Le lavage des globules rouges avant la transfusion permet-il d'améliorer la santé des bébés prématurés ?

Contexte: Les bébés nés prématurément ou avec un faible poids de naissance peuvent recevoir des transfusions sanguines pour un certain nombre de raisons. Par exemple, ils sont parfois incapables de produire leur propre sang convenablement; ils peuvent avoir besoin de passer plusieurs tests sanguins pour contrôler leur état de santé; ils peuvent également avoir besoin de sang supplémentaire dans le cas où ils tomberaient gravement malades.

Des études menées sur des enfants plus âgés et sur des adultes ont montré qu'un processus de "nettoyage" des cellules sanguines avant la transfusion permettait d'améliorer les résultats à court et à long terme. Le nettoyage du sang retire presque toutes les protéines plasmatiques et la plupart des globules blancs, ce qui peut aider à réduire les effets secondaires d'une transfusion sanguine. Nous voulions savoir si les bébés prématurés pouvaient être sujets à ces mêmes effets positifs.

Question de la revue :Nous voulions savoir si le nettoyage des cellules sanguines avant la transfusion réduisait le risque de maladies qui ont tendance à se développer chez les bébés prématurés. Certaines conséquences examinées étaient des maladies affectant les yeux (rétinopathie du prématuré), les poumons (maladie pulmonaire chronique), et le cerveau (hémorragie intraventriculaire ou kystes), ainsi que des problèmes de développement sur le long terme. Nous avons également souhaité examiner d'autres conséquences comme la durée de séjour à l'hôpital et les réactions aiguës à la transfusion.

Résultats principaux :Cette revue n'a trouvé qu'une seule étude qui évaluait les effets du nettoyage des cellules sanguines avant la transfusion chez les bébés prématurés. Cette étude portait sur un petit nombre de nourrissons. Les critères d'évaluation rapportés par cette étude et qui étaient pertinents pour notre revue étaient la mortalité, la durée de la ventilation mécanique et la durée de l'hospitalisation initiale. Les résultats pour tous ces critères étaient très incertains. Le lavage des cellules sanguines pourrait être utile ou délétère, mais nous ne pouvons émettre une détermination.

Qualité des preuves :Il était difficile d'après les preuves disponibles de tirer des conclusions sur le nettoyage du sang et sa potentielle utilité auprès des bébés prématurés. Il n'existe aujourd'hui aucune preuve solide indiquant que le nettoyage du sang ait un quelconque effet sur la santé des bébés prématurés.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons identifié une seule étude de petite taille. Les résultats de cette étude ont montré un niveau élevé d'incertitude, étant donné que les intervalles de confiance sont compatibles aussi bien avec une grande amélioration qu'un effet nocif grave causé par l'intervention. Par conséquent, il n'existe pas suffisamment de preuves pour soutenir ou réfuter l'hypothèse que l'utilisation de GR lavés permettrait de prévenir le développement de morbidité ou de mortalité néonatale significative. Des essais cliniques supplémentaires sont nécessaires pour évaluer les effets potentiels à court et long terme du lavage des GR avant la transfusion chez des nouveau-nés prématurés ou ayant un très faible poids de naissance, ou les deux.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les bébés nés très prématurés bénéficient souvent de plusieurs transfusions de globules rouges (GR) au cours de leur première hospitalisation. Pourtant, les effets indésirables potentiels liés à la transfusion de globules rouges chez cette population vulnérable de patients sont de plus en plus connus. La modification des GR avant la transfusion, grâce au nettoyage avec de la solution saline à 0,9 %, peut potentiellement diminuer ces effets indésirables, réduire le taux de morbidité et de mortalité significatives chez les nourrissons prématurés et améliorer les résultats pour ce groupe à haut risque.

Objectifs: 

Déterminer si le nettoyage des GR avant la transfusion permet de prévenir la morbidité et la mortalité chez les nouveau-nés prématurés.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie pour consulter le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL 2015, numéro 7), MEDLINE via PubMed (31 juillet 2015), EMBASE (31 juillet 2015) et CINAHL (31 juillet 2015). Nous avons également effectué des recherches dans les bases de données d'essais cliniques, les actes de conférence et les références bibliographiques d'articles trouvés pour les essais contrôlés randomisés et les essais quasi-randomisés.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés, randomisés en grappe et quasi-randomisés, incluant des nouveau-nés prématurés (moins de 32 semaines de gestation) ou ayant un très faible poids de naissance (moins de 1500 g), ou les deux, ayant reçu une ou plusieurs transfusions de concentrés de globules rouges lavés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité des essais. Nous avons identifié quatre études de la recherche initiale. Après un examen supplémentaire du texte intégral des études, nous en avons trouvé une remplissant les critères de sélection.

Résultats principaux: 

À des fins d'analyse, nous avons inclus dans cette revue une seule étude portant sur un total de 21 nourrissons qui rapportait des données sur le taux de mortalité lors de l'hospitalisation (toutes causes confondues), la durée d'admission initiale (jours) en unité néonatale de soins intensifs (UNSI), et le temps passé sous ventilation mécanique (jours). Il n'y a eu aucune différence significative du taux de mortalité entre les groupes ayant reçu une transfusion de GR lavés ou non lavés (risque relatif 1,63, intervalle de confiance à 95 % (IC) 0,28 à 9,36 ; différence de risques 0,10, IC à 95 % -0,26 à 0,45). Il n'y a eu aucune différence significative dans la durée d'admission initiale en UNSI entre le groupe ayant reçu une perfusion de GR lavés et celui ayant bénéficié d'une transfusion de GR non lavés (différence moyenne (DM) 25 jours, IC à 95 % -21,15 à 71,15), ou dans le temps passé sous ventilation mécanique entre ces deux mêmes groupes (DM 9,60 jours, IC à 95 % -1,90 à 21,10).

Notes de traduction: 

Post-édition : Marine Moser (M2 ILTS, Université Paris Diderot)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.