Comparaison entre différents seuils de transfusion de plaquettes avant l'insertion de voies centrales chez les patients ayant une thrombocytopénie

Question de la revue

Nous avons évalué les preuves indiquant si les personnes ayant peu de plaquettes (une faible numération plaquettaire) ont besoin d'une transfusion de plaquettes avant l'insertion d'une voie centrale (un cathéter veineux central (CVC)), et si c'est le cas, à partir de quel seuil de numération plaquettaire une transfusion de plaquettes est nécessaire.

Contexte

Les patients ayant une faible numération plaquettaire nécessitent souvent l'insertion de cathéters centraux. Les voies centrales sont des cathéters dont l'extrémité réside généralement dans l'une des deux principales veines rapportant du sang au cœur. Celles-ci peuvent être utilisées pour différents objectifs : pour l'administration d'une chimiothérapie ; pour la surveillance intensive et le traitement des patients gravement malades ; pour alimenter un patient au travers d'une veine (lorsque celui-ci ne peut pas manger) ; et lorsque les patients nécessitent des traitements répétés et à long terme au travers d'une veine. La pratique courante dans de nombreux pays consiste à augmenter la numération plaquettaire au-delà d'un seuil prédéfini au moyen de transfusions de plaquettes dans le but de prévenir les hémorragies graves liées à l'opération. Cependant, le seuil de numération plaquettaire recommandé avant l'insertion des voies centrales varie considérablement d'un pays à un autre. Cela signifie que les cliniciens ont des incertitudes quant au bon seuil de numération plaquettaire, ou quant à la pertinence des transfusions de plaquettes. Le risque de saignement après l'insertion d'une voie centrale semble être faible si le clinicien utilise des ultrasons pour guider l'insertion du tube. Les patients peuvent, par conséquent, être exposés à des risques liés aux transfusions de plaquettes sans aucun bénéfice clinique évident.

Les caractéristiques de l'étude

Les preuves sont à jour jusqu'en février 2015. Dans cette revue, un essai contrôlé randomisé comparant l'administration de transfusions de plaquettes à une faible numération plaquettaire (25 x 109/l) par rapport à l'administration de transfusions de plaquettes à une numération plaquettaire plus élevée (50 x 109/l) avant l'insertion d'une voie centrale pour prévenir les saignements a été identifié. Cet essai est encore en phase de recrutement et il est planifié que le recrutement se termine en décembre 2017. Il n'y avait pas d'essais ayant comparé l'absence de transfusions de plaquettes par rapport à l'administration de transfusions de plaquettes à une numération plaquettaire prédéfinie.

Principaux résultats

Les résultats de la seule étude éligible ne sont pas encore disponibles car celle-ci recrute encore des participants. Cette étude en cours (ayant prévu de recruter 165 participants) ne pourra pas fournir des données suffisantes pour les critères de jugement principaux de cette revue car les hémorragies majeures et les décès sont rares. Un plan d'étude impliquant au moins 4634 participants serait nécessaire pour être en mesure de détecter une augmentation du nombre de personnes ayant eu une hémorragie majeure allant de 1 pour 100 à 2 pour 100.

La qualité des preuves

Il n'existe pas de preuves issues d'essais contrôlés randomisés pour répondre aux questions de notre revue.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas de preuves issues d'ECR nous permettant de déterminer si des transfusions de plaquettes sont nécessaires avant l'insertion d'une voie centrale chez les patients ayant une thrombocytopénie et, si une transfusion de plaquettes est nécessaire, quel seuil pour la transfusion de plaquettes est préférable. Des essais randomisés supplémentaires et bien conçus sont nécessaires pour développer la stratégie de transfusion optimale pour ces patients. Le seul ECR en cours portant sur des patients ayant une cirrhose ne pourra pas être en mesure de répondre aux questions de cette revue, car il s'agit d'une étude de petite taille évaluant un unique groupe de patients et celle-ci ne permettra pas d'offrir des réponses à toutes les comparaisons incluses dans cette revue. Pour détecter une augmentation de la proportion de participants ayant subi une hémorragie majeure allant de 1 pour 100 jusqu'à 2 pour 100, il faudrait une étude impliquant au moins 4634 participants (80 % de puissance statistique, seuil de signification à 5 %).

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les patients ayant une faible numération plaquettaire (thrombocytopénie) nécessitent souvent l'insertion de cathéters centraux (cathéters veineux centraux (CVC)). Les CVC peuvent être utilisés pour différents objectifs ; dont : l'administration d'une chimiothérapie ; la surveillance intensive et le traitement des patients gravement malades ; l'administration d'une nutrition parentérale totale ; et pour permettre un accès intermittent par voie intraveineuse à long terme chez les patients nécessitant des traitements répétés. La pratique courante dans de nombreux pays consiste à corriger la thrombocytopénie au moyen de transfusions de plaquettes avant l'insertion du CVC, afin de réduire les risques de graves saignements liés à l'opération. Cependant, le seuil de numération plaquettaire recommandé avant l'insertion du CVC varie considérablement d'un pays à un autre. Cela indique une incertitude importante chez les cliniciens concernant la bonne manière de prendre en charge ces patients. Le risque de saignement après l'insertion d'une voie centrale semble être faible lorsque celle-ci est guidée par ultrasons. Les patients peuvent donc être exposés à des risques associés aux transfusions de plaquettes sans aucun bénéfice clinique évident.

Objectifs: 

Évaluer les effets de différents seuils de transfusion de plaquettes avant l'insertion d'une voie centrale chez les patients ayant une thrombocytopénie (une faible numération plaquettaire).

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés (ECR) dans CENTRAL (The Cochrane Library 2015, numéro 2), MEDLINE (à partir de 1946), EMBASE (à partir de 1974), la Transfusion Evidence Library (à partir de 1950) et dans des bases de données d'essais en cours jusqu'au 23 février 2015.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des ECR portant sur des transfusions de concentrés plaquettaires, préparés soit à partir d'unités individuelles de sang entier ou par aphérèse, et administrées pour prévenir les saignements chez des patients de tout âge ayant une thrombocytopénie et nécessitant l'insertion d'un CVC.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons suivi les procédures méthodologiques standard prévues par Cochrane.

Résultats principaux: 

Un ECR comparant différents seuils de transfusion de plaquettes avant l'insertion d'un CVC chez les personnes ayant une maladie hépatique chronique a été identifié. Cette étude recrute encore des participants (celle-ci cible jusqu'à 165 participants) et il est prévu que le recrutement se termine en décembre 2017. Il n'y avait pas d'études achevées. Il n'y avait pas d'études ayant comparé l'absence de transfusions de plaquettes à un seuil de transfusion de plaquettes.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Martin Vuillème

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.