement, aussi des durées d'études de 12 ou 24 mois peuvent n'avoir pas été suffisamment longues pour détecter des effets du traitement. D'autres recherches, avec une plus longue durée des études et des paramètres plus sensibles pour les critères de jugement, devraient être menées, bien qu'un effet important est peu probable chez les adultes ou les enfants .

Conclusions des auteurs: 

Des preuves de bonne qualité indiquent que l'acide ascorbique n'améliore pas l'évolution de la CMT1A chez l'adulte pour ce qui concerne les paramètres de résultat utilisés. Selon des preuves de mauvaise qualité, l'acide ascorbique n'améliore pas l'évolution de la CMT1A chez l'enfant. Cependant, la CMT1A est de progression lente et les paramètres de résultat ne mettent en évidence que de petites modifications dans le temps. Des études de plus longue durée devraient être envisagées et des paramètres de résultats plus sensibles aux modifications au cours du temps devraient être élaborés et validés pour les études futures.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) constitue un grand groupe de différentes formes de neuropathie motrice et sensitive héréditaire. La base moléculaire de plusieurs sous-types de CMT a été clarifiée au cours des 20 dernières années. Etant donné que la faiblesse musculaire et les troubles de la sensibilité de progression lente sont les principales caractéristiques de ces syndromes, les traitements visent à améliorer la déficience motrice et les troubles de la sensibilité afin d'améliorer les capacités. Les essais de traitement pharmacologique dans la CMT sont rares. Cette revue est dérivée d'une revue Cochrane (Treatment for Charcot Marie Tooth disease), mise à jour par cette revue-ci et un titre à venir (Treatments other than ascorbic acid for Charcot-Marie-Tooth disease).

Objectifs: 

Évaluer les effets de l'acide ascorbique (vitamine C) pour le traitement de la CMT.

Stratégie de recherche documentaire: 

Le 21 septembre 2015, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE et LILACS pour trouver des essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur le traitement de la CMT. Nous avons également consulté les registres d'essais cliniques pour les études en cours.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les ECR et quasi-ECR de tout traitement par l'acide ascorbique de personnes atteintes de CMT. Quand une étude avait pour objectif d'évaluer le traitement de symptômes neuromusculaires généraux de personnes atteintes de neuropathie périphérique englobant la CMT, nous avons inclus l'étude si nous avons pu identifier l'effet du traitement dans le groupe CMT. Nous n'avons pas inclus d'études observationnelles ou de rapports de cas portant sur le traitement par acide ascorbique de personnes atteintes de CMT.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue (JB et BG) ont indépendamment extrait les données et évalué la qualité des études.

Résultats principaux: 

Six ECR comparaient l'effet de l'acide ascorbique par voie orale (1 à 4 grammes) à un placebo dans le traitement d'une CMT1A. Dans cinq essais portant sur des adultes atteints de CMT1A, un total de 622 participants ont reçu de l'acide ascorbique ou un placebo. Les essais étaient largement à faible risque de biais. Il existe des preuves de bonne qualité que l'acide ascorbique n'améliore pas l'évolution d'une CMT1A chez l'adulte, telle que mesurée par le CMTNS (échelle de 0 à 36) à 12 mois (différence moyenne (DM) -0,37 ; intervalle de confiance à 95 % (IC) de -0,83 à 0,09 ; cinq études ; N = 533) ou à 24 mois (DM -0,21 ; IC à 95 % de -0,81 à 0,39 ; trois études ; N = 388). Le traitement par l'acide ascorbique a montré un effet positif sur le test des 9-trous (nine-hole peg test) par rapport à un placebo (DM -1,16 secondes ; IC à 95 % de -1,96 à -0,37), mais la signification clinique de ce résultat est probablement faible. Des méta-analyses d'autres paramètres de critères de jugement secondaires n'ont montré aucun bénéfice pertinent de l'acide ascorbique. Dans un essai, 80 enfants atteints de CMT1A ont reçu de l'acide ascorbique ou un placebo. L'essai n'a montré aucun bénéfice clinique du traitement par l'acide ascorbique. Les effets indésirables ne différaient pas dans leur nature ou leur nombre entre l'acide ascorbique et le placebo.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Daniel Pinchenzon et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.