Cystectomie robotisée versus cystectomie radicale ouverte pour le cancer de la vessie chez l'adulte

Problématique de la revue

Pour les patients atteints d'un cancer de la vessie qui touche la paroi musculaire profonde, l'utilisation d'un appareil robotique donne-t-elle de meilleurs ou de moins bons résultats que la chirurgie ouverte ?

Contexte

Les patients atteints d'un cancer de la vessie qui implique la paroi musculaire profonde sont mieux traités par une opération qui enlève toute la vessie et crée une vessie artificielle ou un canal à partir de l'intestin pour permettre à l'urine de s'écouler vers l’extérieur. Ceci a été fait traditionnellement par chirurgie ouverte avec une grande incision. Récemment, cette opération a été réalisée à l'aide d'un robot avec plusieurs petites incisions. On ne sait pas quelle approche est la meilleure.

Caractéristiques de l'étude

Nous avons effectué une recherche documentaire complète jusqu'au 1er juillet 2018. Nous avons trouvé cinq essais comparant la chirurgie robotisée à la chirurgie ouverte. Le nombre total de participants à ces essais était de 541. Quatre études ont été menées aux États-Unis et une au Royaume-Uni.

Principaux résultats

Il pourrait y avoir peu ou pas de différence dans le délai avant la récidive, le taux de complications majeures ou mineures, la qualité de vie et les taux de marges positives (ce qui indique qu’une partie du cancer peut avoir été laissé de côté). La chirurgie robotisée entraîne probablement moins de transfusions sanguines et peut entraîner un séjour légèrement plus court à l'hôpital que la chirurgie ouverte.

Valeur probante des données

Les examinateurs ont jugé que la valeur des données probantes était faible pour la plupart des critères de jugement, sauf pour les complications mineures (très faible) et les transfusions (modérées). Cela signifie que les résultats réels pour ces critères de jugement pourraient être très différents.

Conclusions des auteurs: 

La cystectomie robotisée et la cystectomie ouverte peuvent avoir des résultats similaires en ce qui concerne le délai de récidive, les taux de complications majeures, la qualité de vie et les taux de marge positive (toutes les données sont de faible valeur probante). Nous ne savons pas avec certitude si l'approche robotique réduit les taux de complications mineures (données de très faible valeur probante), bien qu'elle réduise probablement considérablement le risque de transfusions sanguines (données de valeur probante modérée) et puisse réduire légèrement le séjour à l'hôpital (données de faible valeur probante). Nous n'avons pu effectuer aucune des analyses de sous-groupes préétablies pour évaluer l'impact de l'âge du patient, du stade pathologique, de l'habitus corporel ou de l'expertise du chirurgien sur les résultats. Cette revue n'a pas abordé les questions de coût-efficacité.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il a été suggéré qu'en comparaison avec la cystectomie radicale ouverte, la cystectomie radicale robotisée entraîne moins de pertes sanguines, une convalescence plus courte et moins de complications avec des résultats oncologiques et fonctionnels équivalents à court terme ; cependant, une incertitude demeure quant à l'ampleur de ces bénéfices.

Objectifs: 

Évaluer les effets de la cystectomie radicale robotisée par rapport à la cystectomie radicale ouverte chez les adultes atteints d'un cancer de la vessie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les auteurs de la revue ont effectué une recherche exhaustive sans restriction quant à la langue de publication ou à l'état de la publication des études comparant la cystectomie radicale ouverte et la cystectomie radicale assistée par robot. La date de la dernière recherche était le 1er juillet 2018 pour le Cochrane Central Register of Controlled Trials, MEDLINE (1999 à juillet 2018), PubMed Embase (1999 à juillet 2018), Web of Science (1999 à juillet 2018), Cancer Research UK (www.cancerresearchuk.org/) et Institute of Cancer Research (www.icr.ac.uk/). Nous avons fait des recherches dans les registres d'essais suivants : ClinicalTrials.gov (clinicaltrials.gov/), BioMed Central International Standard Randomized Controlled Trials Number (ISRCTN) Registry (www.isrctn.com), et la plateforme d'enregistrement internationale des essais cliniques de l'OMS.

Critères de sélection: 

Nous avons cherché des essais contrôlés randomisés qui comparaient la cystectomie radicale assistée par robot (CRAR) à la cystectomie radicale ouverte (CRO).

Recueil et analyse des données: 

Cette étude était basée sur un protocole publié. Les principaux critères de jugement de la revue ont été la survie sans récidive et les complications postopératoires majeures (classes III à V). Les critères de jugement secondaires étaient des complications postopératoires mineures (classes I et II), les besoins transfusionnels, la durée du séjour à l'hôpital (jours), la qualité de vie et les marges positives (%). Trois auteurs ont évalué de façon indépendante les titres pertinents et les résumés des documents identifiés par la recherche documentaire afin de déterminer quelles études devraient faire l'objet d'une évaluation plus poussée. Deux auteurs ont évalué le risque de biais à l'aide de l'outil Cochrane sur le risque de biais et ont évalué la qualité des données probantes selon GRADE. Nous avons utilisé Review Manager 5 pour analyser les données.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus dans la revue cinq essais contrôlés randomisés comprenant un total de 541 participants. Le nombre total de participants inclus dans les cohortes de la CRO et de la CRAR était de 270 et 271, respectivement.

Critères de jugement principaux

Délai de récidive : La cystectomie robotisée et la cystectomie ouverte peuvent aboutir à un délai similaire de récidive (rapport de risque (RR) de 1,05, intervalle de confiance à 95 % (IC) de 0,77 à 1,43) ; 2 essais ; données de faible valeur probante). En termes absolus, à 5 ans de suivi, cela correspond à 16 récidives de plus par 1 000 participants (IC à 95 % : 79 de moins à 123 de plus), avec 431 récidives par 1 000 participants pour la CRO. Nous avons abaissé le degré de certitude des données probantes dues aux limites et à l'imprécision des études.

Complications majeures (Classification Clavien: grades 3 à 5) : La cystectomie robotisée et la cystectomie ouverte peuvent aboutir à des taux similaires de complications majeures (rapport de risque (RR) de 1,06, IC à 95 % : 0,76 à 1,48) ; 5 essais ; données de faible valeur probante). Cela correspond à 11 complications majeures de plus par 1 000 participants (IC à 95 % : 44 de moins à 89 de plus). Nous avons abaissé le degré de certitude des données probantes dues aux limites et à l'imprécision des études.

Critères de jugement secondaires

Complications mineures (Classification Clavien: grades 1 et 2) : Nous ne savons pas avec certitude si la cystectomie robotisée peut réduire les complications mineures (données de très faible valeur probante). Nous avons abaissé le degré de certitude des données probantes dues aux limites des études et à la très grande imprécision.

Taux de transfusion : La cystectomie robotisée entraîne probablement beaucoup moins de transfusions que la cystectomie ouverte (RR 0,58, IC à 95 % : 0,43 à 0,80 ; 2 essais ; données de valeur probante modérée). Cela correspond à 193 transfusions de moins par 1 000 participants (IC à 95 % : 262 de moins à 92 de moins) sur la base de 460 transfusions par 1 000 participants pour la CRO. Nous avons abaissé le degré de certitude des données probantes dues aux limites des études.

Séjour à l'hôpital : La cystectomie robotisée peut entraîner une hospitalisation légèrement plus courte que la cystectomie ouverte (différence moyenne (DM) -0,67, IC à 95 % -1,22 à -0,12) ; 5 essais ; données de faible valeur probante). Nous avons abaissé le degré de certitude des données probantes dues aux limites et à l'imprécision des études.

Qualité de vie : La cystectomie robotisée et la cystectomie ouverte peuvent aboutir à une qualité de vie similaire (différence moyenne standard (DMS) de 0,08, IC à 95 % 0,32 plus bas à 0,16 plus haut ; 3 essais ; données de faible valeur probante). Nous avons abaissé le degré de certitude des données probantes dues aux limites et à l'imprécision des études.

Taux de marge positive : La cystectomie robotisée et la cystectomie ouverte peuvent entraîner des taux de marge positive similaires (RR 1,16, IC à 95 %, 0,56 à 2,40 ; 5 essais ; données de faible valeur probante). Cela correspond à 8 marges positives de plus (IC à 95 % : 21 de moins à 67 de plus) par 1 000 participants sur la base de 48 marges positives par 1 000 participants pour la CRO. Nous avons abaissé le degré de certitude des données probantes dues aux limites et à l'imprécision des études.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.